Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless US. Saison 1. Episode 6.

14 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-02-14-20h53m55s170.png

 

Shameless US // Saison 1. Episode 6. Killer Carl.


J'ai adoré qu'on s'intéresse à Carl dans cet épisode. C'est un gamin assez violent. Il me fait quand même un peu peur et il est un peu cinglé sur les bords. C'est ce que j'aime dans ce petit personnage. La scène de la fin où il sauve son frère avec une batte de baseball, je trouve ça tout simplement excellent. Il donne un côté trashy à la série. Je sais pas, comme une sorte de Cook de Skins version plus jeune. C'est un vrai moment comme j'aime dans cette famille totalement décontenancée.
Frank lui aussi était pas mal dans son genre. Il est poursuivi par un nouveau personnage joué par l'excellent Robert Knepper. J'aime bien sa relation avec Karen. Cette femme est quand même une vraie folle. Le coup du magasin virtuel et de la bonne qui lui donne des indications, je pouffais de rire devant cette petite scène qui vue de l'extérieur au final, n'avait pas grand chose d'exceptionnelle mais qui donnait encore plus l'impression que Karen est une folle alliée. C'est comme le coup des chaussures que les bad-guys doivent enlevés avant de passer son porche.
Pour ce qui est de Fiona et de Steve ces deux tourtereaux sont excellents. Je ne sais pas trop où l'on va mais cet épisode solidifie un peu plus le ciment des débuts de leur relation. Fiona a peur d'une relation stable avec lui et Steve en a envie. C'est un grand dilemme que je suis avec sympathique. C'est joué avec finesse et justesse, j'arrive pas à me laisser de leurs petits regards.
Pendant ce temps, l'intrigue de Phillip qui s'occupe des SAT de ses camarades de l'école. Il y a une jolie petite morale à tirer de cet épisode là dessus, c'est qu'au final, même ce que l'on croyait bien caché, fini par refaire surface un jour ou l'autre et c'est ça qui fait que tout explose d'un coup. Je suis presque accro à cette morale bien écrite et soignée. Loin des trucs barbant dans certaines séries qui raconte des histoires de famille sans pensée à les développées au mieux afin d'en faire quelque chose de bien écrit sur la fin.
Au final, voilà encore un excellent épisode de Shameless US qui introduit en plus l'excellent Robert Knepper qui est un acteur que j'adore. Je ne pouvais pas être plus comblé. La tourne des évènements se fait avec intelligence et de façon autodidacte. Parfait.

Note : 8.5/10. En bref, encore une fois on voit à quel point les américains peuvent aussi être bon quand il s'agit de faire des remakes.

Commenter cet article