Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 3. Episode 1. It's Handled.

4 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2013-10-04-15h10m39s198.png

 

Scandal // Saison 3. Episode 1. It's Handled.


Scandal a surpris tout le monde la saison dernière. Après une première saison médiocre, la série a se sortir des carcans de la série procédurale et offrir ainsi aux téléspectateurs quelque chose de particulièrement jouissif. La saison 2 était une saison que j'attendais chaque semaine avec grande impatience et le cliffangher de fin m'avait rendu encore plus impatient de voir la suite de la série. Le début de la saison 3 reprend donc au moment où l'on avait laissé la série ou presque, en pleine débâcle médiatique autour de la maitresse du Président : Olivia Pope. La pauvre qui pensait faire son jogging tranquillement la saison dernière a dû tout de suite rebrousser chemin. Tout le monde se pose donc tout un tas de questions. D'un côté Olivia qui se demande comment elle va faire alors qu'elle est devenue une femme détestée de tout le monde. Ce qu'il y a de bien avec le traitement de cette intrigue c'est le fait qu'Olivia a le mauvais visage de l'affaire. L'adultère est considéré comme quelque chose de dramatique aux Etats-Unis et cela va bien évidemment retomber sur la tête d'Olivia mais également du Président. Cela rappelle aux américains le scandale Bill Clinton (même si ce dernier a su se racheter une conduite depuis).

J'aime bien le fait que l'on ne fasse pas de cadeau à Olivia car cela permet aussi de changer un peu la donne. La pauvre pense qu'elle peut reprendre le boulot mais tous ses clients la laisse tomber du jour au lendemain (et ce même si elle a toujours su leur prouver sa loyauté). Le ciel tombe littéralement sur la tête d'Olivia jusqu'au moment où son équipe trouve le moyen de porter les accusations sur quelqu'un d'autre qu'Olivia. Forcément tout cela est bien trop facile et les scénaristes ont pensé à tout. Scandal débute donc sur les chapeaux de roues ne laissant pas la possibilité à ses téléspectateurs de respirer. C'est en tout cas l'impression que j'ai eu. Je n'ai pas eu le temps de souffler que l'épisode était déjà terminé. Terrible ce sentiment que de se dire que l'épisode est passé trop rapidement et que l'on a déjà envie d'en déguster un autre. C'est comme ces paquets de gâteau que l'on démoli en quelques minutes sans s'en rendre compte mais pourtant on a encore envie d'en manger mais il n'y en a plus. Je suppose que l'attente sera longue pour tout le monde jusqu'au vendredi prochain pour pouvoir voir le prochain épisode de Scandal.
vlcsnap-2013-10-04-15h28m10s206.pngvlcsnap-2013-10-04-15h14m56s209.pngLa série parvient à créer des moments particulièrement jouissifs comme ce tête à tête entre Olivia, Fitz et Mellie. C'était un grand moment de télévision car l'on avait ici tout ce dont on pouvait rêver de la part de Scandal. Kerry Washington délivre une performance troublante et touchante à ce moment là alors qu'elle éclate en sanglots. Derrière sa carapace, elle reste une femme fragile et qui ne mérite pas au fond tout ce qui lui arrive. Elle est juste tombée amoureuse du mauvais garçon. C'est terrible mais c'est un peu la leçon qu'il faut en tirer. Le trio dans ce bunker qui s'envoie tout à la figure c'était jouissif. Je veux encore des moments de ce genre là dans Scandal et encore plus que ce que l'on ne pourrait le penser. Alors certes, cette saison a encore d'autres choses à nous offrir comme le père d'Olivia et Cyrus qui servent de cliffangher à quelque chose de top secret (on en saura plus dans le prochain épisode) et le père d'Olivia qui tente de contrôler la situation. J'aime bien ces personnages mystérieux qui révèlent petit à petit leur jeu. Comme l'équipe d'Olivia qui reste accessoire et qui va trouver le moyen d'écarter l'attention de tout le monde.

Enfin… en apparence bien évidemment. Surtout qu'ils vont devoir aussi élaborer une stratégie afin que Mellie, Olivia et Fitz aient tous les trois le même discours face aux journalistes au moment venu. Le personnage qui sort vainqueur de tout ça c'est la Vice Présidente Sally Langston à qui Fitz demande de prendre les rênes du Parti sans vergogne car elle le mérite et que lui ne pourra de toute façon pas briguer un second mandat avec ce scandale sur les épaules. Je ne pense pas que cela soit réellement un problème dans le sens où il y a tellement de choses à faire avec Scandal encore, notamment autour de Fitz à la tête du pays. Sally est quelqu'un de sympathique au fond (dans le sens pour les intrigues de la série) mais je ne suis pas certain que cela permette à Olivia de rester proche des scandales du pouvoir si jamais Fitz n'est plus Président. Tout s'accélère avec une telle fluidité que cet épisode donne l'impression que le téléspectateur carbure à je ne sais pas. Mais j'aime beaucoup en tout cas et c'est quelque chose que j'ai encore envie de voir dans cette série, encore et encore.

Note : 10/10. En bref, que demander de plus à Scandal qu'un épisode comme celui-ci. Réglé comme du papier à musique il passe si vite que l'on n'a pas le temps de dire ouf que l'épisode s'est déjà terminé. Vite la suite !

Commenter cet article

showstv 05/10/2013 22:42


Quel retour!(record d'audiance aux States)et quel episode....j'ai trop hâte d'être à vendredi. Je ne pensais qu'il était capable de faire un coup pareil... j'imagine bien que Liv finira par
savoir l'identité  de la personne qui a fuité son nom à la presse.