Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 2. Episode 5. Mano a Mano.

21 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Royal Pains

vlcsnap-13134471.png

 

Royal Pains // Saison 2. Episode 5. Mano a Mano.

 

Royal Pains était encore à Cuba cette semaine ! Ah Cuba ! Finalement, je regrette que ce ne soit pas réellement Cuba, ca manque de culture locale je trouve mais bon, à coeur jeter dans ce nouvel épisode, je découvre que les séries d'USA Network sont toutes les mêmes dans leurs lignes de conduite : un peu d'humour, un peu de charme, une bonne dose d'histoires one shot et un fil rouge qui traîne jusqu'à la fin de la série. Royal Pains ne déroge pas à la règle.

Bref, l'histoire one shot de l'épisode n'était pas transcendante mais permettait de passer un bon moment et surtout de retrouver l'acteur Tony Plana que l'on connaît sous les traits d'Iniazo Suarez dans Ugly Betty. Ici il joue le fameux cas médical de la semaine. Son histoire n'était pas géniale géniale mais encore une fois, c'est une série d'été, donc pas de prise de tête. Entre petites escapades à l'hôpital digne d'un James Bond avec un petit "Je travaille dans un bar, je sais attirer l'attention". On sait tout de suite qu'on n'est pas dans la série la plus intelligente que la télévision puisse nous offrir côté médicale mais bon, on fait avec ce que l'on a, même du fil dentaire (j'ai trouvé un peu absurde d'ailleurs cette partie pour oter le doigt du patient de la semaine).

Pour le reste, comme pour le dernier cliffangher en date, celui de l'épisode 4 ne déroge pas à la règle, l'histoire qui en découle est plutôt cinglante de foutage de gueule. Evan se retrouvait kidnappé à la fin de l'épisode précédent et là, on découvre que c'était juste pour sauver ce fameux patient de la semaine. Pas plus. Dommage, alors qu'on aurait pu avoir une vraie trâme cubaine avec un enlèvement et bien non, pas du tout. Evan n'aura même pas eu le temps de se faire dessus qu'il sera déjà à siroté des cocktails avec la fille du bar, fumer des cigares avec son frère, ...

Sur les terres des Hamptons rien de bien inspirés même si j'avais le plaisir de retrouver le Dr Peck sous les traits de la charmante Anastasia Griffith. Et le cliffangher final nous laisse penser à de la concurrence sur les Hamptons entre les médecins consierges. J'aime ça, les fights entre Evan et le Dr Peck, je les attends de pied ferme !

 

Note : 4/10. En bref, on passe un bon moment mais il y a quand même un gros vide dans cet épisode.

Commenter cet article