Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rubicon. Saison 1. Episode 7. The Truth Will Out.

16 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2010-09-15-00h00m20s188.png

 

Rubicon // Saison 1. Episode 7. The Truth Will Out.

 

J'adore cette série. C'est fait, je fond, on peut me piquer sur le bûcher, j'ai vécu mon "Rubicon moment" avec ce nouvel épisode. Je suis comme Miles est accroc à sa nicotine, je deviens accroc à Rubicon, c'est comme devenue une drogue pour moi, certes impalpable mais une drogue quand même. En tout cas, cette idée de l'épisode du "Lockdown", tout le monde reste à l'API, Grant loupe le spectacle de sa fille déguisée en asperge (mon dieu que cela m'a fait rire quand il annonce ça devant l'agent du FBI chargé de surveillé). En fait, l'ambiance pensante et pesante de Rubicon est devenue pour moi une belle révélation.
Cette fois, on n'est plus dans la série qui veut que le téléspectateurs réfléchisse, on est carrément dans la paranoïa, dans la folie. On compresse les idées du téléspectateur pour le mettre dans une position encore plus inconfortable mais dieu sait que j'aime ça. Bref, cette idée de taupe au sein de l'API, qui fait traversé des informations pour s'enrichir c'était bien trouvé car dès le début de l'épisode on désigne Miles comme le coupable tout trouvé (Mr a fait le fou, il a oublié un "white paper" dans un taxi alors que d'une part il est interdit de faire sortir des informations classifiée en dehors du bâtiment et de deux que perdre ces infos est très grave). Bref, je m'attends à ce que ce soit lui, bien que j'adore tellement le personnage que j'aurais détesté le voir partir. C'est comme ça des fois. Sa paranoïa a lui seul m'a fait penser et me dire : punaise, Rubicon c'est quoi encore ce truc de cinglé qui rend complètement fou.
Je vais passé par Katherine Rhumor avant de continuer avec la mise en quarantaine. En effet, son intrigue dans l'épisode permet elle aussi d'instauré cette ambiance froide et rongeuse d'ongles. Le seul fait qu'elle ne se sente pas en sécurité chez elle car deux hommes malveillants ont voulu lui faire peur était un élément important de l'épisode. Bien sûr, j'attends de voir la suite de ce qui va se passer avec le personnage car pour le moment, son enquête n'avance pas à grands pas.
Ainsi, Will qui découvre un mouchard dans cette chouette qui ma foi, est vraiment flippante et qui hante les épisodes désormais, encore un élément de la paranoïa de l'épisode. Le mouchard est là le matin, puis dans la journée il disparaît, permettant au FBI de ne trouver aucun mouchard et enfin, il est de retour le soir, alors que le FBI est parti. Bref, c'est quand même un truc de fou. J'ai également pu avoir peur pour Will quand il était dans le bureau du grand patron a chercher des documents incriminants, une enquête menée sur David, son ami décédé au début de la série. Kale semble également sur le qui vive, il se pose pas mal de question et j'ai l'impression que Will semble être un problème pour lui vu qu'il met son nez de partout sans vraiment faire attention. J'attends donc la suite car cet épisode était celui qui fait tout basculé.

Note : 10/10. En bref, un épisode brillamment écrit et réalisé. Le meilleur à ce jour rien que son côté nerveux m'a fait adhérer de bout en bout sans en décrocher une miette.

Commenter cet article