Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 3. Episode 12. We do not Touch...

9 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2014-03-09-10h03m39s54.jpg

 

Scandal // Saison 3. Episode 12. We do not Touch the First Ladies.


L’épisode précédent était une vraie déception et du coup, je ne savais pas quoi attendre de la part de la seconde partie de la saison 3 de Scandal. Fort heureusement, « We do not Touch the First Ladies » était un épisode réussi. Voire très réussi par certains aspects. Ce qui fonctionne dans cet épisode, outre une narration très soutenue et efficace, c’est ce qu’il raconte des relations entre ses personnages. En effet, on ne s’attend pas forcément à ce que Scandal évolue dans une telle direction mais personnellement j’ai vraiment apprécié ce que la série a fait ici. On revient donc dans le passé sur la relation entre Fitz et Olivia, mais aussi sur la relation entre Fitz et Mellie, 14 ans plus tôt, ce qui a mené petit à petit Fitz à la tromper purement et simplement. La grande question est cependant de savoir maintenant si Olivia veut être avec Fitz ou Jake. Je trouve que c’est assez étrange que Scandal donne autant de crédit à un triangle amoureux alors que finalement cela coule de source qu’elle aime Fitz et qu’elle ne sait pas trop si elle aime Jake. Il y a malgré tout une question redondante qui continue donc de faire son petit effet ici (et qui n’avait pas réussi à le faire dans le précédent).

Ce que j’aime beaucoup dans Scandal c’est la manière dont elle fait évoluer sa mécanique. En effet, les mystères sont toujours immédiatement remplacés par d’autres mystères. Il y a également la manière dont tout cela est orchestré qui fonctionne à merveille et je ne pouvais pas demander mieux de ce point de vue là non plus. Je ne sais pas trop où est ce que Scandal veut se diriger mais les flashbacks m’ont plu, ils donnent un peu plus de substance au récit et même à la série dans sa globalité. Ensuite j’aime beaucoup le fait que l’on a l’impression que tout va s’écrouler du jour au lendemain sur les personnages de la série. On ne s’y attend pas forcément mais cela fonctionne tellement bien. On ne peut donc pas demander mieux de la part de Scandal. Mais si la série parvient à maintenir son quatuor amoureux (Mellie, Olivia, Jake, Fitz), le reste de l’épisode n’était pas aussi réussi. Notamment d’un point de vue de Huck. Ce dernier n’est clairement pas le personnage qui a le plus à faire d’intéressant ces derniers temps alors que j’aime beaucoup ce personnage et sa plus ou moins grande complexité.
vlcsnap-2014-03-09-09h36m41s251.jpgMais à côté de ça il y a Mellie, un personnage qu’il est toujours intéressant d’explorer. En effet, je la trouve vraiment fascinante. Elle apporte pas mal de choses dans la série et en plus de ça, elle nous permet toujours de comprendre un peu mieux l’ambiguité qui l’entoure. Contrairement à Olivia qui est devenue particulièrement prévisible au fil des années. C’est tellement dommage, surtout pour un tel personnage. Du coup, Scandal se concentre bien souvent sur le côté redondant des choses pour notamment celui de sa relation avec Fitz. Cette relation n’est pas si simple que ça, notamment car il y a encore Mellie dans l’équation. Olivia va par ailleurs s’appeler « the president’s whore » dans cet épisode, un moment assez jouissif dans une scène d’engueulade efficace et ce même si des comme ça, Scandal en fourmille plus ou moins. Finalement, cet épisode était réussi dans son ensemble, donnant un nouveau souffle à l’histoire sans pour autant ajouter grand chose mais disons que c’est fait avec pas mal de finesse et les personnages sont un peu plus intéressants. Les autres personnages sont en arrière plan forcé, un moyen étrange de relancer l’histoire tout de même.

Note : 7.5/10. En bref, un solide épisode.

Commenter cet article