Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Skins US. Saison 1. Episode 8.

14 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-03-14-02h16m25s249.png

 

Skins US // Saison 1. Episode 8. Daisy.


Quand je regarde Skins US maintenant je me dis que la série pense à ses téléspectateurs qui connaissent déjà la version UK. C'est forcément toujours dans le système du copier-coller mais c'est peut être moins voulu, moins dans la précipitation de vouloir à tout prix être parfaitement identique à la première. Ce nouvel épisode se concentre sur Daisy, la musicienne du groupe. Ce personnage d'emblée frappe aux yeux de par sa relation avec Abbud. Cette relation est tout ce qu'il y a de plus seine et agréable à suivre, c'est pas acidulé comme Skins l'originale aurait fait mais c'est bon enfant.


Je crois que de souffrir de comparaison quand on est un remake est la pire des critiques de que l'on puisse subir. Skins US passe forcément par là. Cet épisode était très gentillet. C'est le reproche que je peux lui faire, il n'utilise pas la relation entre Daisy et Abbud à son maximum. Je pense aux promesses de Daisy de coucher avec lui sans être peut être trop pimentée. C'était peut être ce que voulait montrer l'épisode aussi, l'adolescence mais plus cocon familial, plus dans l'aventure même psychologique et enfantine. Daisy est le personnage le plus droit de la série je pense, le moins bizarre et pourtant avec un passé douloureux.


En effet, sa mère, grande musicienne est aujourd'hui décédée et le père de Daisy ne veut pas qu'elle fasse de la musique de peur qu'elle finisse de la même façon sauf que Daisy ne l'entends pas de cette oreille là. Elle va commencer à se rebeller, à vouloir que son père change. C'est peut être le coup du perpétuel problème du deuil d'un parent quand l'autre est mort. Forcément, on a pas envie que ses enfants deviennent eux aussi comme nous. L'épisode permet de ressentir un peu mieux les sentiments, certes gonflés et caricaturés mais c'est fait avec plus de finesse qu'habituellement dans la série donc je m'en plein pas.


Au final, cet épisode sur Daisy était plutôt pas mal. Je crois que c'est un vrai réveille de cette série qui n'oublie finalement pas qu'elle est différente de l'originale. Certes cette série est moins pertinente quand il s'agit de montrer la vie privée d'un(e) adolescent(e) dans l'alcool, la drogue et le sexe mais c'est tellement mignon parfois qu'on a envie de serrer les personnages dans nos bras pour leur faire un gros câlin.

Note : 5.5/10. En bref, Daisy est un bon personnage, son développement correct.

Commenter cet article