Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless US. Saison 2. Episode 1. Summertime

18 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-12-18-01h51m03s74.png

 

Shameless US // Saison 2. Episode 1. Summertime.
SEASON PREMIERE


Shameless US est de retour pour une seconde saison en janvier prochain aux Etats-Unis, je vais donc vous parler du season première, excellent épisode pour se mettre dans la bain d'une nouvelle saison pleine de promesses. L'épisode permet surtout de reprendre les histoires là où l'on s'était arrêté, tout en ajoutant de nouvelles strates de scénaristes par dessus. L'intérêt autour des personnages est grandissant je dirais. En tout cas, pari réussi. L'ouverture de l'épisode se fait sur un "previously" tout simplement excellent. J'ai vraiment pris mon pied à revoir ce qui s'était passé dans la saison précédente durant cette bonne minute de résumé. Même si je n'avais rien oublié, c'était intéressant et passionnant de revenir sur une histoire qui m'avait fait vibrer en janvier dernier lors de la découverte du pilote de la série. "Summertime" ouvre donc les portes de cette seconde saison et quelle réussite. Je dirais même que c'était encore mieux que le pilote de la série. Vous me croiriez ? Durant plus de cinquante minutes, on se laisse bercer par les personnages et ce qu'ils veulent bien nous raconter.
vlcsnap-2011-12-18-01h10m23s250.pngLe premier truc sera les délires de Frank. Ce dernier va faire un pari ridicule dans le bar que l'on connait tous. En effet, il va parier 10 000 dollars que quelqu'un ne peut pas se faire taser sans avoir mal (on se souvient de l'an dernier quand Frank s'était fait tasé et qu'il en avait littéralement chier dans son pantalon, il est d'ailleurs là pour nous le rappeler). Ce dernier va perdre le pari et va lancer une petite vendetta contre lui même par ces malfrats avec qui il a fait un pari. L'intrigue était excellente et surtout William H Macy se donne à fond. L'acteur est très bon dans ce qu'il fait avec son personnage, il le transporte dans un autre univers. C'est proche du plaisir coupable ce genre de personnage. Il est débile profond, mais je sais pas, même si il ne fait que des conneries, on ne peut pas s'empêcher d'avoir de la compassion pour lui. En tout cas, c'est ce que je ressens. D'ailleurs, il permet aussi de se rendre compte qu'il a toujours pire que nous dans ce monde. Mais Frank permet aussi de réunir la famille autour d'un même but à la fin de l'épisode, ce que j'adore.

Ian travaille toujours dans le magasin de Kash et sa femme sauf qu'ils ne couchent plus ensemble. Alors que la femme n'a pas perdue de son piment, et surtout de son goût pour les ordres, Kash est devenu un personnage tout ce qu'il y a de plus antipathique. Cet épisode m'a même dégoûté du personnage, j'en viens à la détesté. Encore heureux que Ian est là, pour donner un intérêt second à l'histoire, notamment avec ce qu'il se trame pour lui dans son avenir futur. Ses projets sont plus que douteux, s'engager dans l'armée étant tout de même intéressant. Il est gay, il veut aller dans l'armée… Je pense que Shameless US pourrait poser la question du Don't Ask Don't Tell très justement si c'était le cas. Je ne veux pas que cela efface Ian de la série non plus, car je veux qu'on le voit dans tous les épisodes malgré tout. Mais ce sera difficile. Pour en revenir à Kash, ce dernier rejoint un homme en burka tous les jours pour se faire une rondelle. C'est marrant, mais je sais pas, j'ai pas accroché.
vlcsnap-2011-12-18-01h54m19s246.pngLes adieux de Kash c'est peut être ce qu'il y avait de mieux dans cet épisode. Carl se retrouve à faire des combats illégaux. La scène de combat (et seule) de l'épisode était plutôt joliment réalisée, et surtout permet de se plonger directement dans la misère du personnage. Tout s'enchaîne très très vite autour de lui, passant d'un truc à un autre sans vraiment prendre le temps de respirer. D'ailleurs, c'est un peu comme ça avec tout l'épisode en lui même, on a pas le temps de dire ouf qu'on est déjà passé à une autre histoire, puis encore une autre. C'est déconcertant mais au moins on ne peut pas s'ennuyer. Véritable plaisir cette série tout de même. Elle a presque inventé un truc à elle toute seule. Mais Carl c'est aussi ses petits business comme son accord avec cet agent du gouvernement ou encore ses accords avec Kevin Ball. Cela permet également de retrouver Karen Jackson. Cette petite qui s'était faite Frank dans la cave à la fin de la saison dernière.

C'était marrant et du coup le trio, bien que fourre-tout car cela passe très vite permet de passer un très bon moment. Les quelques apparitions de Veronica, la meilleure amie de Fiona sont toujours sereine, je dirais même un peu trop. J'ai envie de son personnage se développe un peu plus. Sheila quant à elle tente de vaincre son agoraphobie, et arrive à faire 100 pas hors de sa maison maintenant. J'ai envie que Joan Cusack refasse sa folle comme l'an dernier, cela pourrait être très fun. Enfin, Fiona s'est trouvé un nouvel homme, incarné par le charmant James Wolk (vu dans Lone Star). Pour le moment c'est très bestial et sauvage, mais je pense que cela pourrait avoir du potentiel. James Wolk a la prétention de remplacer Steve (Justin Chatwin) avec beaucoup plus d'intérêt que je ne l'aurais pensé. Au final, on débute donc la saison du bon pied et j'ai qu'une hâte : voir la suite.

Note : 9/10. En bref, un retour en forme malgré deux trois petits trucs que j'ai pas trop aimé.

Commenter cet article

Cilou 18/12/2011 12:08


Je n'ai pas lu ta critique j'ai juste regarder la note et je suis rassurée . Grande fan du clan Gallagher je suis impatiente de découvir cette saison 2.