Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless US. Saison 2. Episode 4. A Beautiful Mess

30 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-30-18h32m53s110.png

 

Shameless US // Saison 2. Episode 4. A Beautiful Mess.


Encore une fois, sans être le meilleur épisode de la saison (le meilleur reste pour moi le précédent, mélodramatique à fond certes mais réussi), Shameless US nous offre une histoire poétique contée avec les mots de la rue. Les grossièretés, le côté complètement accumulé des diverses intrigues, fonçant souvent dans le bazar intégral (encore une fois la série se fait la défendante d'un phénomène : les faux raccords, par dizaines ils apparaissent dans cet épisode). Après quatre épisode de cette nouvelle saison, il est temps de se demander où va la saison, et pourquoi. Car bien évidemment, cela ne suffit pas de faire des intrigues à droite à gauche, il faut qu'il y est une direction. C'est un peu le soucis d'une série comme Shameless US, qui se concentre d'être un bon gros documentaire sur une grande famille pauvre des Etats-Unis qui vit de tout ce qu'elle peut trouver. Finalement, ce grand bazar c'est aussi ça qui fait le charme de la série. Pourtant, derrière, quand on gratte un peu, on voit qu'il y a des intrigues qui sont menée à leur bout. Notamment Fiona qui sans Steve est complètement perdue, naviguant d'homme en homme, avant d'en prendre un dans l'épisode précédent et de se faire courser par la femme de celui ci dans cet épisode.

D'ailleurs, c'était très sympathique cette scène d'ouverture. Elle lance tout de suite le rythme de l'épisode qui va être plus énergique et moins larmoyant que le précédent. Donc, on choisit le côté le plus fun de la série, bien que la série n'est jamais totalement fun. Shameless US raconte quand même la pauvreté avec un regard assez dur sur la société. Pour en revenir à Fiona, elle va retrouver son premier mec de la saison, incarné par James Wolk, ce beau et riche homme qu'elle semble avoir aimé tendrement. Enfin, en apparence. Car la scène finale de l'épisode précédent, le coup de téléphone à Steve, nous fait comprendre combien Fiona est pas bien et qu'elle a besoin de repères, de son amour, de… Steve. Mais Fiona est aussi très perturbée quand il s'agit du pénis de Jody. C'est qu'il en a fait une sorte de petite réunion avec la tête de Fiona sous la table. D'ailleurs, Jody et son histoire avec Karen est assez marrante finalement. Surtout que les histoires d'amour dans cette série cela peut nous faire jouer au milles pattes. En effet, Simon veut Debbie, qui veut Hank, qui veut Holly, qui veut Lip, qui veut Karen, qui veut Jody… Vous me suivez ? Oui, c'est très compliquer. Lip était très fun mais encore une fois le personnage tourne encore trop autour du sexe.
vlcsnap-2012-01-30-18h32m48s48.pngA la fin de l'épisode précédent on laissait un personnage désabusé qui n'avait plus la femme de ses rêves (Karen). Il va tenter de la reconquérir sans succès dans cet épisode en se vengeant tout simplement, en couchant avec sa meilleure amie. C'est chaud tout ça. Lip a son caleçon, et puis c'est tout. Gare aux cons comme dirais Koxie (oui, je vais chercher des références très douteuses ce soir). Du côté de Frank, on peut reprendre son histoire avec Sheila. Il va tenter de lui faire peur le plus possible pour qu'elle reste chez elle et qu'elle n'aille pas dehors (et surtout qu'elle n'aille pas jusqu'au bar où Frank est censé travailler, pas boire… ). J'adore Joan Cusack, elle est toujours aussi fun et surtout, son personnage complètement déglingué me fait déliré. Mais je regrette quand même ses folies passagères dans la saison précédente. Petit clin d'oeil à l'histoire du pied dans le cul. Oui, ne prenons pas de pincettes… c'est clairement ce que Sheila fait à Frank. Elle est folle cette femme. On s'attarde également sur Debbie pour qui c'est l'anniversaire et elle va organiser une soirée cinéma à la Gallagher family.

Elle va donc inviter ses amis et surtout… Little Hank, le garçon que Debbie veut. L'histoire permet de tempérer avec la sexualité débridée des autres. On ne laisse finalement pas trop de place aux autres personnages. On fait avancer qu'une poignée par épisode et ce n'est pas plus mal. Même si j'aurais aimé que l'on aille un peu plus loin avec Karen et Jody et … Lip. Ce triangle amoureux a les moyens de dégénéré… en threesome ? Ce pourrait être marrant car d'un côté Karen, cette fille est carrément folle. Elle a quand même osée coucher avec Frank, se filmer et envoyer ça à son père qui est allé se suicider. Bref, je ne sais pas de quoi sera fait l'avenir des Gallagher mais j'ai hâte de les retrouver la semaine prochaine.

Note : 7.5/10. En bref, un sympathique épisode de Shameless US qui use et abuse encore une fois des bonnes choses.

Commenter cet article