Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Smash. Saison 1. Episode 5. Let's Be Bad.

6 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-06-10h39m37s219.png

 

Smash // Saison 1. Episode 5. Let's Be Bad.


Après cinq épisodes je pense qu'il est maintenant temps de faire l'état des lieux de Smash. J'aime beaucoup cette série, mais ce que j'ai appris au fur et à mesure c'est qu'il fallait vraiment être sensible à la magie de Broadway. Sans ça, on ne peut pas aimer Smash. Et c'est dommage mais c'est sûrement ce qui la rend encore plus élitiste. Pas forcément sa production léchée et légère, avec son cast 5 étoiles. Mais plutôt son sujet. Sans compter sur l'hommage à Marilyn que Smash tente de nous offrir au travers du musical que l'on prépare. C'est donc dommage de voir combien Smash est une série de niche, qui n'est pas destinée à tous les publics. Elle s'est mis à dos un certain public avide d'humour (comme ceux qui adorent Glee). Après cinq épisodes, Smash garde le cap mais il faut vraiment s'accrocher à ce qu'elle nous raconte. Sans ça… on ne peut pas être touché et donc on se sent largué. Dans ce nouvel épisode de Smash, l'atelier continue de répéter les numéros. Ivy est toujours Marilyn et Karen dans les choeurs. Mais plus que jamais Ivy se retrouve sur un pied d'estale dans cet épisode. Derek est méchant avec elle, et tente même de la faire craquer. Ca se voit, et j'adore ça.
vlcsnap-2012-03-06-11h04m58s66.pngDerek ne semble plus sûr de son choix, notamment quand il va demander à Karen de chanter "a la" Marilyn le fameux Happy Birthday qu'elle chantait dans le pilote de la série pour montrer à Ivy comment il faut justement chanter "a la" Marilyn. Cette insécurité autour du destin d'Ivy dans le show permet de rendre d'autant plus intéressant les face à face des deux personnages. Contrairement à l'épisode précédent, ils étaient plus dialogués cette fois. Pourquoi pas, cela permet de les mettre en relation sans trop de difficulté. Afin d'assurer sa place au sein du show en tant que leader, elle va alors se rendre chez Derek complètement bourrée et surtout afin de voir où ils en sont et aussi pour coucher ensemble. Je trouve l'évolution intéressante même si Ivy reste un personnage très fragile qui n'a pas vraiment de potentiel (pour le moment) pour faire face à Karen. Cette dernière n'a pas encore eu son heure de gloire et ne vient pas sur un nuage qu'elle croit invincible, elle travaille pour réussir et pour être où elle est. Du coup… elle a bien plus de poids que Ivy à mon avis. Mais adorant Karen, voir Ivy prendre toujours le lead de Marilyn m'énerve.

On aura du coup droit durant l'épisode au numéro sur "Let's Be Bad", la chanson qui donne son titre à l'épisode. Une bien elle petite composition. Même si son intégration à l'épisode (je parle de la performance) est aussi grossière qu'une performance dans un épisode de Glee, la beauté de la chose permet vraiment d'en prendre plein les yeux. Imaginez, ayant vu cette scène en HD. Le travail sur cette chanson du musical était donc intéressant, et plus on voit le travail des comédiens, danseurs/danseuses, chanteuse et choeurs, … on a envie de voir à quoi peut ressembler le show au final. Car ce que je suppose c'est que contrairement à Glee (qui reprend jamais ou presque des chansons qu'elle a déjà sortie), on aura à la fin le vrai show bout à bout. Et j'ai envie d'en prendre plein la vue. En parallèle on a une petite reprise de "It's a Man's Man's Man's World" par Karen (quand on compare à la reprise de Glee aussi bien niveau mise en scène que qualité musical… il n'y a pas à dire, Smash gagne haut la main). Du coup, on nous offre ici une belle scène, simpliste et naturelle mettant en scène une parole à l'énergie palpable.
vlcsnap-2012-03-06-07h23m18s206.pngPour rester dans le registre musical, Michael va reprendre "A Song for You" et la chanter à Julia. Cette scène était digne des grandes scènes de films romantiques. Et puis j'adore le petit duo Julia /Michael, car ces deux personnages vont très bien ensemble. Sans compter la scène finale de l'épisode, le lever de rideau sur cette intrigue était également très sympathique. Julia revient sur le devant de la scène grâce à son fils qui se fait arrêté pour détention et usage de canabis dans Central Park. Sauf que lui n'en avait pas consommé au moment même où il a été arrêté et du coup… il est libéré et s'en sort avec un avertissement (merci l'avocat de Tom…). Cette histoire permet également de développer un peu plus le drama familial autour de Julia. Car c'est sûrement ce qui rend le personnage encore plus authentique et réaliste. Ce côté femme qui a un enfant, qui aimerait bien en avoir un autre (mais l'arrestation de son fils pourrait lui causer la perte de la possibilité d'adopter)… On développe aussi un peu plus l'histoire du fils de Julia.

Par ailleurs, Tom et son avocat vont enfin sortir et avoir un rendez vous romantique dans un restaurant. Tom est pris par son travail, et son avocat tente de lui raconter sa propre vie (notamment qu'il vient d'une famille d'avocat). Sauf que le rencard sera un désastre de premier que leur première fois ensemble où ils vont rire du fait que cela serait bien parmi les pires coups de leur existence. Sauf qu'évidemment, je sens venir le fait qu'ils vont malgré tout se donner une nouvelle chance, peut être en tant qu'amis finalement. Telle est la question. Au final, Eileen tente aussi de rester sur le devant de la scène, et va apprendre quelque chose qui pourrait bien mettre en péril son show (encore une fois). Ce nouvel épisode confirme cependant la bonne tenue de la série, et j'ai hâte de voir la suite.

Note : 8/10. En bref, très bien construit, et solidement écrit. Voilà une preuve que Smash c'est de la bonne came.

Commenter cet article