Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 2. Episode 9.

15 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2012-12-15-14h28m43s202.png

 

Scandal // Saison 2. Episode 9. Blown Away.


Je crois que cet épisode de Scandal ne pouvait pas mieux porter son nom. Après le très joli épisode précédent, jouant à merveille avec la relation entre Grant et Olivia, il s'était achevé avec une révélation bien au delà de ce que l'on aurait pu croire. Depuis quelques épisodes, Scandal est devenue une série aux révélations inattendues. Le jeu des cliffanghers est parfois un peu trop exploité, mais cela permet au téléspectateur de rester clouer à son siège jusqu'au bout de l'épisode. A la fin de l'épisode précédent, nous croyions tous que Huck était le sniper ayant tiré sur le Président des Etats-Unis. Sauf que finalement, retournement de situation, ce n'est pas du tout cas. Huck n'est donc pas le tueur. Il s'agit de Becky, la petite amie de Huck rencontrée aux AA. Il se trouve qu'elle est comme lui, entrainée pour tuer et ayant le goût du meurtre. Je n'aurais jamais cru que Becky serait de ce genre là mais c'est aussi comme cela que l'on peut voir que finalement Scandal est une série impressionnante. Si la première saison était bien pâle, la seconde est absolument surprenante. Elle laisse une fois de plus le téléspectateur la mâchoire ouverte sans que l'on ne puisse faire quelque chose.

Dans un premier temps, Huck va croire que Becky a été kidnappée par un autre espion et demande alors l'aide d'Olivia afin de la retrouver. Olivia est un personnage peu présent de cet épisode malgré le fait qu'elle joue sur plusieurs plans. Je trouve assez intéressant la manière dont les choses sont mises en oeuvre dans cet épisode, notamment vis à vis de la quête de Huck pour des réponses sur Becky. Durant tout l'épisode nous sommes surpris à plusieurs reprises par des révélations et des retournements de situation. Scandal est devenue une série à twists tout simplement. La relation entre Huck et Becky est finalement très complexe mais cette dernière est aussi très finaude, surtout quand il s'agit de sauver sa peau. Maintenant, je ne sais pas ce qu'il faut attendre. Surtout en sachant que Huck n'est pas le tireur mais qu'il est arrêté à la fin de l'épisode pour le meurtre du Président. Je suppose que Becky n'a pas agit seule et que l'assassinat a tout simplement été conspiré pour que Huck tombe dans le piège (même si Becky n'avait pas nécessairement envie que cela retombe sur Huck je suppose).
vlcsnap-2012-12-15-14h27m25s185.pngMaintenant tous les regards se tournent vers Sally Langston, la vice Présidente actuellement Présidente des Etats-Unis. Je suppose qu'elle a un rôle à jouer dans toute cette histoire elle aussi (oui, Scandal m'a rendue paranoïaque vis à vis de tous les personnages que l'on rencontre maintenant). La conspiration que tout cela cache me plait beaucoup et surtout car les scénaristes font cela de façon très intéressante finalement. La préparation des funérailles potentielles de Grant était un lourd moment pour Olivia. Je trouve que Kerry Washington est bien plus juste cette année que l'an dernier. Elle n'hésite plus autant et l'on sent qu'il y a une histoire derrière le personnage maintenant. Pour en revenir à Sally, je ne pense pas qu'Olivia retrouvera une aussi bonne place dans le coeur de la Présidente que celle qu'elle avait dans le coeur de Grant. Hollis continue lui aussi d'avoir une place de choix dans Scandal. Je suis certain que ce personnage cache tellement de choses. Mais c'est justement ce qui rend le propos encore plus juteux et passionnant.

Scandal s'amuse donc encore une fois avec ses personnages, et notamment avec Cyrus qui va découvrir que James était à Defiance dans l'Ohio afin d'enquêter sur le trucage des votes. Encore une fois, Scandal conserve quelques intrigues pour la suite de la saison même si l'innocence de Huck devrait occuper le terrain quelques temps à la reprise. Finalement, je suis presque scandalisé par tout ce qu'il se passe dans cette série. Elle enchaine le gavage de twists façon dinde de Noël. Ce n'est pas plus mal d'un côté étant donné que durant 42 minutes je suis en train de me ronger les ongles jusqu'au sang prouvant ainsi que ce qui est construit par les scénaristes fonctionne mais il va falloir aussi à un moment ou à un autre relâcher la pression.

Note : 9/10. En bref, enchainant les twists, l'épisode enchaine les surprises. Le téléspectateur est alors constamment surpris. Il faut se méfier de Scandal...

Commenter cet article

Antoine 28/08/2014 22:12

Il y a une pression énorme dans cet épisode, pour moi l'un des plus prenant et réussi jusqu'à maintenant.