Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Spartacus - Gods of the Arena. Part 1 (Mini-series)

22 Janvier 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-01-23-00h06m39s119.png

 

Spartacus : Gods of the Arena // Mini-série. Part 1.


Je dois l'avouer, un an après avoir vu le pilot de Spartacus, j'attendais rien du tout de cette série et j'avais bien raison. J'ai eu la même impression, cette impression de me faire sodomiser bien correctement par une série aussi vide de la coquille mettant tout son sang en dessous de la ceinture. Entre l'étalage d'effets spéciaux sans grande veine et le scénario pas très fouillé qui s'appui au final sur du gore et des scènes nues osées. Du scandale, du scandale les petits.
Le passé de Lucretia et Batiatus...
C'est bien dommage, cette série n'a vraiment rien de nouveau. Elle est décevante, très décevante. Je regrette vraiment d'avoir vu ce premier épisode. Tout d'abord le casting. J'ai remarqué la présence de Jaime Murray que j'adore (Dexter saison 2) et c'est bien le seul point positif de ce prequel d'une série que j'avais déjà pas aimé du tout. Je suis donc déçu du casting. Ensuite viens l'intrigue. Elle part d'un bon sentiment mais c'est vraiment écrit sur le coin d'un bureau, on voit que la chaîne n'a pas les moyens de s'offrir des Lumières et donc ça se ressent.
Ca se ressent oui, comme je parlais de sodomie tout à l'heure.. on peut parler ouvertement des scènes de sexe de l'épisode. Bon, il y a pas non plus des tonnes, il y en a une grosse euh… longue euh… grande. C'était vraiment épique. Disons que les acteurs façon porno, c'est très efficace. Il n'y a pas vraiment de censure, juste pas de "gros plan". Dois je en rajouter ? Voilà. Une série qui manque clairement d'inspiration et qui se laisse porter par le scandale sexuel. Ils auraient sûrement dû appeler des grands spécialiste de ce genre de choses. Ca aurait peut être eu plus d'effet.
Ainsi, ce premier épisode sera le seul que je regarderais. Désolé mais m'infliger ça était douloureux, je l'ai senti passé. Et dire que je me suis presque convaincu de voir la saison 2 de Spartacus l'original pour un seul ajout de casting. Il va me falloir une corde peut être non ?

Note : 1/10. En bref, car il faut bien récompenser la petite scène porno-esque du milieu de l'épisode et la nullité du scénario.

Commenter cet article