Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 2. Episode 19.

26 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2013-04-26-13h50m32s162.png

 

Scandal // Saison 2. Episode 19. Seven Fifty-Two.


S'il y a bien une série dont je n'attendais rien cette saison c'était bien Scandal. La saison 2 débutait, et je n'avais pas nécessairement envie d'aller plus loin. Et puis je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé puisque j'ai tout de suite été accroché. Dès le premier épisode de la saison 2 la série gommait petit à petit ses défauts jusqu'à ce qu'elle devienne cette machine absolument fabuleuse que j'ai hâte de retrouver chaque semaine. Il y a des séries qui peuvent se révéler sur le tard et le souci de la première saison est de nous avoir embourbé les pieds dans une marre d'épisodes indépendants pas vraiment intéressants. Cependant, j'avais adoré une chose de cette série : Huck. Guillermo Diaz était toujours au top de sa forme durant la première saison alors j'avais adhéré à l'idée. Une bonne chose dans un sens car finalement, on s'amuse efficacement avec ce personnage. J'avais hâte que l'on revienne sur lui dans cette seconde partie de saison alors que le personnage est en plein doute, et qu'il n'a même plus toute sa tête.

Il faut bien avouer qu'il a passé des années à tuer en guise de hobby. Finalement, Huck c'est un peu le Dexter de Scandal. Mais un personnage creusé, et bien moins caricatural que le personnage de Showtime (au premier abord bien entendu). Huck est quelqu'un de complexe qu'il n'est pas facile de comprendre au premier abord. C'est en tout cas ce que nous prouve cet épisode de Scandal. Mais ce n'est pas tout, cet épisode parvient également à mettre en avant le fait que Huck n'a pas toujours été comme ça et qu'il a aussi aimé une femme, qu'il a eu un enfant avec celle ci et qu'il s'est retrouvé, à cause de son boulot peu orthodoxe mis sur la touche de sa vie familiale. C'était un épisode assez touchant. Si durant la première saison il y avait un aspect quelque peu grossier autour du personnage, maintenant que l'on en sait un peu plus sur lui (et notamment dans cet épisode au détour de flashbacks efficaces et passionnants), alors on a une vraie vision de ce que Scandal veut nous faire.
vlcsnap-2013-04-26-13h43m29s28.pngElle veut nous plonger au delà de l'histoire des personnages, elle veut que l'on ressente aussi ce qu'ils ressentent. C'est assez complexe à faire, et le risque est parfois même de nous faire détester des personnages sauf que pour Huck cela fonctionne à merveille. Nous allons revenir sur la première rencontre de Huck et d'Olivia, dans le métro alors qu'il n'était qu'un SDF. Nous allons revenir sur ses mois de formations et sur le moment où il a commencé à enchainer les meurtres. Avec brutalité, la série parvient à choquer le téléspectateur. Pourtant, ce n'est pas si gore que ça, mais c'est surtout l'air terrifié des gens que Huck tue et le sang froid du personnage qui m'a mis mal à l'aise. J'ai eu l'impression de voir une sorte d'abattoir humain. Un moment gênant mais qui donne aussi à Scandal quelque chose en plus. Mine de rien, la série est très forte. Quinn avait un rôle à jouer ces derniers épisodes dans la vie de Huck. En plus d'apprendre de lui ses talents d'espionnage, elle a aussi tenté de l'aider à aller mieux. Ce n'est pas simple car Huck n'est pas quelqu'un de simple non plus.

Pendant ce temps, à la Présidence, les personnages continuent de nous offrir le divertissement que l'on attend de leur part. Entre Olivia et Fitz qui partagent encore une fois leurs opinions sur le trucage des élections (c'était un tantinet redondant), ou Mellie qui se décide enfin à quitter Fitz (bien qu'elle veuille rester avec lui uniquement pour l'image, elle ne veut plus le toucher). Le scandale conjugal est quelque que j'espère voir avant la fin de la saison alors que les deux personnages avouaient récemment leurs sentiments en direct à la télévision. Cela pourrait laisser le champ libre à Olivia même si cette dernière se rertouve encore une fois au beau milieu de quelque chose qu'elle ne comprend pas totalement. Finalement, ce nouvel épisode de Scandal était très réussi car il sait mettre ses personnages au service de son histoire et de sa mythologie. Que demander de plus ? Je ne sais pas mais en tout cas, cela me passionne vraiment. Je serais déçu que l'on n'aille pas plus loin encore. Tout le monde cache plus ou moins quelque chose en plus de ça. Et puis Harrison, je l'ai oublié, ne démérite pas et c'est appréciable de le voir un peu plus en avant.

 

Note : 7.5/10. En bref, un épisode passionnant.

Commenter cet article

Antoine 28/10/2014 23:44

Dès le début j'avais compris ce que signifiait "7.52" mais sans évidemment comprendre pourquoi. La fin est très touchante. C'est un épisode où l'histoire avance lentement mais il est très émotionnel et parfois, ça fait du bien. Dans un tout autre style que le 18, je l'ai adoré.

fande.... 27/04/2013 22:06


Pauvre Huck, j'ai vraiment eu de la peine pour lui. Quelle tristesse son histore, surtout la fin de l'épisode lors qu'on comprend alors à quoi correspond 752!!!