Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Silicon Valley. Saison 1. Episode 4. Fiduciary Duties.

2 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-02-01h01m18s144.jpg

 

Silicon Valley // Saison 1. Episode 4. Fiduciary Duties.


Alors que Silicon Valley est renouvelée pour une saison 2 pour mon plus grand plaisir (et je l’espère de plus en plus nombreux adeptes), j’ai bien évidemment beaucoup aimé « Fiduciary Duties ». L’épisode n’était pas aussi bon que le précédent mais il fonctionne malgré tout très bien et l’on ne pouvait pas demander mieux de la part des scénaristes. La série fait avec cet épisode une grosse référence à Steve Jobs. Je dirais même que c’est presque une sorte d’hommage à cet homme qui a tout de même créé l’une des sociétés les plus influentes de la planète : Apple. La transformation de Richard en Steve (Jobs) est assez fascinante, notamment quand il commence à s’habiller comme lui. Cela fait même référence aux affiches promo de la série où tout le casting adoptait la tenue de Steve Jobs et accessoirement l’une de ses positions phares. Les parallèle entre Jobs/Wozniak avec Erlich/Richard sont donc assez intelligents et prouvent encore une fois à quel point Silicon Valley est une bonne série. Mais c’est aussi une très bonne comédie car cela amène tout un tas de très bonnes choses amusantes. Après les démêlées de la semaine dernière, cette semaine Pied Piper semble enfin exister. Ils ont un capital initial, un directeur du développement engagé et la société est maintenant légale d’un point de vue de son nom propre.

C’est assez amusant de voir à quel point Silicon Valley ne dépeint pas que la relation d’entreprise de ces personnages mais aussi l’histoire de la création laborieuse d’une société par des gens qui ne maitrisent que le code et pas vraiment le business. C’est là que Richard entre en jeu finalement. La petite soirée de la semaine permet de libérer un peu les personnages de leur boulot et de se permettre d’autres choses. Notamment l’aspect plus séduisant des femmes. C’est vrai, il y a des femmes qui sont séduites par des mecs qui en ont dans le citron. Richard n’est pas un visionnaire mais quelqu’un qui va plus ou moins réussir par hasard. C’est quelque chose qui transforme Silicon Valley en une vraie comédie à mon humble avis. Le but n’est pas non plus de faire de ces personnages des gens parfaits mais des gens suffisamment originaux et amusants pour que l’on passe un agréable moment. La petite soirée de Peter était donc une belle manière d’amener l’aspect fun de la Silicon Valley (le lieu). Cette histoire d’orgie va transformer certains personnages en vraies passoires ou encore en personnages qui ne savent pas tellement dans quel monde ils sont encore plongés.
vlcsnap-2014-05-02-01h04m05s21.jpgL’innocence de chacun face à la ruse des autres me plait énormément. C’est sans compter sur la présence toujours aussi cocasse de Dinesh (certainement le personnage le plus drôle de l’épisode) et Gilfroyle.

Richard - « You know, I wish this was Roman times. »
Dinesh - « I would have been a slave! »
Gilfoyle - « There’s still time. »

Cet épisode joue aussi un rôle important dans la suite de la saison alors que Erlich rejoint le conseil de Pied Piper, tout cela à cause d’une vidéo particulièrement humiliante (et quelle vidéo !). Finalement, Silicon Valley continue de me surprendre. Après l’excellent épisode précédent, je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que la série conserve cette bonne ambiance mais c’est bien le cas et du coup, j’aimerais bien que cela reste comme ça.

Note : 7.5/10. En bref, toujours fun et efficace, une comédie qui mérite le coup d’oeil.

Commenter cet article

harmegnies cedric 02/05/2014 14:59


Excellente série , bien mieux que  Big bang qui est   un nanar pour moi, dommage que l'acteur qui joue le "mentor" et associé  de richard  soit décédé en decembre :-(