Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sons of Anarchy. Saison 4. Episode 2. Booster.

2 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-02-21h23m09s231.png

 

Sons of Anarchy // Saison 4. Episode 2. Booster.


C'est bon, les bases de la saison sont en place, claires et précises. En effet, ce nouvel épisode permet de vraiment nous indiquer que l'on va se retrouver cette année entre les forces de l'ordre et notamment Lincoln Potter, ce personnage très très intriguant qui semble réserver quelques cartes tout au long de la saison (même si il n'a pas le charme d'Aly Walker), entre le cartel (et l'arrivée donc de l'excellent Dani Trejo qui sublime une fois de plus l'écran par sa prestation juste et simpliste, accompagné de Benito Martinez, ancien de The Shield et qui pour le moment est en retrait mais est à mon avis amené à devenir plus important) et enfin avec les différentes divisions. Ce que cet épisode tente de mettre en exergue c'est justement le parallèle entre un Clay qui sent qu'il va bientôt devoir passer le flambeau, et son fils qui veut après un dernier coup, quitter le club. Le premier développe donc une nouvelle alliance, avec le cartel. Il faut que les affaires reprennent et vite, depuis que les Russes ont été éliminés de la carte (et que cela fait la une des journaux).

D'ailleurs, cela va poser problème au constructeur qui veut créer des maisons à Charming (on l'a bien vu au début de l'épisode précédent) comme c'est sûr son terrain qu'on été retrouvés les corps des russes. SAMCRO doit donc investir son temps dans une autre alliance et pour Clay, c'est faire avant de demander l'avis de tous. La partie Clay est donc plutôt bien gérée, avec son lot de classique de Sons of Anarchy et bien sûr la traditionnelle scène d'action en fin d'épisode qui termine le tout en sang et en violence. D'ailleurs, je pense que rare sont les séries qui sont aussi juste avec la violence, sans être gratuite ni même préjudiciable, cela fait parti du quotidien et c'est tellement bien intégré qu'on ne peut en vouloir à aucun des scénaristes de nous l'imposer. Surtout que j'adore, cela pimente l'affaire. Le fait que l'on s'attarde sur Clay est également très intéressant. Il vole ainsi la vedette à Jax qui lui est bien mis en retrait cette année. Ce n'est donc pas sans conflits intérieurs et extérieurs que l'on avance petit à petit vers la fin de son règne.
vlcsnap-2011-10-02-20h37m48s153.pngDu côté de Lincoln Potter, le fait qu'on de ses agents infiltré soit mort va permettre à l'intrigue de s'apaiser un peu plus. On avait durant le season première une avancée peut être un peu trop fulgurante de son enquête ce qui n'était pas sans me gêner. Du côté de Gemma, elle s'interroge sur des lettres que Tara possèdent. L'intrigue est plutôt sympathique, mais le "retour" de John Teller pourrait bien relancer les problèmes surtout que le mystère de sa mort est un des trésors cachés de la série. L'épisode tente presque de tout cacher, même si les indices sont là, on a toujours aucune idée de là où l'on va avec ça mais ce qui est certain c'est que Gemma va enquêter et que j'ai hâte qu'elle le fait. Et puis Gemma est toujours aussi excellent comme personnage, toujours dans l'ombre au final, mais excellent.

Ainsi, cet épisode permet de renouveler les enjeux de la série et d'orienter l'histoire vers diverses horizons qui sont pour le moment intrigants et intéressants. J'ai hâte de voir ce que certaines choses nous cache, car on sait très bien que tout le monde n'est pas rose, sans compter que je vois bien le cartel avoir quelque chose derrière la tête, cette entente aussi rapide étant à mon avis trop belle pour être vraie. Du côté de Jax, le départ du personnage de SAMCRO permettra sûrement de faire évoluer un peu son histoire avec Tara, puisqu'ils sont maintenant engagés l'un à l'autre et que à mon avis le mariage est imminent. Et puis forcément Clay que bizarrement j'ai pas envie de voir partir du club, il est le pilier central de toute l'histoire de la série, et si il venait à l'abandonner, alors je serais orphelin d'une tête d'affiche de la série. Reste à voir ce que la suite nous réserve car Ron Perlman a enfin un développement digne de ce nom...

Note : 8/10. En bref, après un retour intéressant, la série embrasse toujours la gloire en intégrant de nouveaux personnage alléchants.

Commenter cet article