Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless US. Saison 2. Episode 11. Just Like...

26 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-26-19h08m00s51.png

 

Shameless US // Saison 2. Episode 11. Just Like Pilgrims Intented.


J'aimerai dans un premier temps revenir sur la scène de l'accouchement où l'on a eu droit à un grand plan sur le bête qui sort… Ce fût dégueulasse et je pense en faire des cauchemars. Le cul made in Showtime c'est marrant mais là, ils poussent le vice plus loin, dans le gore. Ce nouvel épisode de Shameless US m'a déçu uniquement pour ce petit truc qui lui fait perdre pas mal de points dans mon estime. Peut être que le ridicule de Sheila à la fin de l'épisode était aussi un peu (beaucoup) too much. Mais au final, ce nouvel épisode était quand même vachement réussi. C'est Thanksgiving (oui, nous sommes au printemps mais chez eux c'est encore l'automne). Fiona prépare donc le diner de Thanksgiving mais ses plans pour la fête de la dinde gavée vont s'avérées bien plus difficile que l'on ne peut le croire. Fiona va même retrouver Steve dans cet épisode. C'était d'ailleurs très mignon leur petite scène, et très fougueux. Mais j'adore cette manière qu'a la série de faire en sorte que les personnages se retrouvent parfois. Et ces deux là trouvent enfin un pied d'estale. D'ailleurs, je critiquais le fait qu'ils n'étaient plus ensemble dans l'épisode précédent et que Steve en était du coup très mauvais.

C'est pas totalement le cas dans cet épisode (merci Fiona). Mais le soucis incinérant reste quand même Marco qui retrouve Estefania certes, mais leurs scènes de cul à répétition pour jouer le coup du running gag c'était là aussi too-much. Mais très marrant aussi, notamment pour la petite confrontation entre Steve et Marco. Il y a des moments comme ça où Shameless US s'en sort haut la main pour nous faire rire avec des trucs qui sont malgré tout grave quand même. Karen va donc donner naissance à son enfant, sauf qu'il n'est ni de Jody, ni de Lip. Au contraire, il s'agit d'un bébé mi-asiatique et qui semble malade. Le fait que Sheila et Jody volent le bébé à la fin de l'épisode était intéressant mais après réflexion, je me demande bien ce que l'on va bien pouvoir faire de cette histoire. Elle est pour le moment très ennuyeuse rien qu'à l'idée d'y penser. Je ne veux pas que Sheila se retrouve à changer des couches et Jody essuyer du pipi. Non, je préfère que ces deux personnages soient séparés (Sheila et Jody en couple ? Laissez moi rire. Elle lui file aussi un gros suppositoire dans les fesses et il doit aimer ça non ?). Bref, la naissance donna lieu à une scène bien dégueu mais aussi au désespoir excellent de Lip. Cela donne une scène particulièrement puissante en sentiments.
vlcsnap-2012-03-26-19h17m53s92.pngJ'aime bien quand Lip est au fond du trou finalement. Cela donne quelque chose de plutôt bien foutu. Pendant ce temps, Monica va tenter de se suicider lors du repas de Thanksgiving. Là aussi ce fût un grand moment de l'épisode, où j'ai presque pleuré. L'émotion était palpable et même si Monica n'est pas le personnage dont on peut rêver autour de la famille Gallagher, elle reste malgré tout un pilier intéressant. Surtout que c'est la mère de nos petits enfants que l'on suit depuis le début de la série. Du coup, forcément c'est encore plus touchant pour eux mais aussi pour nous. Quant à Frank, il tente de voler de l'argent à son frère. Les scènes sont assez marrantes et j'ai adoré leur petite visite (la première) chez le frère. C'était efficace et très fun. C'est aussi ça l'esprit Shameless US, mixer le dramatique à l'humour, sauter du coq à l'âne sans se heurter (sauf quelques petits couacs par moment mais aucune série ne peut être parfaite de toute façon, il peut toujours trouver des défauts de partout). Enfin, Ian rencontre un homme, plus âgé que lui, incarné par le bon vieux pervers de Veronica Mars (il me fait toujours aussi peur Papa Echolls).

Note : 7.5/10. En bref, un épisode plutôt bon malgré quelques couacs ici et là. L'ambiance émotionnelle et l'humour sont assez bien gérés pour sortir cet épisode du lot.

Commenter cet article