Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sin Identidad. Saison 1. Episode 2. La solución a mis problemas.

27 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-27-15h13m43s154.jpg

 

Sin Identidad // Saison 1. Episode 2. La solución a mis problemas.


Cet épisode nous permet de comprendre un peu mieux ce qui s’est déroulé dans la jeunesse de Maria Fuentes et pourquoi elle est aujourd’hui à la recherche de ses vrais parents. Pour le coup, elle va trouver sa mère biologique dans ce nouvel épisode. Cette dernière s’appelle Fernanda (incarnée par Victoria Abril). Elle va nous révéler que lorsqu’elle a accouché au couvent, sa fille a été échangée avec une autre, en moins bonne santé (puisqu’elle avait un problème respiratoire à cause d’une histoire de placenta). Peu importe, ce n’est pas plus important puisque Fernanda avait découvert tout le petit trafic des soeurs et le fait qu’elles se faisaient plus ou moins de l’argent sur les bébés. Les soeurs avaient alors réussi à sauver leur peau en donnant un bébé amoché à Fernanda qui se trouve être la fille qu’elle a actuellement. Victoria Abril n’est pas très convaincante dans le rôle de cette femme complètement ravagée par l’alcool, l’hépatite et j’en passe et des meilleures. Mais c’était une bonne idée que de nous dévoiler enfin une partie de l’histoire de Maria dans le sens où avant de voir comment elle va se venger (cela va probablement arriver très rapidement), il fallait que l’on comprenne aussi les enjeux qu’il y avait derrière et pourquoi tout cela s’est déroulé dans ce sens.

Contrairement à Revenge, l’enquête s’est donc déroulée avant que Maria ne se retrouve dans cette prison chinoise. L’introduction de l’épisode revient justement sur l’entrée en prison de Maria. On ne sait pas exactement pourquoi et c’est l’un des autres mystères de Sin Identidad. Mais j’ai hâte de le découvrir, surtout que la série parvient tout de même à nous offrir quelque chose d’assez intelligent (tout en restant assez cliché aussi sur les prisons pour femmes). N’est pas Orange is the New Black qui veut. Mais le plus important ce n’est pas le séjour en prison de Maria. Cet épisode prend donc son temps afin de nous en dire un peu plus sur l’enquête qu’elle a pu mener afin de retrouver sa mère biologique et comprendre donc le fin mot de l’histoire. En parallèle nous suivons les aventures de ce journaliste qui tente toujours de découvrir ce que ce couvent cache. Il était proche de découvrir tout un tas de choses et finalement, Bruno Vergel (incarné par Miguel Angel Munoz) va pouvoir tenter de cacher une partie de ces dossiers mystérieux sur lesquels le journaliste avait réussi à mettre la main. Maintenant, notre très cher journaliste, en plus d’avoir l’organisation des bonnes soeurs et cie sur le dos, il a aussi les Vergel. Je me demande vraiment comment tout cela va évoluer et surtout ce que Bruno va bien pouvoir apporter.
vlcsnap-2014-07-27-15h41m34s226.jpgLa relation de ce dernier avec Maria ou encore son retour des Twin Towers n’apporte pas grand chose pour le moment. Il faut donc attendre un peu plus de temps avant que Sin Identidad ne nous en dise beaucoup plus apparemment. Il y a toujours la famille Fuentes qui tente elle aussi de cacher toutes ces sales histoires. Notamment le père qui doit maintenant faire avec cette tentative d’assassinat qui risque bien d’apporter un peu de piquant pour la suite des aventures de tout ce beau monde. Je me demande ce que Sin Identidad va bien pourvoir nous dire dans le prochain épisode mais il serait peut-être temps de mettre réellement Maria en danger dans le sens où pour le moment, on a l’impression qu’elle passe le plus clair de son temps à pouvoir enquêter sur quelque chose qui la dépasse sans aucun problème. On ne ressent pas vraiment le danger alors que dans le premier épisode, il y avait certains passages qui tentaient justement de mettre en avant les petites histoires de chacun. Megan Montaner, que je ne connaissais pas du tout auparavant n’est pas une fille impressionnante mais elle parvient malgré tout à être à la fois féroce (dans le présent) et touchante (dans le passé).

Note : 6/10. En bref, un second épisode qui nous en dévoile un peu plus sur l’intrigue de Sin Identidad. Assez réussi.

Commenter cet article