Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : SLiDE. Saison 1. Episodes 6 et 7. Six / Seven.

10 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-06-10-18h34m24s66.png

 

SLiDE // Saison 1. Episodes 6 et 7. Six / Seven.


J'ai eu du mal avec une chose dans ces deux épisodes de Slide, j'ai pris conscience du fait que l'on ne voit jamais notre bande d'amis au lycée. Ils travaillent ? C'est en tout cas ce que l'épisode 7 nous prouve. Ils ne sont jamais là, et quand ils se remémorent certains éléments de leur scolarité ensemble (et notamment les lettres en feu du pilote), on ne se sent pas vraiment impliqué. Alors que les deux épisodes précédents n'étaient pas mauvais, voire même assez bons dans leur genre, ces deux là, sont inégaux. Il y a de bonnes choses, et des personnages toujours intéressants, mais on ne les développe semble t-il pas suffisamment pour que l'on se laisse prendre au jeu. Slide reste toujours fidèle de façon superficiel à ce qu'elle est : une série pour adolescents. Dans l'épisode 6, ils prévoient tous de faire sauter les cours (encore une fois ?). Ils vont partir dans les bois pour une petite randonnée, ce qui au fond est assez intéressant et l'épisode en lui même n'était pas catastrophique.

Dans un premier temps grâce à Eva et sa peur d'être enceinte. Elle pense qu'elle l'est, mais elle n'en est pas certaine. La peur de l'être, et surtout le personnage, tout ça est assez bien écrit pour que l'on se laisse prendre au jeu. Malheureusement, j'aurais peut être aimé que l'on aille vers le terrain émotionnel du personnage. Eva a de quoi raconter les choses avec beaucoup de sensibilité. Le fait qu'elle soit marginale est un vrai symbole du fait qu'elle ne veut pas de la vie que ses parents veulent pour elle. Ce n'est qu'une supposition mais c'est un autre problème de Slide, on est obligé de supposer le background des personnages. Mis à part Luke, on a rien appris de bien passionnant sur les autres. A part peut être Scarlett et les histoires de son père qui ne sont pas spécialement mauvaises. Mais une fois le pilote passé, la série n'a rien fait pour développer un peu plus la relation de Scarlett avec son père.
vlcsnap-2012-06-10-18h36m51s255.pngPendant ce temps, Ed a un petit souci au pénis. En effet, ce n'est pas beau à voir, il s'est fait piqué par une tique. L'incongruité de la situation colle parfaitement à la peau de ce personnage. C'est un loser le pauvre Ed, et il prouve encore une fois c'est les "merdes" de la série, c'est à lui que cela arrive. L'épisode 7 nous le montre encore quand Scarlett doit partir et qu'il s'agit tout de même de sa petite amie attitrée pour le moment. Des secrets vont aussi éclatés dans l'épisode 6, et les personnages sont tenter de nous offrir un divertissement suffisamment correct pour que l'on ne s'ennui pas. Ainsi, je pense que cet épisode est assez réussi dans la mesure de ce que la série peut faire généralement. Dans l'épisode 7 c'est déjà la fin de l'année scolaire. Une année que l'on a pas vu passée. Même si c'est aussi une certaine définition de la réalité (en général on ne voit jamais le temps passer quand on passe une année avec un groupe d'amis que l'on aime bien non ?), c'est décevant car il n'y a jamais de vraies références au cours.

Sauf dans l'épisode 7, évidemment. Scarlett est au bord de l'exclusion du lycée dans cet épisode. Et elle veut passer la journée avec ses meilleurs amis. Ils vont faire une liste de choses à faire avant qu'elle ne parte. Une idée assez bonne en apparence. Uniquement, puisque la nostalgie fonctionne difficilement. Ce que j'aurais adoré c'est que l'on joue sur l'émotion de ce départ. On a l'impression que tout est précipité et que si Scarlett part c'est pour rien apporter derrière. En parallèle, le dernier quart de l'épisode nous offre encore quelques moments intéressants. C'est la fête, Scarlett récupère sa vie d'avant tout simplement en surprenant ses parents au pieu ensemble, … Au final, ces deux épisodes ne m'ont pas spécialement rendus aussi joyeux que les deux précédents. Slide est bien trop simpliste et en surface et le développement de Luke dans l'épisode 5 ne sert à rien dans ces deux suivants. Dommage.

Note : 5/10 et 4.5/10. En bref, Slide reste bien trop en surface et ne traite pas assez bien la personnalité de ses personnages. Même si elle tente de rester avec efficacité dans l'air du temps, on navigue bien trop loin de ce que l'on peut attendre d'une série sur des adolescents.

Commenter cet article