Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sons of Anarchy. Saison 4. Episode 3. Dorylus.

2 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-02-22h27m30s175.png

 

Sons of Anarchy // Saison 4. Episode 3. Dorylus.


Enchaîner deux épisodes de Sons of Anarchy, c'est vraiment bon (donc je pense que je vais rattraper mon retard et enchaîner sur un troisième après). Après le placement d'intrigues dans l'épisode précédent, cette fois tout est bien lancé. Cet épisode permet donc de confirmer l'alliance avec le cartel dans l'épisode précédent puisque le vote des membres du club à la fin de l'épisode, à la majorité (6 sur 5) est pour cette association. Cela va sûrement amener à de nombreux problèmes d'unité dans le groupe (on voit la divergence de point de vue, les regards dans cette fin d'épisode qui ne trompent pas, tout est judicieusement mis en place pour que rien ne nous échappe). Par ailleurs, la petite campagne de Clay et Jax auprès des autres pour qu'ils votent pour la proposition était bien vue. Il faut dire que la vente de drogue, c'est pas vraiment ce qu'il y a de plus réjouissant pour le groupe, notamment quand Gemma l'apprend par inadvertance. J'aurais d'ailleurs aimé une vraie scène émouvante entre Gemma et Clay, mais cela va sûrement arriver prochainement.

Les divergences internes au sein du groupe semblent amener quelques problèmes pour la suite. Je vois bien le groupe se diviser en deux, avec les uns trahir peut être les autres (pas avec la police, forcément, mais avec des business ou encore). Malgré le fait que cette alliance ne va rien apporter de bon, et que Clay et Jax en sont conscient, le premier n'a jamais été aussi sûr de lui, campant sur ses propres positions et nous proposant une véritable présence que je trouve intéressante. Ron Perlman est vraiment en passe de devenir plus qu'un pilier de la série. C'est moi qui vous le dis. Pendant ce temps, les fédéraux nous dégottent un nouveau plan. Je suis pas contre, notamment le fait qu'ils vont mettre Juice en position peu confortable. On découvre que son père est black, et on sait que cela pourrait remettre en cause sa place au sein de SAMCRO mais également lui causer sa possible mort. Roosevelt, bien plus pervers qu'on ne peut le croire (déjà sa petite séance d'énervement dans l'épisode précédent était excellente), est un personnage fort. De plus on voit un peu d'évolution familiale dans l'affaire.
vlcsnap-2011-10-02-22h13m54s212.pngEn effet, lui et sa femme ont un problème pour avoir un enfant. Cela va sûrement se solder par quelque chose avec Tara derrière. Juice est donc au milieu de tout ça, tirailler entre son père, et son appartenance au groupe. Je suis pas sûr qu'il puisse vraiment les trahir, mais avouer ça serait une mauvaise chose. A suivre, disons que la suite est pour le moment très floue et que j'ai qu'une hâte : voir comment ils vont se dépatouiller avec tout ça. En tout cas, lui donner plus d'importance est à mon avis une judicieuse idée. Du côté de Gemma, elle fouille toujours dans les affaires de Tara afin de comprendre un peu mieux l'histoire. On a un secret qui se trame derrière tout ça, Gemma qui commence à lancer ses cartes dans le jeu de Tara, à voir ce que l'on pourrait aimer dans l'intrigue. Moi j'adore Gemma et j'espère ne pas être déçu. Il y a un potentiel important. Tara est fourbe, elle cache pas mal de choses elle aussi. Et si son mariage futur avec Jax n'était qu'une tentative désespérée pour quelque chose ? Je la vois uniquement faire des choses dans son propre intérêt.

Mon seul regret va à la grosse scène d'action de l'épisode, trop prétextuelle. J'ai trouvé qu'on était dans un schéma du je lance une intrigue pour rendre l'épisode un peu plus palpitant alors qu'il aurait très bien été sans. Petite mention pour l'apparition de Marianne Jean-Baptiste dans le rôle de Vivica. Je me souviens encore de Vivian Johnson dans FBI Portés Disparus, donc la voir ici était réjouissant. J'ai par ailleurs hâte de comprendre tout ce qui va se dérouler par la suite, Sons of Anarchy est une série en perpétuel mouvement qui nous impose à chaque épisode une relecture de pas mal d'éléments toujours ou presque intéressants. Je m'ennui jamais et ça, c'est vraiment un point fort pour une série dont les intrigues sont taillées au millimètre afin de respecter au milieu la réalité d'un groupe de motard comme celui que l'on voit évoluer depuis maintenant quatre ans dans Sons of Anarchy. D'ailleurs, 4 ans sans encombre c'est beau.

Note : 8/10. En bref, une fois de plus la tension est à son comble et les intrigues poursuivent leur chemin de façon plaisante.

Commenter cet article