Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Skins. Saison 7. Episode 5. Rise (Part 1).

31 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-07-30-19h27m02s24.png

 

Skins // Saison 7. Episode 5. Rise (Part 1).


Et si la surprise de ce retour de Skins était Cook ? En effet, ce n'était pas mon personnage préféré de la seconde génération et pourtant il est de retour afin de nous raconter ce qu'il est devenu. On ne pouvait pas mieux attendre de lui qu'il finisse en petite frappe de quartier qui deal et fait régner sa propre loi. Jamie Brittain, le créateur de Skins s'est beaucoup inspiré de ce qu'il a fait dans la saison 4 de la série autour du personnage pour nous parler de Cook et je dois avouer que j'ai beaucoup aimé. Contre toute attente c'est cet épisode que j'ai pour le moment préféré de ce que la série a pu nous proposer. Encore mieux que la première partie de "Fire" sur Effy. Disons que l'on nous plonge dans les galères du personnage qui n'est pas sorti de sa torpeur. Au fond, on ne pouvait pas voir Cook en homme d'affaires ou encore en commercial dans un bureau. Il fallait qu'il soit dans la rue, son domaine de prédilection et qu'il fasse un peu ce qu'il veut tout en vivant dangereusement. Cette première partie nous démontrer au détour de quelques scènes que le personnage n'a pas tant changé que ça.

C'est toujours un garçon qui couche à droite et à gauche bien qu'il ait une régulière avec qui il ne semble pas vouloir se mettre en couple. Le détachement du personnage revient à ce qu'il était dans la seconde génération, quelqu'un de complètement détaché jusqu'au jour il s'est attaché et que cela lui a retourné l'esprit et finalement porté préjudice. Mis en scène par Jack Clough (qui avait déjà officié en tant que réalisation sur des épisodes de la troisième génération), il nous plonge assez facilement dans un univers très sombre, celui de la nuit. En effet, on ne va pas vraiment suivre Cook le jour et au fond je n'avais pas envie. La mise en scène, sombre, met très justement en valeur le personnage et qui il est réellement. Je dirais même qu'il est encore plus sombre qu'avant car maintenant c'est un adulte, ce n'est plus le gamin qui faisait des bêtises ici et là. Il a tué quelqu'un également (NDRL : fin du 4.08). Ce n'est donc plus du tout le même personnage.
vlcsnap-2013-07-30-19h20m35s251.pngMais tout cela me réjouit dans le sens où Cook jouit derrière son côté ultra superficiel d'un truc qui rend son histoire finalement prenante (ce que les scénaristes n'ont pas réussi à faire avec l'épisode sur Cassie qui est le gros point noir de la saison 7). Cook n'est pourtant pas quelqu'un de fondamentalement méchant mais il n'a pas les bonnes fréquentations encore une fois. La mort de ce jeune homme, noyé dans une piscine, est terrible et termine cet épisode d'un ton particulièrement maussade. Je me demande de quoi sera faite la seconde partie mais ils ne peuvent pas la rater étant donné que pour le moment cette première partie est une vraie réussite. Au-delà du personnage, c'est aussi son univers de la nuit que l'on nous explique avec une certaine folie (notamment la mise en scène de la sortie en boîte avec une bande son toujours là pour en mettre plein les oreilles du téléspectateurs).

Si je n'attendais rien de Skins vis-à-vis de Cook et encore moins après la déception sur Cassie, je dois avouer que tout d'un coup mon intérêt est remonté. Peut être que la série s'achèvera sur une jolie note. Je l'espère en tout cas. Bien que le but n'est pas de tourner sur une note d'espoir. D'autant plus que cet épisode joue les expérimentations notamment au travers de Cook qui va se permettre de narrer les premières images de l'épisode. Cela permet de changer un peu le ton mais également de casser la mécanique même de Skins. C'est la première fois que cela arrive dans Skins et je dois avouer que cela m'a tout de suite interpelé. Le changement dans la narration de cet épisode était donc déjà un signe avant-coureur de sa réussite. Nous avons également la séquence de rêve qui elle aussi est assez expérimentale. On nous montre un Cook qui a peur, qui se sent coupable de la mort de John Foster, etc.

Je paris que la seconde partie va revenir de façon intelligente là dessus étant donné que le tout est terriblement développé à mon humble avis. Le changement n'est pas très présent autour de ce personnage (un peu comme Cassie finalement) mais c'est une bonne chose car la série cherche ici la subtilité. Il faut fouiller un peu plus loin que ce que l'on a pile poil sous les yeux, contrairement à "Fire" qui était bien trop simpliste et s'est embourbé dans quelque chose d'un peu pâteux et ennuyeux dans sa seconde partie.

Note : 8/10. En bref, un très solide épisode qui change de ce à quoi Skins a pu nous habituer (une narration différente) avec un personnage à son avantage dont l'évolution, très subtile, est plus que réussie.

Commenter cet article