Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rubicon. Saison 1. Episode 2.

14 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-15420826.png

 

Rubicon // Saison 1. Episode 2. The First Day of School.


Et voilà, seconde escapade au pays du Rubicon et je trouve que c'est assez intriguant comme série. C'est assez mystérieux pour accrocher. Je pense même que la longueur des épisodes est un atout, on est dans une sorte de série à densité pensée pour peser lourd dans la tête des spectateurs. Cet épisode 2 était intéressant et je me plonge volontier dans cet univers sans fin qu'est le Rubicon au départ.
Alors, après un pilote plus ou moins réussit, Rubicon vaut-elle quelque chose ? Et bien oui car sur le papier on nous annonçait une série pleine de conspirations et de choses bizarres dans tous les sens, un gloubiboulga de choses et d'autres, de mystères, de code, ... Rubicon tient ses promesses et c'est une très bonne nouvelle pour une série qui se veut énigmatique. Au final l'épisode mêle la trame de fond de la saison, cette histoire de mots-croisés que tout le monde veut décoder et que notre cher héros tente de décoder "off the record". En parallèle, il prend la place du patron ce qui n'est pas sans agacer certains personnages de sa nouvelle équipe. C'est assez dispensable comme intrigue secondaire et on pourrait plutôt se concentrer sur le fin mystère de la série plutôt que de perdre du temps avec ça mais Rubicon est aussi faite de sentiments magnanimes et discrets.
Des sentiments qu'elle n'a pas enfoui et qui sont tout apparent. L'idée est bonne, c'est du décorticage télévisuel, on a pas encore le décodeur, et c'est bien là le problème car combien de temps pourrons nous tenir sans ce décodeur. On peut toujours regarder une chaîne cryptée mais sans décodeur, on n'a droit qu'aux programmes qu'on veut bien nous donner et ça, au bout d'un moment il me faut une carotte, même infime pour avancer. L'épisode en lui même c'est un exemple de calme olympien, il ne manque pas grand chose si ce n'est le rythme du premier épisode. A croire que le bureau c'est le seul lieu de toute la série. Non, il faut explorer, faire des courses poursuites et surtout ajouter un peu d'action quoi.
Bon, Rubicon n'est pas un modèle de modestie car elle veut trop jouer la carte de regardez moi je suis composée de mystères insolvables et je vous ai bien eu, mais elle reste une très bonne série tout simplement car son écriture est plus archaïque et que j'aime tout ce qui est rustre comme ça. J'attends donc l'épisode 3 avec impatience afin de démêler le vrai du faux.

Note : 7/10. En bref, une série qui mériterais peut être un peu plus de reconnaissance.

Commenter cet article