Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rush. Saison 1. Episode 2. Don't Ask Me Why.

26 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rush

vlcsnap-2014-07-26-14h27m35s132.jpg

 

Rush // Saison 1. Episode 2. Don’t Ask Me Why.


Rush c’est quelqu’un avec des principes. A la fois pour lui mais aussi pour ses propres clients. Il veut être payé uniquement en cash, il ne veut rien signer et il ne s’occupera pas des soins intensifs de ses clients. Il ne veut pas non plus s’investir dans la vie de ses clients et ce même si au fond c’est arrivé dans l’épisode précédent alors que Rush avait fait payer au mari les abus physiques que la femme pouvait subir. C’était une morale un peu trop morale pour une série qui se veut justement très amorale. Mais peu importe, Rush est comme ça, il est impulsif on dira. Forcément, tous les clients de Rush seront de bons clients s’ils ne posaient pas de question, s’ils étaient facile à sauver et qu’ils leur donnaient l’argent en cash sans poser de questions. Sauf que ce n’est pas ce qui se passe, car les personnes sont compliquées et que notre très cher héros sait pertinemment que tout ne peut pas être réglé en un coup de cuillière à pot. Mais au fond, c’est aussi ce qu’il aime bien, il aime bien faire des choses amusantes. On ne pouvait donc pas demander mieux de la part de la série. Ce second épisode était un peu moins rythmé que le premier et je dois avouer que je m’y attendais. Je savais bien qu’une série comme celle-ci allait rapidement devoir trouver un moyen d’assouplir son rythme afin de ne pas griller toutes ses cartouches.

Sauf que c’est une mauvaise idée, dans le sens où cet épisode m’a donné l’impression que les scénaristes étaient déjà éteints et dans leur procédure la plus facile possible. Je n’aime pas les séries qui simplifient les choses au maximum. Vous allez me dire que le héros est quelqu’un de sympathique, notamment car son comportement n’est pas celui que devrait avoir un médecin, prenant de la cocaïne avant de conduire et vivant sa propre vie comme une personne qui serait presque en train de mourir. Rush n’a rien à faire de sa propre vie, ce qui l’intéresse c’est s’amuser et puis gagner de l’argent qu’il ne va pas déclarer, tout simplement. C’est un personnage qui est tout de même bien cabossé mais c’est aussi ce qui le rend intéressant par rapport à d’autres médecins qui dans leurs petites vies médicales ne sont pas très passionnants (cet été on avait pu voir Black Box dans le genre, même si cette dernière tentait aussi de renouveler un peu le genre malgré tout). Mais voir Rush être au bord du précipice, c’est ce qui rend aussi les épisodes réellement efficaces à mon goût, et qui donne envie d’en voir encore un peu plus. On ne peut pas dire que cela soit une série sans potentiel, tout simplement et c’est ce que j’ai envie de voir.
vlcsnap-2014-07-26-14h26m56s254.jpgDans l’épisode précédent, Alex avait piqué du sang à l’hôpital. C’était déjà pas très bon pour lui mais il va se faire prendre en voulant le remplacer et va donc se faire suspendre de ses fonctions durant l’enquête. Tout cela était assez amusant à voir dans son ensemble mais c’est surtout la preuve que Rush cherche à faire dans la continuité. La série ne veut pas nous donner l’impression qu’elle ne cherche pas à nous raconter des choses de façon intelligente. Ensuite il y a bien évidemment les cas de la semaine de Rush. Ce sont des cas qui permettent de garder une certaine complicité avec le pilote et j’aime bien. Notamment car on ne pouvait pas forcément se douter que la série allait entrer dans une sorte de procédure qui donne l’impression que tout est calculé selon un principe simple. Mais j’ai aussi envie de croire que Rush c’est un peu plus que ça, tout simplement. Il faut bien avouer que l’ensemble fonctionne plutôt bien et que l’on ne pouvait donc pas demander trop à la série. Je vais rester jusqu’au bout de la saison je pense, sans pour autant être aussi confiant qu’après le pilote. Je sais pertinemment que je dois me méfier des séries de USA Network mais à chaque fois je retombe dans le même piège.

Note : 5/10. En bref, ce n’est pas mauvais mais cela semble prendre petit à petit un chemin de série médicale banale.

Commenter cet article