Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Run. Mini-series. BILAN (UK).

19 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

4196340307.jpg

 

Run // Mini-series. 4 épisodes.
BILAN


Cela fait plaisir de voir encore une fois les anglais se démener à nous offrir des mini séries nouvelles et intelligentes. Bien que Run ne soit pas totalement réussie, les deux premiers épisodes le sont en tout cas. Créée par Marlon Smith et Daniel Fajemisin-Duncan, cette série va suivre le destin de quatre personnes différentes au travers d'une période de leur vie où tout va basculer. Tout commence avec une mère qui élève seule ses deux enfants et tente de leurs faire plaisir tant bien que mal. Sauf que les deux fils vont tabasser un homme dans la rue et le tuer sans que cela soit pour autant leur intention de départ. La spirale infernale autour de la mère de famille qui tente de comprendre ce qu'il s'est passé avec ses fils est excellente. Olivia Colman incarne le personnage de la mère avec brio et c'est d'ailleurs une raison suffisante pour jeter un coup d'oeil à Run, ne serait ce que pour le premier épisode. Avec une telle introduction, bien entendu que les choses ne pouvait qu'avoir du mal à prendre forme dans une suite.

Les parcours de quatre personnes, sans lien particulier, prenant des décisions qui vont définir leur vie future dans un monde sans grandes opportunités et dans lequel la survie n'est jamais acquise.

Le second épisode nous raconte l'histoire d'une jeune fille asiatique qui se retrouve sous l'aile d'un jeune homme généreux quittant ainsi un monde pervers et vicieux. Cette jeune fille était bouleversante et son histoire terrible. Je pense que la scène de sexe forcé dans la voiture était la pire scène de l'épisode en termes de cruauté. Mais petit à petit, cette jeune fille va apprendre à vivre, et prendre goût à d'autres choses que ce qu'elle a connu jusque là. Bien qu'elle va attirer les foudres de ses anciens tenanciers sur le jeune homme qui a choisi de la protéger, il va le faire pour elle sans broncher. J'ai trouvé ça assez bouleversant bien qu'au fond il ne se passe pas autant de choses dans cet épisode que durant le premier. Run tente de nous parler dans ce cas là de quelque chose de différent, mais qui n'est pas pour autant moins percutant. Ce second épisode tente donc aussi de nous montrer que finalement tous les hommes ne sont pas des méchants prêt à profiter des autres.
Run_A2.jpgYing va se retrouver obligée de rester dans le magasin de ce jeune homme qui lui propose son aide et sa gentillesse. Tout cela est bien entendu assez fluide et surtout très touchant. On peut donc dire que de ce point de vue là, la seconde partie de cette mini série était réussie. Puis nous passons au destin d'un autre personnage dans l'épisode 3. Ce personnage, incarné par l'excellent Lennie James (Jericho, Line of Duty) n'était pas ce que la série a délivré de mieux. J'aurais bien aimé que l'on aille peut être un peu plus loin avec cette histoire et que l'épisode ne s'arrête pas à ce qu'il nous dépeint. Le problème c'est que le destin de cet homme qui tente de trouver un moyen de se faire de l'argent par des petites combines va se retrouver dans une spirale qui va conduire à sa perte. Si Lennie James reste convaincant, l'épisode en lui même manquait d'un peu de coeur et de quelque chose qui puisse nous donner envie de faire attention à la vie de ce personnage.

Ce qui n'est pas le cas, du coup on se retrouve à attendre le dénouement et comment le personnage va réussir à s'enfuir. Car le but de chaque épisode de Run est justement d'attendre que les personnages parviennent à s'enfuir, à fuir leurs problèmes, pour enfin les laisser tranquille (ce qui est terrible dans un sens car parfois comme dans le cas du premier épisode, on a envie de connaitre la suite). Et puis enfin le quatrième chapitre qui se concentre sur l'histoire d'une femme complètement perdue qui tenter petit à petit de retrouver le sourire. Le fait qu'elle tente d'échapper à ses démons, à la mort, … tout cela était absolument bien traité et permet de faire également quelques liens avec les épisodes précédents. Sans que l'on ne s'en rende compte, Run forme donc une sorte de tout. Un tout qui est lié par le destin de ses personnages, qui doivent tous prendre un jour une décision : fuir ou rester. Fuir est le choix que vont prendre tous les personnages jusqu'à pour certains se rendre compte que ce n'était pas nécessairement la meilleure des solutions.

Note : 5.5/10. En bref, une très jolie mini série qui finie un peu en eau de boudin. Dommage.

Commenter cet article