Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Spun Out. Saison 1. Pilot (Canada).

8 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-07-13h10m16s151.jpg

 

Spun Out // Saison 1. Episodes 1. Pilot.


Le monde des sitcoms est tout de même très fourni. Cependant, on ne peut pas dire que toutes les tentatives du genre soient réussies. Le problème de Spun Out c’est qu’il s’agit d’une comédie qui ne renouvelle aucun genre et qui en plus de ça qui se repose sur des choses déjà vu récemment dans le monde des comédies. C’est dommage mais cette toute nouvelle comédie canadienne, issue de la chaîne CTV, entre directement dans leur politique de comédies que cela soit avec Seed ou encore Package Deal. Et encore, Seed avait un pitch original, c’était juste l’exécution qui était foireuse. Spun Out c’est un peu la même chose. Le héros de la série, ce fameux écrivain est peut-être le personnage le plus original de la série incarné pour le coup par David Foley (Dan vs., How to be a Gentleman, NewsRadio). J’aime bien cet acteur et il permet plus ou moins à Spun Out de trouver par moment quelques éléments de réussites. Je dis bien quelques car globalement cela manque cruellement de renouveau et l’on a l’impression d’avoir déjà tout vu. Créée par Jeff Biederman (Totally Spies, Overruled), Brent Piaskoski (Radio Free Roscoe, Naturally Sadie) et Brian K. Roberts (The Next Step).

Un écrivain disgracié tombe dans un cabinet de relations publiques.
vlcsnap-2014-03-07-13h10m12s109.jpgLes créateurs de Spun Out ne sont pas très connus pour moi mais peu importe, ils ne font pas vraiment dans la nouveauté. C’est certainement ma plus grosse déception d’un point de vue de l’épisode. Il y avait quelque chose à faire, plus dans l’esprit d’un Ground Floor (de Bill Lawrence) que de ce truc englué dans une mélasse de gags poussifs. Car c’est aussi le problème de Spun Out. En voulant être drôle elle en fait des tonnes et c’est malheureusement beaucoup trop à mon goût. J’aurais tellement aimé que cela soit différent, plus drôle aussi et peut-être plus léger. Cet épisode est donc une introduction lente et ennuyeuse. Je n’ai pas réussi à trouver quelque chose de réellement piquant dans ce premier épisode. C’est un peu comme si tout avait été enlevé pour ne laisser que le plus médiocre. Car il n’y a aucune vraie ambition dans cette série mine de rien. Je dirais même que cela manque cruellement de rebondissements et de bons gags.

J’ai toujours autant de mal avec les comédies en multicam. C’est un registre qui ne fonctionne plus très bien de nos jours. En tout cas je trouve que c’est particulièrement dépassé et que cela manque cruellement d’énergie. David Foley a beau mettre toute son énergie dans cette histoire mais voilà, cela ne fonctionne pas trop bien. Du coup, Spun Out est loin d’être ma tasse de thé. C’est très classique, prévisible et déjà vu ici et là. Pourtant, dans les multicam il y a des bonnes comédies car elles ne se prennent pas trop la tête, comme 2 Broke Girls ou encore The Big Bang Theory. Finalement, je ne retiens pas grand chose de Spun Out si ce n’est que je suis particulièrement déçu. Je ne m’attendais à rien du tout mais justement, cela aurait certainement pu être beaucoup plus drôle si seulement il y avait une once de renouveau dans les gags que l’on nous balance tout au long de l’épisode.

Note : 2/10. En bref, classique, prévisible et déjà vu. On passe notre chemin non ?

Commenter cet article