Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Silicon Valley. Saison 1. Episode 8. Optimal Tip-To-Tip Efficiency.

5 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-02-14h51m09s170.jpg

 

Silicon Valley // Saison 1. Episode 8. Optimal Tip-To-Tip Efficiency.
SEASON FINALE


Pied Piper a eu chaud. A l’issue de l’épisode précédent, c’était en partie foutu. Et puis encore dans cet épisode quand ils se retrouvent en final guise d’excuse pour la scène finale de l’épisode précédent alors que Nucleus, une société concurrente, propose elle aussi un système de compression de fichiers qui semble impossible à battre pour Pied Piper. Bien évidemment qu’ils vont gagner et surtout réussir à doubler le taux de compression de Nucleus. C’est impressionnant c’est sûr (et je me demande si cela arrivera un jour) mais en tout cas j’ai trouvé ça merveilleux. C’est une façon pour Silicon Valley d’aboutir enfin à quelque chose et surtout de donner un peu de baume au coeur à tous les personnages de la série. Ce qui rend cette série aussi efficace et intéressante c’est le fait qu’elle soit à la fois très fun, notamment dans l’esprit de ce que Mike Judge a pu déjà produire aux Etats-Unis : Office Space ou encore Idiocracy. Mais aussi car c’est une réflexion assez intelligente sur le monde des entreprises de la Silicon Valley, de la technologie et de son business, etc. La série a plus ou moins trouvé l’équilibre entre ces deux mondes et cela fonctionne terriblement bien. C’est pourquoi, Silicon Valley est une comédie à la fois intelligente et un peu plus libre.

Car elle ne cherche pas à être constamment intelligente, elle peut aussi être un peu crétine sur les bords. Je pense notamment au personnage de Zach Woods. Ce dernier est vraiment brillant, surtout quand tout au long de l’épisode, Silicon Valley choisie encore une fois de plus ou moins l’écarter du groupe. Il va alors aller en quête de réponses pour un petit sondage. Cela va le faire passer pour un cinglé de première mais l’aventure était brillamment faite et le spectacle fonctionne encore une fois très bien. Richard de son côté est le grand héros de Pied Piper. C’est lui qui va sauver tout le monde en réécrivant le code et en réussissant à créer une nouvelle manière de compresser des fichiers. Le succès de leur société a tout de même été très centré à la fois sur le fait qu’ils sont un peu crétins sur les bords mais aussi qu’ils étaient inspirés et parfois même de vrais génies. Enfin, Richard est un génie, les autres sont là plus ou moins pour le spectacle. Gavin pendant ce temps va donc proposer quelque chose d’intéressant mais surtout mettre tout cela en scène avec le grand aplomb nécessaire. Sans compter qu’il va même trouver un moyen de faire venir Shakira afin qu’elle fasse son petit numéro devant des geeks qui n’ont certainement pas vu de femmes aussi en formes depuis un bout de temps.
vlcsnap-2014-06-02-14h54m38s219.jpgCar justement, reste encore une fois la question de la féminité dans Silicon Valley. Il n’y a qu’un seul personnage féminin dans mes souvenirs dans cet épisode et il est associé à Pied Piper. Cela ne veut pas dire que le monde des nouvelles technologies n’est pas un monde de femmes mais simplement que Silicon Valley a choisie de ne pas être un monde de femmes. C’est un choix et j’espère qu’ils vont rester là dedans afin d’éviter de céder aux critiques. Erlich de son côté continue d’être un homme de situation. Il sait très bien comment s’y prendre pour tenter de déstabiliser Gavin. La manière dont il parle de lui aux journalistes était tellement drôle. On ne pouvait pas attendre mieux de la part de ce personnage. Sans compter sur Gilfoyle et Dinesh qui, après l’annonce de Gavin, sentent le fiasco, et tentent de trouver une nouvelle entreprise pour accueillir leurs talents. Sauf que l’entreprise qu’ils visent est en train de couler et l’un des employés aimerait bien intégrer Pied Piper. Si seulement ils avaient de la place pour lui. Finalement, ce nouvel épisode de Silicon Valley était tout ce que je pouvais attendre de la part de la série. Séduisant en plus d’être amusant. Un épisode qui associe tout ce que j’aime dans cet univers, intelligemment bien entendu.

Note : 8/10. En bref, solide fin de saison pour bonne série.

Commenter cet article

Batfirst 05/06/2014 19:18


Vivement la saison 2 :o