Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 1. Episodes 12 et 13.

21 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sleepy Hollow

vlcsnap-2014-01-21-15h14m21s116.jpg

 

Sleepy Hollow // Saison 1. Episodes 12 et 13. Indispensable Man / Bad Blood.
SEASON FINALE


S’achève donc ici la première saison de Sleepy Hollow, certainement la plus belle surprise d’une rentrée série en demi-teinte. Constante et surtout très riche, la série a prouvé au fil des épisodes qu’elle avait tout ce qu’il faut pour faire une bonne série. Les audiences ont également prouvé qu’il y avait un public pour cette série ce qui me réjouit puisque cela permet de voir que finalement les séries mythologiques et assez complexes dans le genre ont encore un public. FOX aurait pu être refroidi après les audiences en demi-teinte des dernières saisons de Fringe mais au contraire, ils sont aller une fois de plus dans cette bonne direction. Quand le projet de Sleepy Hollow avait été commandé, j’avais envie de me moquer de la série et de son intérêt. Disons que cela avait l’air encore plus ridicule que l’idée de faire un remake de Beauty and the Beast. Sauf qu’au contraire, ce fût une si bonne surprise que je me suis même retrouvé à rapidement trouver ça bon, voire très bon et surtout terriblement efficace. Avec ces deux épisodes la série termine sa première saison en beauté. Un vrai feu d’artifice qui explose au fil des minutes qui passent.

Le mieux dans ces deux épisodes est bien entendu que l’on ne s’ennui pas une seule seconde. Bien au contraire, je dirais même que l’on s’amuse comme des enfants. Les twists sont alléchants et le tout est très fluide. On ne voit donc pas le temps passer jusqu’à ce que Henry Parrish nous révèle qu’il n’est pas si gentil que ça. En effet, nous apprenons qu’il est le fils d’Ichabod et Katrina : Jeremy, qui a été ressuscité par Moloch après 200 ans passés dans un cercueil. La fin de « Bad Blood » nous laisse pantois. En tout cas, le téléspectateur que je suis était accroché aux mots qui sortaient de la bouche de John Noble. Ce dernier est un acteur fascinant duquel il est difficile de lâcher le regard. C’est son côté hypnotique qui le rend si passionnant. Au début je n’aurais jamais cru qu’un twist de la sorte puisse entourer ce personnage et puis finalement cela arrive à point nommé. Le dernier quart d’heure de Sleepy Hollow était donc parmi ce que la série a fait de mieux. Il n’y avait pas pour autant énormément d’action (quoique Jenny qui se fait tirer dessus par le Cavalier sans Tête était un joli moment d’action) mais surtout des dialogues.
vlcsnap-2014-01-21-15h14m19s95.jpgMais les dialogues ne sont jamais creux. Au contraire ils sont là pour nous donner encore un peu de vie au récit. Pour laisser échapper ce que la série a encore à nous raconter avant de refermer le chapitre. Car le cliffangher de fin de la saison donne extrêmement envie de voir la suite. Kevin Reilly, le patron de FOX a annoncé que la seconde saison sera entièrement diffusée à l’automne et qu’en cas de succès, il n’est pas impossible qu’elle puisse avoir quelques épisodes supplémentaires (en espérant qu’ils ne forcent pas trop sur la commande non plus car 13 est on très bon nombre). En effet, cela permet de conserver une rythme tendu durant chaque épisode et de ne pas trop s’éparpiller ici et là au travers de cas de la semaine inutiles. De plus, le développement des personnages, de la relation entre Ichabod et Abbie ou encore des anachronismes dans la vie d’Ichabod et son humour ont été rapide. On a tout de suite été mis en condition. Ces deux épisodes ne dérogeant pas à la règle. Je pense sincèrement que ce qui fait la différence avec Sleepy Hollow c’est le fait que les scénaristes croient dur comme fer à ce qu’ils écrivent.

Du coup, le tout est combiné avec des personnages charismatiques et particulièrement bien interprétés, une imagerie assez jolie et un humour toujours présent pour détendre l’atmosphère. Cela donne de ce fait une série efficace voire même passionnante. En tout cas, je n’ai rien à redire. La révélation autour de Parrish est certainement la plus surprenante de ces deux épisodes mais il y a pas mal de cliffanghers tout de même. Sans parler des flash-backs qui viennent apporter durant ces deux épisodes encore un peu plus de matière aux personnages de la série et notamment à Ichabod et Katrina. Le fait que Sleepy Hollow n’ait jamais cherché à nous montrer dès le début que l’on pouvait douter de Parrish rend la révélation encore plus jouissive finalement. En tout cas, c’est comme ça que je le ressens. C’est aussi du côté assez difficile à avaler au premier abord mais quand on a commencé à se faire à l’idée, on a envie de voir la suite et surtout comment Sleepy Hollow peut réellement faire évoluer tout ça, tout en sachant que John Noble sera beaucoup plus présent la saison prochaine.
vlcsnap-2014-01-21-14h31m15s114.jpgLe fait que Katrina puisse quitter le Purgatoire pendant qu’Abbie prend sa place, j’ai trouvé ça assez efficace. Surtout que cela permet aussi de mettre Abbie à une toute nouvelle place. J’espère que Sleepy Hollow saura donner un sens à Abbie la saison prochaine car la série ne peut pas se permettre de la perdre tant le personnage est passionnant. Et pas seulement dans sa relation avec Ichabod. Elle fait partie des murs de la série maintenant. Sans elle ce n’est tout simplement plus pareil. Le premier épisode des deux, « Indispensable Man » tente de construire ce que « Bad Blood » va réellement pouvoir faire. Entre Katrina, la carte et tout le reste, la série dessine quelque chose d’assez malin tout en oubliant pas de nous divertir et de nous émerveiller avec la magie du monde de Sleepy Hollow. Magie est un bien grand mot étant donné que ce n’est pas un paysage idyllique mais presque un cauchemar. Je retiens en tout cas que cette série fonctionne à merveille et que j’ai déjà envie de voir la suite. Ces deux épisodes font clairement évoluer la série dans une bonne direction, reste à savoir si les cliffanghers délivreront du bon.

Note : 8.5/10. En bref, deux solides épisodes concluant à merveille une très bonne première saison de Sleepy Hollow.

Commenter cet article