Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Smash. Saison 2. Episode 9. The Parents.

3 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

smash-megan-hilty-mother-daughter-the-parents.png

 

Smash // Saison 2. Episode 9. The Parents.


L'épisode précédent était bon. J'étais ravi et j'exultais ma joie dans ma petite critique. Et puis Smash nous offrait "The Parents" et le son de cloche a déjà changé. Je ne comprends pas comment l'on peut passer d'un bon épisode à un épisode aussi médiocre que celui ci. Bien que les personnages aient tous une petite histoire à nous raconter, elle n'est pas vraiment passionnante. Je pense par exemple à la rivalité entre Ivy et sa mère. J'ai eu l'impression de me faire assommer par un livre de 500 pages. Le seul joli moment de cette histoire était le petit duo mère / fille à la fin de l'épisode. J'adore Megan Hilty, et comme vous devez déjà le savoir elle incarne l'un de mes personnages préférés de la série. Nous avions donc droit au retour de Leigh Conroy, incarnée par Bernadette Peters. Je crois que ce personnage est le pire qu'il puisse exister dans cette série. Je n'ai jamais compris ce qu'ils voulaient faire avec elle dans cet épisode. L'idée de base aurait pu être drôle et touchante, sauf que cela fini par devenir barbant et ennuyeux. Un vrai problème pour une série comme Smash, vous ne trouvez pas ?

Surtout que dans Smash, tout n'est pas bourré de tensions et d'accroches sympathiques. Il y a aussi des boulets que l'on traine. Mis à part Leigh et Ivy, dont je ne retiendrais que le duo final (qui pour le coup était très beau). On ne peut pas en dire autant de la relation entre Ivy et Tom qui est mise à mal. Tout cela est bien trop rapidement expédié tout au long de l'épisode et dans une petite scène à la fin où Ivy brise l'amitié qu'elle entretenait avec Tom. Tom va finir comme Derek : seul. De toute façon, Derek l'avait prévenu qu'en devenant le directeur d'un musical, il allait se frotter à la solitude. Comme lui. Je ne sais pas comment Tom va finir mais au fond j'aimerais bien au fond du gouffre. Il n'y a pas mieux de toute façon. De son côté, Karen va recevoir la visite de son père incarné par le toujours très bon Dylan Baker. Bien que j'adore cet acteur (qui était encore cette semaine dans The Good Wife pour mon plus grand plaisir), je n'ai pas compris l'utilité de son personnage. Le but est certes de permettre à Roger Cartwright de comprendre les choix de sa fille Karen mais je ne sais pas si j'avais envie de voir quelque chose d'aussi mou.
smash-karen.pngCar oui, c'est très mou. J'avais envie que les choses se passent différemment et pourtant le début de l'épisode ne laissait pas présager quelque chose d'aussi navrant. C'est bien dommage et j'espère un jour retrouver quelque chose de plus fun dans Smash, comme c'était le cas dans l'épisode précédent qui était fun sans être brillant. Mais au moins la musique et tout s'accordait simplement sans faire de vague. Par ailleurs, Derek va servir de père de substitution pour Jimmy alors que ce dernier a besoin d'argent. Il était accro à la cocaine (c'est ce que l'on découvre à la fin de l'épisode) et forcément, je vois les choses revenir de plus belle dans le prochain épisode. Cette histoire est très cliché et pas nécessaire pour faire avancer les choses. Surtout que Jimmy et Karen qui se voient en (presque) cachette c'est drôle et puis cela apporte un peu de légèreté (bien que je n'ai jamais été un grand fan des feux de l'amour sous les feux de la rampes dans Smash). The Hit List reste par ailleurs une bien belle comédie musicale qui a ses qualités.

La petite représentation des chansons était très jolie encore une fois et ce sont les chansons qui viennent égayer le spectacle. Car Smash s'égare et se perd dans des choses qu'elle ne contrôle pas bien. Appelez peut être Lea Michele encore une fois et elle apparaitra comme par magie et sauvera peut être Smash de la catastrophe. Ou bien faut-il que Smash s'inspire un peu plus de ce qu'il se passe dans les coulisses d'un show au lieu de nous refiler ses histoires d'amour à la mord moi le noeud, ou ses histoires de parents particulièrement niaises. Au fond j'ai envie d'aimer mais je n'y arrive pas. La musique est là, heureusement.

Note : 3/10. En bref, je me suis ennuyé. Je suis déçu. Où est le Smash que j'ai vu dans l'épisode précédent ?

Commenter cet article

robin 03/04/2013 20:18


Smash n'est décidemment pas au meilleur de sa forme !