Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 6. Episodes 6 et 7.

30 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Royal Pains

vlcsnap-2014-07-23-17h18m05s22.jpg

 

Royal Pains // Saison 6. Episodes 6 et 7. Everybody Loves Ray, Man / Electric Youth.


Cet été, USA Network a lancé Rush, une nouvelle série médicale avec un petit côté Royal Pains mais en plus trash. Ce n’est pas compliqué mais l’on sent que la chaîne veut peut-être remplacer Royal Pains à terme. Les audiences de cette dernière ne sont plus aussi bonnes qu’il y a quelques années. De toute façon, Royal Pains n’est plus la série médicale qu’elle a pu être par moment non plus. Cette saison 6 se suit mais parfois avec difficulté dans le sens où il n’y a pas vraiment de recherche de renouveau. Ces deux épisodes étaient donc parfois bons et parfois un peu moins passionnants. Le problème encore une fois dans ces deux épisodes c’est Divya. Cette dernière est un personnage qui doit naviguer entre ses histoires de bébé et ses cas médicaux. Sauf que pour le moment, ses histoires de bébé c’est certainement ce qui pouvait arriver de pire à toute la série. Ils ne savent pas quoi en faire et c’est bête car je suis persuadé que Divya pourrait redevenir un personnage intéressant, comme fût un temps lors de la première saison où le personnage était encore correctement écrit. « Everybody Loves Ray, Man » était surtout un épisode qui met en scène tout un tas de choses allant de la volonté de construire un peu plus l’histoire de HankMed avec Jeremiah et Evan ou encore les petites aventures de Hank.

Ce dernier va s’occuper d’un chef incarné par Tyler Labine (Deadbeat) qui a des petits problèmes. Il se trouve qu’il ne fait pas une overdose d’alcool mais de nourriture. C’est assez drôle dit comme ça mais le personnage était plutôt amusant ce qui rend le cas de la semaine un peu moins aigri et pathétique ce que Royal Pains avait l’habitude de nous offrir ces derniers temps. On n’avait jamais vraiment eu l’occasion de voir un tel cas auparavant ce qui apporte donc un peu de fraîcheur bienvenue. J’aime bien quand la série tente de nouvelles choses, sans pour autant chercher à faire dans les grandes nouveautés non plus. Ce que je préfère tout de même là dedans c’est le fait que HankMed cherche à devenir différent, plus grand et encore une fois à créer de nouvelles choses. Le cliffangher de l’épisode 6.05 laissait à penser que Evan voudrait créer son propre hôpital. Si ce n’est pas totalement ça, ils cherchent avant tout un lieu afin de pouvoir s’agrandir et devenir une entreprise beaucoup plus grande. C’est là qu’entre en jeu Ray Mazzarino alors que je pense que Boris aurait très bien pu faire l’affaire. Mais le truc c’est que Ray aime bien Paige donc forcément, cela ne pouvait pas se faire avec quelqu’un d’autre, sans compter que Ray a tout ce qu’il faut sous la main. Comme c’est propice à cette expansion de la société.
vlcsnap-2014-07-23-16h43m54s1.jpgL’histoire de cette famille de pilotes de course de Nascar c’était assez ennuyeuse. Bien entendu que c’est Divya qui s’y colle, bien malgré elle et malgré nous par la même occasion. Cette année, Paige semble prendre de la hauteur et devenir un personnage à part entière. Autrefois cachée derrière Evan, elle commence maintenant à démontrer qu’elle peut elle aussi nous raconter des trucs qui n’ont pourtant rien à voir avec l’aspect médical de Royal Pains. Bien au contraire. En effet, ses petites affaires avec Russel et cette sorte de cliffangher de final me laisse assez perplexe. J’ai bien envie de savoir ce que tout cela cache réellement mais est-ce suffisamment ? L’épisode manque donc parfois d’un peu de folle et c’est tout ce que j’ai envie de voir dans une telle série. Surtout quand le côté médical est parfois un petit répétitif. Le coup du DJ qui a des problèmes qui pourraient s’apparenter à des problèmes de drogue au départ (après s’être fait électrocuter lors de sa petite soirée d’ouverture) vaut surtout pour le côté un peu déluré du personnage. Sans quoi, je pense que l’on aurait eu un cas encore une fois ennuyeux qui ne cherche aucunement à renouveler un genre déjà bien pauvre en nouvelles idées. Du côté de Jeremiah, il y a du rapprochement dans l’air avec Vivianna.

C’est dangereux pour lui et je pense qu’il y a vraiment un problème là dedans. Surtout que Jeremiah est toujours ce personnage complètement niais que la série ne sait pas où mettre alors qu’il y a tout de même énormément de choses à raconter. Ce n’est pas comme s’il n’y avait rien du tout non plus. C’est là que je vois à quel point Royal Pains est une série qui peut être assez agréable dans son ensemble. Et puis il y a Emma. C’est un personnage que j’ai beaucoup aimé dès son introduction et dans « Electric Young » ils parviennent encore une fois à lui donner un peu plus d’intérêt et d’importance. Je suppose qu’il y a bien plus à faire et que Royal Pains tente de ne pas trop nous en dire pour le moment mais je trouve tout ça assez merveilleux pour le moment et je n’ai pas envie que cela ruine les chances de la série de faire beaucoup plus. En effet, le résultat est pour le moment assez réussi et c’est tout ce que j’attends de la part de la série. J’ai envie de moments de ce genre là, ou encore de ces moments de fraternité entre Evan et Hank qui sautent dans la piscine du voisin tout nu comme s’ils étaient de vrais gosses. C’est ça qui rend la série attachante alors que des intrigues de bébé comme celle de Divya la rendre attachiante. Finalement, je me demande ce que la suite de la saison nous prépare. On est déjà arrivé au bout de la première moitié. La suite ne peut que nous surprendre.

Note : 5/10 et 5.5/10. En bref, deux intrigues parfois ennuyeuses viennent alors se glisser dans Royal Pains. Malgré tout, ces deux épisodes parviennent par moment à nous faire oublier les erreurs de la série.

Commenter cet article