Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 3. Episode 2. Guest Who's Coming to Dinner.

11 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2013-10-11-13h48m33s157.png

 

Scandal // Saison 3. Episode 2. Guess Who's Coming to Dinner.


Scandal, Scandal, Scandal. Ô Scandal. Cette série parvient à changer de direction chaque semaine sans même que le téléspectateur ne s'en rende compte. Cette semaine, Scandal revient sur la rencontre entre Olivia et Huck alors que ce dernier l'avait sauvé d'un assaillant dans le métro il y a cinq ans de ça. Tout cela est bien évidemment là pour se concentrer sur la relation entre Olivia et son père. La relation entre les deux n'est pas tout à fait au beau fixe, surtout que derrière son pouvoir, il a tout de même fait des choses pas très claires dans le dos de sa fille (notamment avec Huck). Nous allons donc voir, cinq ans plus tôt, la relation qu'Olivia avait avec son père, quand Fitz n'était encore que gouverneur, que Huck n'était qu'un pauvre SDF, etc. Joe Morton incarne Eli avec beaucoup de charisme. Je trouve qu'il a su donner à son personnage suffisamment de suspicion dans les expressions de son visage pour que l'on ait envie de creuser un peu plus. Ce que j'ai aimé dans cette relation c'est le côté hypocrite de celle-ci. En effet, Olivia dînait avec son père toutes les semaines uniquement pour que celui-ci paye ses études de droit. Ce chantage affectif est tout de même impressionnant mais parfaitement maîtrisée encore une fois.

Au début, Eli fait croire à sa fille qu'il travaille au Smithsonian alors que finalement il travaille pour B6:13, cette branche très sombre et vilaine de la CIA. Etrangement, la couverture du Smithsonian m'a rappelé Covert Affairs étant donné que c'est la même couverture que Annie utilise vis à vis de sa soeur. Cette branche dangereuse de la CIA. J'ai beaucoup aimé l'histoire autour d'Edison, ce ancien petit ami d'Olivia que Eli avait bien évidemment balayé du champ de vision de sa fille. Je me demande du coup si le fait qu'Olivia soit tombé amoureuse du Président n'est pas à cause de son père dans le sens où il s'agit du seul personnage que Eli ne peut pas toucher. Les flashbacks sont mine de rien très instructifs et nous apporte pas mal de choses sur le passé d'Olivia et sur Eli que l'on apprend également à connaître au travers de ses actes. Je suppose que l'on sera amené à le revoir prochainement.
"Sunday. Your house. I'll chose the wine".
Derrière ces dernier mots clôturant l'épisode, on a forcément envie de savoir ce qu'il va se passer lors de ce fameux dîner. Le grand duel entre le père et sa fille. C'est aussi sûrement pour cela qu'elle est devenue ce qu'elle est aujourd'hui. J'ai hâte de voir la suite de Scandal.
vlcsnap-2013-10-11-13h48m35s182.pngPar ailleurs, nous laissions la semaine dernière la série en bien mauvaise posture. En effet, Jeannine Locke était balancée comme de la chair à saucisses aux reporters comme étant la maitresse du Président. Je ne sais pas vraiment ce que le Président va faire comme annonce pour calmer les ardeurs dans le prochain épisode mais j'ai en tête l'idée qu'il puisse dire que c'est Olivia Pope. Le pire est tout de même que Jeannine est cliente d'Olivia dans cette affaire et qu'Olivia tente de tout faire pour qu'elle puisse gérer son image au mieux dans les médias. C'est terrible tout de même vous nie trouvez pas ? C'est en tout cas ce que je ressens avec cet épisode. J'ai hâte de voir comment ils vont faire pour que l'on gère la crise. Car d'un côté je paris que le père d'Olivia va vouloir encore une fois tout contrôler. Le fait qu'il soit de retour dans la vie de sa fille prouve déjà qu'il est de nouveau l'homme qui a de l'influence sur elle, sans même qu'elle ne s'en rende compte finalement.

Le moment le plus terrible c'est surement Huck qui attaque Olivia quand il découvre qu'il était son commandant à B6:13. Les machinations et les révélations de cet épisode s'enchainent à une telle vitesse que l'on n'a jamais le temps de respirer. C'est l'un des atouts de Scandal mine de rien qui a su s'affranchir des horribles cas de la semaine, de l'horrible Henry Ian Cusick, et faire quelque chose de la saison 2 qui est aujourd'hui le Scandal que l'on connait. La saison 3 démarre pour le moment sur les chapeaux de roues et même si cet épisode n'est pas aussi bon que le précédent, il n'en reste pas moins très bien fichu. Notamment dans la manière qu'il tente de gérer les relations de chacun en parlant un peu du passé.

Note : 8/10. En bref, en donnant de la consistance au passé de ses personnages, Scandal fait évoluer la série.

Commenter cet article