Critiques Séries : Running Wilde. Saison 1. Episode 3.

vlcsnap-2010-10-06-19h33m02s239.png

 

Running Wilde // Saison 1. Episode 3. Oil & Water.


Une série responsable sur l'environnement qui se donne bonne conscience avec ses personnages. J'aime bien cette idée que l'on puisse faire une petite critique des mégalos, des grandes sociétés de pétrôle et j'ai comme l'impression que le scandale BP est passé par la tête des créateurs de la série.
Dans ce nouvel épisode, pour impressionné Emmy, Steve lui promet de quitter son travail à Wilde Oil, une entreprise contre laquelle Emmy se bat depuis longtemps et surtout l'entreprise de la famille Wilde. C'était donc une partie bon enfant. J'aime bien le caractère du personnage de Steve, qui fait un peu moins le con dans l'épisode (même s'il s'accorde quelques petits écarts que j'ai bien aimé) il n'en reste pas moins extravagant. En effet, engagé un parolier célèbre pour aider Puddle avec son projet de science, c'était quand même osé.
En tout cas, l'épisode en lui même était plaisant. Fa'ad, le voisin, qui se retrouve enfermé dans une "cave à vodka" et où la température n'est pas vraiment la meilleure. C'était un peu débile mais Running Wilde aussi c'est ça, ça sait être complètement amorale avec le côté écolo et s'en moqué un petit peu et bien sûr tenter de responsabilisé le truc avec un côté écologiste engagé. La scène finale prouve combien la série sait rire de ce qu'elle nous offre.

Note : 6.5/10. En bref, j'aime bien. Reste à savoir si les audiences vont remontées car pour le moment c'est très mauvais et pourtant je trouve que les deux premiers épisodes sont bien meilleurs que le pilote.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article