Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rob !. Saison 1. BILAN.

2 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

1326236729017.jpg

 

Rob ! // Saison 1. 8 épisodes.
BILAN


CBS lançait cette année une toute nouvelle sitcom avec pour star Rob Schneider dans le rôle d'un mari qui doit faire face à sa nouvelle belle famille, très à cheval sur les traditions, mais aussi dans le vulgo-pas classe. Rob c'est drôle. Oui, pas toujours drôle mais ça l'est plutôt souvent et c'est justement ce qui m'a surpris d'une part quand j'ai vu le pilote de la série (où j'ai bien ri) mais après quand j'ai regardé la suite. Le soucis c'est qu'on ne peut pas ni s'identifier aux personnages. Rob étant un peu trop simplet et soupe au lait pour correspondre à l'homme moyen, coincé comme un balai dans des fesses. Le soucis vient évidemment des personnages qui sont pas tellement bien développés et qui nous offre donc des clichés monstrueusement hallucinant. Mais bon, quand on fait abstraction de cet humeur très "CBS" (en tout cas, c'est brandé pour la chaîne c'est clair), on voit que la série est proche de l'univers de son créateur c'est à dire Rob Schneider. Oui, car en plus d'être acteur il est aussi scénariste et créateur de cette petite "merveille". Je n'attendais rien du retour de Rob Schneider en télévision, car cet acteur bien que je l'ai trouvé drôle dans des Direct to DVD (que je sais être hyper nuls malgré tout), il reste quand même pas trop mauvais comique.

Dans Rob ce n'est pas tellement des situations qui sont drôles mais plutôt les personnages. Alors que dans le pilote tout était la plupart du temps hilarant (c'est même ce qui n'a séduit), ce n'est pas tellement le cas de la suite de la saison. En effet, on va avoir droit certes au coup du coussin qui apporte la touche personnelle de Maggie dans la vie de Rob sauf que ce dernier n'est a pas envie. Et puis il y aura l'épisode où il va tenter d'apprendre l'espagnol. Là aussi ce sera assez cocasse par moment mais pas totalement réussi ou encore son père qui va lui rendre visite et faire croire qu'il a eu une crise cardiaque tout ça pour son fils. Si c'est pas mignon. Au fond, Rob malgré son côté très porté sur le sexe (merci le beau frère… qui est toujours celui qui a les cuisses bien écartées), ou encore parfois les moments avec la famille qui peuvent saouler le téléspectateur, ce n'est pas non plus la pire sitcom, loin de là. Mais le soucis de la sitcom c'est également de tourner en rond toujours autour de ces mêmes personnages (je pense donc à la famille de Maggie). Rob c'est plutôt une série sur les clivages américano-latins plutôt qu'une sitcom classique.
Rob_628x319.jpgCar on voit très bien qu'il y a une vraie question qui se pose. Alors que Rob est sensée être une sitcom à vocation familiale, elle reste quand même un peu trop vulgaire par moment. Ce n'est pas totalement raté, loin de là, mais ce n'est pas totalement réussi non plus. Rob Schneider nous offre donc une sitcom classique, sans grande nouveauté du point de vue de la construction et qui tente de reprendre un principe vieux comme le monde : les clivages sociaux et l'intégration des gens dans une société. Quand on regarde d'un peu plus prêt on peut même se rendre compte que tout le cast hormis Rob Schneider est très présent et arrive à faire oublier justement ce dernier. C'est dommage car c'est le membre du cast principal. On se doute qu'il a voulu donner plus d'importances aux autres mais du coup on en oublie presque le postulat de départ . Mais bon, je n'ai rien attendu des 8 épisodes de cette sitcom, et j'ai ri, vraiment, devant le pilote. J'aurais sûrement dû m'arrêter là car la suite n'est clairement pas tonitruante et ne fait pas toujours rire. Malgré quelques fois.

Note : 4.5/10. En bref, une comédie qui avait un potentiel intéressant qui est malheureusement tué par des idées pas toujours très justes.

Commenter cet article