Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Siblings. Saison 1. Pilot (UK).

8 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2014-08-08-02h04m06s165.jpg

 

Siblings // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Keith Akushie (Fresh Meat) vient peut-être avec Siblings de créer la comédie de l’été. En effet, cette comédie est amusante, notamment grâce aux traits de caractère exécrables de Dan et Hannah. Quoi qu’il en soit, ces deux personnages sont parfaits pour faite de la bonne comédie. Il y a donc quelques bons exemples, notamment car quelques vignettes (notamment celle du café sur l’ordinateur) qui fonctionnent très bien. L’humour naît alors du côté énervant des deux héros. Vous imaginez vous avez un frère et une soeur comme Dan et Hannah ? BBC Three, qui va bientôt fermer son antenne pour ne devenir qu’une chaîne streaming, est un vrai vivier à bonnes comédies (notamment Pramface même si la saison 3 de cette dernière était une vraie catastrophe). Quoi qu’il en soit, j’ai déjà envie de voir beaucoup plus de la part de Siblings. Une bonne partie de ce premier épisode se concentre sur Hannah et son boulot. Sans compter qu’elle va mettre son frère dans un fauteuil roulant afin de gagner la confiance de sa patronne et être bien mieux traitée au boulot). Pendant ce temps son frère Dan, qui ne fait rien de ses journées, va alors faire ami-ami avec Charlie, le fils de la patronne.

Dan et Hannah sont les pires frère et sœur au monde. Insupportables, feignants, égoïstes, incapables et parfois dépravés, ils provoquent le chaos et le désastre partout où ils vont.
vlcsnap-2014-08-08-01h58m06s151.jpgAu bout de ce premier épisode, je dois avouer que je n’ai pas vu le temps passé. Je ne m’attendais pas forcément à ce que cela se termine de cette façon mais c’est aussi une façon assez intéressante de montrer encore une fois à quel point Hannah (et surtout Dan) sont des gens incapables d’être intelligents. Hannah va trouver une excuse ridicule et puis Dan va alors devoir faire en sorte de s’y complaire. Cela va permettre encore une fois à Hannah de garder son boulot mais aussi de faire chanter sa patronne. C’est la preuve qu’au fond Siblings met en scène des personnages terriblement bons et drôles. Surtout que d’un point de vue purement comique, le tout fonctionne là aussi. C’est de la comédie très anglaise, très légère, comme ce que BBC 3 a l’habitude de nous offrir mais au fond, Keith Akushie a compris ce que l’on a envie de voir dans une telle comédie. On a donc n’a pas l’impression de perdre notre temps. Cela me rappelle parfois un peu Cuckoo (une autre comédie de la chaîne diffusée en duo avec Siblings). Tom Stourton et Charlotte Ritchie sont également de belles révélations pour la série. J’aime bien ce qui se passe avec ces deux là et je n’en demandais pas moins de la part de la série.

Bien au contraire, le résultat est bel et bien au rendez-vous. Siblings a aussi énormément de potentiel pour assembler de nouvelles vignettes comiques. J’ai hâte de voir ce qui va se passer avec le retour d’Hannah au boulot maintenant que le fin mot de l’historie est donné et surtout qu’elle va pouvoir la faire chanter. C’est sans compter sur Dan, l’homme catastrophe. J’aime bien ce que la série fait avec lui et j’aurais presque adoré qu’ils en fassent encore un peu plus à ce sujet. Surtout que Siblings, de par ses personnages un peu too much peut se permettre d’en faire des tonnes. C’est en tout cas comme ça que je le ressens et j’aimerais bien qu’elle ne se prive pas de s’amuser car après tout j’ai envie de voir Dan et Hannah faire des bêtises dans leur propre vie et finalement finir comme de vrais dépravés (car c’est plus ou moins le but de ces deux personnages quand on voit le résultat de ce premier épisode). On a donc ici une mise en bouche assez réussie dans son ensemble et je n’ai qu’une chose en tête : en voir encore plus. Je pense donc engloutir rapidement la première saison quand celle-ci sera intégralement diffusée.

Note : 6.5/10. En bref, un pilote réussi pour une comédie folle.

Commenter cet article