Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rubicon. Saison 1. Episode 6. Look to the Ant.

7 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2010-09-07-22h30m22s233.png

 

Rubicon // Saison 1. Episode 6. Look to the Ant.

 

Plus j'avance dans la série plus j'ai envie de connaître l'épisode suivant. C'est dingue, le capital d'addiction qu'à la série sur moi. C'est affolant. C'est beau, bien écrit et bien monté. Avec ce nouvel épisode, qui, même s'il est un peu moins bon que le précédent, reste d'une facture exponentielle. Cette fois, Kale propose à Will son aide pour enquêter sur un nouveau personnage mystérieux, du nom de Roy.
Encore une fois, Will n'est pas très futé. Il sait très bien qu'il est suivi mais ne se doute pas une seule seconde que son appartement est sur écoute. Il fait quand même fort je dois dire mais bon, c'est son innocence dans la patrie du crime qui fait le charme du personnage. C'est un petit peu le "bleu" qui se sali les mains pour tenter de découvrir la vérité et finir par trouvé la vérité de la mort de son ami. Dans cet épisode j'ai donc beaucoup aimé le fait qu'il joue le plus malin face à ses épieurs, jusqu'à pointé une arme devant un de ses détracteurs. Il est fou le Will et il le montre quelque peu. Nous avons également découvert le petit ami de Kale dans l'épisode par ailleurs et Kale a réussit a être drôle avec une simple phrase : "Have you ever had a white bean salad ?". C'est débile mais cela m'a fait rire. Peut être parce que la série est tellement sérieuse qu'il fallait bien rire un coup.
De l'autre côté de l'épisode on a Maggie et son histoire assez miséreuse je dois dire car elle me ferait presque de la peine. Je trouve le personnage assez mou est carcan mais bon, il donne un souffle plus léger à la série, un côté année 50 bien tassées, ben oui, comme dans ce genre de films où l'on surjoue les personnages et qu'on aime bien cette dose de je t'aime, moi non plus. Bref, cette histoire reste le côté léger de la série, mais j'espère qu'ils ne vont pas en faire une habitude non plus car ça déconcentre totalement. Ensuite Katherine Rhumor, là ça devient plus intéressant. Dans l'épisode elle va voir la veuve de Gerald Bradley, la personne morte dont elle avait trouvé un article dans les affaires secrètes de son mari. Encore une fois je sais pas où cette histoire nous mène mais je la trouve intrigante et elle mériterait plus ample développement.

Note : 8/10. En bref, Rubicon reste sur sa lancée.

Commenter cet article