Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Silicon Valley. Saison 1. Episode 7. Proof of Concept.

29 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-27-01h19m27s116

 

Silicon Valley // Saison 1. Episode 7. Proof of Concept.


Mais c’est qu’il était très bon ce petit « Proof of Concept ». Il faut dire que la série a su prouver au fil des épisodes qu’elle avait énormément de potentiel et qu’elle pouvait même nous offrir de grands moments. Cette semaine le temps est venu de faire la présentation au salon TechCrunch. Forcément, tout ne va pas se dérouler comme prévu. Mais cet épisode est le premier qui sort aussi les personnages de leur bulle de création. Toute l’équipe de Pied Piper se rend donc à San Francisco afin d’aller au TechCrunch. Si cet épisode est clairement la première partie d’un double épisode (ce qui ne permet pas nécessairement de le juger en tant que tout de quelque chose d’autre), j’ai beaucoup aimé la manière dont tout est confronté dans l’univers. Notamment celle entre Nucleus et Pied Piper. Afin de nous faire rire, la série n’oublie pas non plus de nous offrir quelque chose d’assez amusant avec cette entreprise qui a développé une machine afin de réchauffer les gens par micro-ondes. La meilleur ligne est certainement le moment où il justifie le fait que c’est sans danger quand il dit qu’il a testé sa machine tout l’été sur les trois autres membres de son équipe. C’était vraiment excellent. En tout cas, tout ce que je peux adorer dans cette série, surtout quand il s’agit de faire dans l’humour un peu fou sur les bords.

Le fait que les personnages restent drôle en dehors de leur petite bulle construite à Palo Alto me plait. C’est aussi la preuve que Silicon Valley peut très bien faire d’autres choses encore par la suite. La série parvient tout de même à créer pas mal de choses avec tout le monde qu’elle a autour d’elle mais je pense que ce qui est intéressant c’est de voir à quel point Silicon Valley parvient à démontrer qu’au fond elle sait pertinemment qu’il manque des femmes là dedans (« Normally the tech world is 2 percent female. For the next three days? 15 percent. »). Ce constat a du sens même si ce n’est pas moi qui demande à la série d’ajouter des personnages féminins dans le sens où ce n’est pas une obligation. Silicon Valley a déjà prouvé qu’elle pouvait très bien s’en sortir sans plus de femmes dans son univers alors pourquoi changer ça. Ce qui est tout de même intelligent c’est de voir que les femmes sont elles aussi intelligentes et qu’il y a donc tout un tas de choses à voir avec elles. Richard est le personnage parfait pour le coup. Thomas Middleditch est l’un des atouts de cette comédie et mine de rien, je me demande ce qu’elle ferait sans lui dans ce genre de cas.
vlcsnap-2014-05-27-01h09m52s5Mais Richard n’est pas le seul personnage important et intéressant de l’épisode, bien au contraire, l’épisode sait très bien sortir de sa zone de confort afin d’aller dans des endroits bien différents de ce que l’on a l’histoire de voir. J’ai adoré le retour de Jared. En effet, dans l’épisode précédent il était complètement paumé après avoir atterri où il ne fallait pas à cause de la technologie. C’était le meilleur running gag de l’épisode précédent. Zach Woods était donc encore une fois un atout car même si dans cet épisode on ne cherche pas à poursuivre ses aventures, il y a tout de même des répercussions qui sont savamment développées. Je pense même que le personnage de Jared est tout simplement l’un des plus intéressants de la série. Il parvient au travers de ses petites intrigues à donner un ton différent à la série. Et puis il y a Dinesh et Gilfoyle. Les deux font toujours la même chose mais les dialogues sont tellement bons que l’on ne peut pas leur en vouloir. Et puis Erlich pourrait, au travers de ses petites expériences, ruiner Pied Piper jusqu’au bout. Je me demande ce que la seconde partie de ce season finale a prévu de faire mais j’ai hâte de le découvrir.

Note : 7.5/10. En bref, encore du bon Silicon Valley.

Commenter cet article