Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Shameless US. Saison 4. Episode 3. Like Father, Like Daughter.

27 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-27-16h54m20s200.jpg

 

Shameless (US) // Saison 4. Episode 3. Like Father, Like Daughter.


La relation entre Fiona et Mike ne pouvait apparemment pas devenir l’occasion pour Fiona d’être enfin heureuse après les échecs de ses relations amoureuses. Du coup, je suis presque déçu qu’ils aient choisi de tout griller. Fiona avait enfin une belle promotion, un petit ami qui l’aime et vice-versa, tout ce dont elle pouvait rêver. Et puis Robbie est entré dans l’équation. Au grand damne du téléspectateur. Le frère de Mike, Robbie est tout ce qui pouvait arriver de pire à Fiona. Maintenant qu’il va lui faire du chantage, je pense sincèrement que les choses vont aller de mal en pis. On retrouve ici tout ce qui fait le succès de Shameless. La série commence déjà à préparer le côté dramatique de la saison. J’avais tellement envie de voir Fiona heureuse que j’aurais dû me douter au travers de tout ce que l’épisode faisait qu’il allait y avoir un problème. Au moment où Robbie et Fiona commence à flirter dans la cuisine de Mike, je me suis dit que Fiona allait être responsable et qu’elle allait rentrer chez elle. Mais non, elle est rentrée chez Robbie et pire… elle a couché avec lui. Je me demande comment tout cela va évoluer mais je n’ai pas envie que cela finisse mal pour Fiona.

De toute façon, Fiona reste toujours elle-même et c’est peut-être ce qui va lui faire défaut constamment jusqu’à la fin de sa vie. Surtout que Robbie est pile poil ce qu’il fallait pour tout détruire et la scène finale, terriblement horrible parvient à montrer à quel point tout cela n’est pas terminé. Cela peut également impacter son boulot alors que celui-ci lui a permis d’accéder à des choses qu’elle n’aurait jamais penser pouvoir avoir droit un jour. Cela arrive cependant presque trop tôt dans la saison. Car il reste encore pas mal d’épisodes pour que tout parte encore plus en catastrophe. Mais ce que l’on sait également c’est que Fiona dans Shameless n’est pas qu’une femme qui se détruit en étant qui elle est, c’est aussi une femme capable de détruire les autres car c’est aussi comme ça qu’elle a été élevée chez les Gallagher. C’est une bonne école mine de rien. Pendant ce temps, cet épisode développe d’autres choses comme la rencontre entre Frank et sa fille Samantha. Cette dernière, incarnée par Emily Bergl (Desperate Housewives) ne sait pas encore que c’est son père et le prend pour quelqu’un de si gentil qu’elle va vouloir lui sauter dessus.
vlcsnap-2014-01-27-17h12m18s230.jpgJ’ai trouvé ça assez drôle en plus d’être horrible car Frank tente de se rapprocher de sa fille de la plus mauvaise façon qu’il soit (en payant une petite frappe d’une cours d’école pour frapper le fils de Samantha, Chuck). Je suis certain que cela va encore une fois amener tout un tas de choses terribles, surtout quand on découvre le corps mutilé de Samantha alors qu’elle a subit tout un tas d’opérations horribles. Le but pour Frank ici est de faire en sorte que Samantha lui donne un bout de son foie mais en voyant la tête de Frank, je ne sais pas s’il sera capable d’aller au bout. Surtout que dans la confusion, Samantha a pensé qu’il sera possible d’en faire son petit ami. Je suis malgré tout touché par Samantha. C’est quelqu’un qui, comme beaucoup de gens, n’a pas eu de chance dans sa vie (elle vit dans une caravane tout de même) mais elle tente malgré tout de s’en sortir tant bien que mal. De son côté, Debbie poursuit sa relation avec Matt. Plus le temps passe et moins je trouve Matt étrange mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il ne l’est plus du tout. Disons que sa manière de ne pas vouloir coucher avec, lui faire la cuisine et la faire regarder Eraserhead

Il y a un truc qui ne colle pas dans cette histoire mais Debbie est raide dingue de toute façon. Elle a surtout hâte de voir le loup. Je ne sais pas trop ce que le reste nous réserve mais je pense que l’on ne peut pas forcément attendre le malheur à tous les coins de rue. En espérant que Debbie puisse enfin être heureuse. De son côté, Joan Cusack reste un personnage présent mais elle ne sert, en apparence, pas à grand chose. De plus, je ne sais pas trop quoi attendre de la suite avec ce personnage. Elle n’est plus vraiment un personnage important contrairement à de ça encore l’an dernier. Un peu comme avec Mickey qui, sans Ian, est perdu. Si ce qui se passe autour de ce dernier est bien (le fait qu’il n’arrive pas à oublier Ian et à être l’hétéro que son père veut de lui), pour le moment je sens le drame arriver. Enfin, Lip n’arrive plus à être la tête qu’il pouvait être il y a de ça encore quelques années. Comment va t-il remonter la pente, la réponse ce n’est pas pour tout de suite.

Note : 8/10. En bref, encore du très bon Shameless.

Commenter cet article