Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 1. Episode 3.

20 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2012-04-20-22h43m20s245.png

 

Scandal // Saison 1. Episode 3. Hell Hath No Fury.


Dans ce nouvel épisode, il n'y a qu'une seule chose qui m'a réellement plu : le fait que la Première Dame des Etats-Unis soit au courant du fait que son mari, le Président, a une relation extra conjugale avec Olivia. Elle était même aller jusqu'à inviter cette dernière au State Dinner. L'intrigue du Président reste une partie assez mal gérée à mes yeux de la série. Ce n'est pas totalement ratée, j'en conviens (du moins dans cet épisode), mais on est clairement loin de ce que cela pourrait être si seulement Shonda Rhimes n'était pas obsédée par les scènes sentimentales. La relation entre Olivia et le Président reste donc une idée de base classique, peut être même trop tirée par les cheveux, mais le scénario ne tente pas vraiment d'innover dans le bon sens du terme. Tout parait déjà écrit, téléphoné. L'autre révélation de l'épisode c'est la grossesse d'Amanda Tanner, la maitresse du Président. Je ne m'y attendais pas du tout à cette révélation mais n'étant pas vraiment passionné par les personnages de Scandal, je ne me suis pas senti concerné. Malheureusement, le souci de Scandal c'est de ne rendre aucune de ses intrigues passionnante pour le téléspectateur. J'ai l'impression de regarder une série à laquelle je ne peux pas m'attacher.

Du côté de l'affaire de la semaine, un fils de millionnaire est accusé de viol. Après avoir plaidé auprès de sa mère, Olivia est d'accord pour prendre l'affaire en main. Malheureusement, ce n'est pas assez bien développée. Je suis conscient du fait que l'on ait 45 minutes pour un épisode, mais voilà, Shonda Rhimes ne trouve pas le ton suffisamment juste. De plus, elle a du mal avec le sujet principal de la série (la gestion de crise). On a l'impression qu'elle a trop regarder les séries policières d'ABC (et je pense notamment à Body of Proof) et qu'elle tente d'en faire une copie mais à sa sauce. Le tout nous plonge dans un univers trop classique. Si la base de Scandal était originale, le monde dans lequel nous plongeons ne l'est réellement que par ses décors. Et encore, c'est tellement feutré que j'ai l'impression que la série ne veut pas connaitre les pauvres. Olivia vont parvenir à faire tomber les charges, mais au cours de l'épisode ils vont découvrir que des détails sur le passé du fameux fils vont ressurgir et la mère de ce dernier doit alors prendre une décision difficile vis à vis de l'avenir de son fils.
vlcsnap-2012-04-20-22h36m21s149.pngLa fin de l'épisode était donc peu prévisible certes (car je m'attendais au vrai happy end, et tout le tralala), mais bon, cela manque de finesse. Au final, le plus intéressant dans Scandal ce ne sont pas les cas, gérés comme les pieds (remarquez, ce n'est pas différent des séries médicales de la créatrice, car au fond, ses cas n'ont rien d'exceptionnels et sont un tantinet peu intéressant la plupart du temps), ce sont donc les personnages et leurs intrigues sauf que voilà, Shonda n'arrive pas à gérer son cast comme il se doit, et surtout, le plonge dans de long dialogues étouffants, dans une ambiance de fumoir (je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi le ton même de l'image des épisodes est si sombre… on ne voit donc pas grand chose sur certaines scène à moins de pousser la luminosité à fond). Quelle horreur ! A moins que l'on nous prépare déjà au sommeil du jeudi soir ? Telle est la question que je me pose. Voilà donc un nouvel épisode assez mal foutu malgré quelques éléments sympas. Disons qu'elle pourrait faire tellement mieux, surtout avec ce cast (hormis Kerry Washington qui en devient exécrable).

Note : 4/10. En bref, encore d'un terrible ennui…

Commenter cet article