Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 3. Episode 18. The Price of Free...

18 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2014-04-18-12h46m20s63.jpg

 

Scandal // Saison 3. Episode 18. The Price of Free and Fair Elections.
SEASON FINALE


Si une partie de cette saison 3 fût particulièrement décevante, ennuyeux ou ridicule, je dois avouer que « The Price of Free and Fair Elections » n’était pas mauvais du tout. Bien au contraire, il permet à Scandal de renouer avec ce qu’elle sait faire de bon. Le début de la saison était plutôt bon dans son ensemble, voire même légèrement jouissif et puis tout d’un coup, j’ai senti que la série n’était plus aussi bonne que ça, s’engouffrant dans ses propres travers sans réellement parvenir à en faire quelque chose de bon. L’éloignement d’Olivia s’est aussi beaucoup ressenti et a affaibli la saison. Mais cet épisode permet plus ou moins de redonner un sens à tous les personnages même si par moment j’ai l’impression que la série va un peu trop vite en besogne. Le retournement de situation avec la mort de Jerry était terrible, surtout que c’est plus ou moins ce qui va permettre à Fitz de remporter les élections (alors qu’il était donné perdant). Je me demande si, dans une situation réelle, j’aurais envie de voter pour un homme qui vient de perdre son enfant. Mais la mort de Jerry justifie aussi bien le fait que Fitz a gagné l’élection mais aussi le fait qu’il ne peut pas quitter Mellie. Car le deuil cela ne peut pas se vivre seul mais à deux. Surtout le deuil d’un enfant. Il n’avait au premier abord aucune chance de gagner et au fond c’était la porte de sortie parfaite pour Fitz afin qu’il puisse vivre son amour au grand jour.

Sauf que malheureusement il ne peut pas choisir Olivia et cette dernière va finalement décider de partir avec Jake car ce dernier peut partir avec elle sans problème et qu’il est prêt à le faire. Je ne suis pas fan de cette histoire, surtout que je ne suis pas fan de Jake tout court. Je trouve le personnage particulièrement décevant et ennuyeux. Cependant, avant toute chose il faut dire que ce dernier épisode n’était pas aussi bon que celui de la saison précédente. On sent que le rythme ici est certes soutenu mais qu’il manque peut-être un peu de liant entre les scènes. Notamment car tout ce que l’épisode tente de nous dire est parfois à cheval sur tellement d’autres choses que le cerveau ne suit plus
- Olivia qui veut partir
- Les élections
- La bombe et ses conséquences
- Les parents de Huck
- Huck et Quinn qui sont excités par une tâche de sang
- Le père d’Olivia touché par balle dans l’épisode précédent et ses conséquences
- La mort de Jerry
- Le discours de Sally

- ...
vlcsnap-2014-04-18-12h25m20s10.jpgIl y en a encore tout un tas de choses dans ce genre là dans cet épisode. C’est un épisode tellement chargé en intrigues que forcément certaines passent presque à la trappe. Je pense à Huck. Son histoire ne sert strictement à rien dans cet épisode et alourdi même l’épisode inutilement. Il aurait été bienveillant de la part des scénaristes d’amorcer cette intrigue dans l’épisode précédent par exemple. Cela aurait en tout cas été un peu plus bénéfique à cet épisode. Mais je ne vais pas non plus bouder mon plaisir car de voir Olivia en pleine détresse amoureuse, bien que cela soit un grand classique, qu’elle a beau dire « I’m in love with someone else » à Jake pour finalement partir avec lui à la fin, c’est terriblement efficace. On est dans le soap pur et dur. Fitz de son côté qui s’écroule dans son bureau ovale c’était aussi une scène d’une intensité assez impressionnante, surtout quand on voit le parallèle avec un Cyrus heureux d’avoir battu à plate couture Leo (qui finalement n’aura pas son bureau, na !). Et Maya dans tout ça ? Je dois avouer que c’est certainement l’une des choses que j’ai trouvé les plus problématiques dans cet épisode. Celui-ci met énormément l’accident sur le père d’Olivia mais pas sur sa mère alors que c’est tout de même elle qui est à l’origine de la bombe.

Malgré tout, on se rend compte à quel point le père d’Olivia est quelqu’un de terrible, capable du pire tout simplement pour avoir ce qu’il veut. Rowan voulait tout simplement prendre à Fitz ce qu’il lui a pris. C’est un parallèle assez violent mais c’est aussi la preuve que Scandal n’a pas peur de transformer ses personnages en personnages particulièrement difficiles à cerner. Finalement, que demander de plus à Scandal si ce n’est que j’aimerais bien que la prochaine saison, lavée de la grossesse de Kerry Washington puisse enfin évoluer dans une bonne direction. Finalement, malgré une seconde partie de saison 3 très décevante (surtout par rapport à la seconde saison et à sa tenue de route sans failles), elle fait au moins l’exploit de terminer sur une très bonne et belle note.

Note : 7.5/10. En bref, pas aussi jouissif que celui de la seconde saison, l’épisode conclu malgré tout assez bien une seconde partie de saison laborieuse.

Commenter cet article