Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sublimes Créatures, pirouette cacahuète

1 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20423052.jpg

 

Sublimes Créatures // De Richard LaGravenese. Avec Alden Ehrenreich et Alice Englert.


Je n'ai pas lu 16 Lunes, le livre dont Sublimes Créatures est tiré mais je dois avouer que le film ne m'a pas vraiment donné envie d'en savoir plus. Pourquoi ? Tout simplement car Sublimes Créatures est un film étrange qui était finalement assez raté dans son ensemble. Le problème vient du scénariste qui a préféré couper son film en deux parties. Une première buvable, amusante et légère. Il y avait même cette innocence adolescente que j'ai apprécié. Mais la seconde partie était particulièrement longue, pompeuse et ennuyeuse. Je n'ai pas réussi à retrouver dans cette dernière partie ce que j'avais aimé dans la première. C'est dommage car je suis certain qu'il y avait de quoi faire quelque chose de bien plus passionnant autour de ces personnages qui n'avait pas besoin de tout ce ramdam dégueulasse pour achever son histoire. Richard LaGravenese apporte cependant une touche old-school à son Sublimes Créatures qui n'est pas désagréable. Cela permet de changer de l'air de Twilight, bien trop plastifié.

Ethan Wate, un jeune lycéen, mène une existence ennuyeuse dans une petite ville du sud des Etats-Unis. Mais des phénomènes inexplicables se produisent, coïncidant avec l’arrivée d’une nouvelle élève : Léna Duchannes.
Malgré la suspicion et l’antipathie du reste de la ville envers Léna, Ethan est intrigué par cette mystérieuse jeune fille et se rapproche d’elle.
Il découvre que Lena est une enchanteresse, un être doué de pouvoirs surnaturels et dont la famille cache un terrible secret.
Malgré l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ils vont devoir faire face à une grande épreuve : comme tous ceux de sa famille, Lena saura à ses seize ans si elle est vouée aux forces bénéfiques de la lumière, ou à la puissance maléfique des ténèbres…

Du coup, Sublimes Créatures partait d'une bonne base. Une première demi heure qui nous plante un décor ravissant, et qui donne légèrement envie d'aller plus loin. Et puis plus le film s'engouffre dans son histoire, et puis le tout devient pompeux et enchaine alors les effets de style pas toujours très intéressants. J'ai même beaucoup ri d'Emma Thompson dans le film tant son personnage de Sarafine est ridicule jusqu'à son chapeau. Ou encore le pauvre Jeremy Irons qui n'a pas choisi le meilleur rôle. On peut cependant saluer la prestation de d'Emmy Rossum que j'ai trouvé excellente à plusieurs reprises, incarnant la peste de la famille Duchannes. Pour en revenir à notre couple héros de Sublimes Créatures : Ethan et Lena, je trouve que le film traine trop dans sa seconde partie sur la manière dont l'un tente de canaliser l'autre. On a l'impression de se retrouver dans une crevasse pendant des heures sans personne pour nous aider.

J'ai donc rapidement décroché, trouvant Sublimes Créatures comme un film inachevé qui part dans tous les sens et qui veut enchainer les genres. Sauf que celui du film fantastique un tantinet grotesque ce n'était pas la même stratégie à adopter avec moi. Quand j'y repense, je me demande comment on a pu passer de la bonne première partie de ce film à la seconde particulièrement pauvre en rebondissements et en choses intelligentes. C'est comme si deux personnes avaient écrit deux parties du scénario et qu'ils avaient ensuite rendu leur copie afin qu'elle soit tournée par une seule et même personne. Je n'ose même pas imaginer ce que cela donne en livre étant donné que vu comment la chose est fichu, cela doit être particulièrement abrupte comme fin. Au final, malgré quelques bonnes idées, un bon départ, et du potentiel, le film était bien trop propre et lisse.

Note : 3.5/10. En bref, à vouloir trop en mettre dans son chaudron, la sorcière finie donc par rendre sa potion imbuvable. Dommage.

Commenter cet article

Lucas 07/05/2013 11:30


J'ai trouvé ce film aussi décevant et pourtant le synonpsis m'avait envie d'en voir un peu plus. Je n'ai pas lu le livre non plus mais je trouve que cette intrigue de ensorcelleuse qui doit
passer dans les ténèbres ou la lumière n'a vraiment ni queue ni tête, le film nous embarque dans des choses inutiles et j'ai même du avancer le film par moment tellement certaines scènes m'ont
apparu insupportables et quand je vois la fin je ne regrette pas du tout d'avoir sauté des scènes. Lena s'éloigne d'Ethan tout cela était tellement prévisible.


Sublime Daube