Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory - Overdose de sucreries sans saveur...

23 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2012-02-23-20h30m44s250.png

 

Suburgatory // Saison 1. Episode 15. Fire with Fire.


Au lieu de la traditionnelle critique de la semaine sur Suburgatory, puisque de toute façon l'épisode était très mauvais et pas drôle. Du coup, je me pose une question… Pourquoi je regarde encore Suburgatory ? Non mais sérieusement, je suis entrain de me poser la question. Il est vrai que j'aime bien l'ambiance bitchy bitch, que j'aime bien Dallas et Dalia mais c'est tout finalement ? Tout le reste m'énerve constamment au fur et à mesure que les épisodes passent, George est pire qu'un caniche qui jappe dans tous les sens. Et le maestro du mauvais goût c'est Noah, incarné par un Alan Tudyk qui rame pour trouver la justesse de son jeu. Il est toujours fun en méchants dans Dollhouse et cie, mais là, et encore plus dans "Fire With Fire", on sent que les scénaristes ne savent pas quoi faire de lui et donc, lui refile tout ce qui est possible et imaginable. Suburgatory c'est souvent sujet à des soucis d'histoire. On tourne très vite en rond. J'avais bien aimé l'ambiance lolipop des premiers épisodes. On avait l'impression de sucer des sucettes tout le long et en gros de se empiffrer de sucreries, mais une fois que le malaise, la crise de foie, et autres sont passés… il n'y a plus vraiment de quoi sauver ce qui reste de Suburgatory. Cela pourrait être une bonne petite sitcom, sans prise de tête, mais non, elle se lance toujours dans un mimétisme horripilant.

Et cela passe bien évidemment par le cliché parfait de George et Dallas. Il y en a marre, il faut que cela passe. D'une part car Jeremy Sisto ne se lâche pas suffisamment et qu'on a l'impression d'avoir un livre de droit qui nous fait la moral, mais aussi parce que Dallas, derrière sa carapace de femme esseulée a bien du mal à trouver le juste milieu dans cette relation. Dans le dernier épisode en date elle va se retrouver avec un jeune homme. Bim, le cliché de la femme tout juste divorcée qui veut se faire des petits jeunes. Sauf qu'avec moi, la sauce a bien du mal à prendre. J'aurais préféré que la série reste plus fleur bleue mais qu'elle reste sur George et Dallas. Il y a un autre soucis, à l'instar de Cougar Town à ses débuts, je pense que Suburgatory a raté quelque chose. Elle ne devait pas être une sitcom car elle n'en a pas l'étoffe quand on regarde un peu plus. Les blagues sont plates, souvent les dialogues sont pas splendides et on a donc cette mauvaise impression de regarder une série en mode automatique. Je ne prend plus aucun plaisir à regarder Suburgatory. Et cela s'est confirmé avec "Fire with Fire".
vlcsnap-2012-02-23-20h30m34s149.pngLe soucis de la série c'est aussi de ne jamais capitaliser sur ce qu'elle raconte. Il y a des trucs intéressants à faire je suis sûr mais elle reste trop sectaire et ne se concentre que sur les relations. Les débuts de la série étaient cools car on jouaient sur les clichés des gens qui viennent de la ville et qui ne savent pas comment la banlieue fonctionne. Maintenant il n'y a plus du tout de quiproquos, tout est téléphoné. Je pense que c'est pour ça que la série ne me fait plus du tout plaisir. Elle ne me fait plus rire et c'est sûr, mais on voit que tout est plus ou moins raté dans les dernières tentatives. Couper Dalia et Lisa était une mauvaise idée dans le dernier épisode. Car ce qui ressort de cette histoire c'est quoi ? Vous avez découvert ce que la série voulais raconter ? Pas moi. Alors certes, parfois il ne faut pas chercher à comprendre ce que l'on nous dit mais quand même. Suburgatory se moque de nous, tout bonnement. Elle a vu qu'elle pouvait faire des histoires à moindre coût, sans innovation, et elle use et abuse de ce qu'elle a déjà fait (rien que Dalia qui boit son soda, c'est rabâché dans presque tout les épisodes… y'en a marre !)

Alors maintenant je me pose une question. Pourquoi je continue Suburgatory ? Croyez moi, j'ai tourné cette question dans tous les sens et je n'ai pas de réponse sauf que j'aime bien Cheryl Hines dans le rôle de Dallas. Le reste manque de candeur, de saveur, de bonnes idées. Même si Dallas n'est pas un modèle de vertu, elle n'est pas ennuyeuse comme les autres. Du coup, je crois que je vais faire une cure et ne pas regarder la série pendant quelques temps et si un jour, l'envie m'en reprend, je regarderai alors la suite. Mais uniquement sur l'envie m'en reprend (ce qui à mon avis n'est pas prêt d'arriver). Je vais quand même aussi vous parler du dernier épisode, qui était très mauvais. "Fire With Fire" manque d'humour, manque de saveur. Même le clin d'oeil de The Situation en DJ et ex petit ami de Dalia était nul (mais je déteste ce personnage de Jersey Shore de toute façon). Fini. Je n'avais rien d'autre à dire dessus en fait… Aller, je vais peut être craquer pour regarder la suite mais là… j'en ai aucune envie…

Commenter cet article

delromainzika 06/05/2012 12:50


Je regarde les épisodes discrètement. Je reviendrai au moment du season finale avec les critqiues de tous les épisodes d'un coup et oui, ce n'est pas glorieux. C'est vraiment de pire en pire ^^

tot 06/05/2012 03:58


Ou en es-tu alors aujourd'hui avec Suburgatory ?


Pour ma part, la série devient de pire en pire, j'en suis à l'épisode 20 et je pense abandonner après le "season finale".


Suburgatory est pour moi la déception de l'année.