Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 1. Episode 12. The Casino Trip.

19 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2012-01-19-21h33m28s28.png

 

Suburgatory // Saison 1. Episode 12. The Casino Trip.


Je me demande ce qu'ont voulu faire les scénaristes avec ce nouvel épisode de Suburgatory mais je me suis ennuyé. Le pire c'est que dès que les bons moments arrivent, tout d'un coup il n'y a plus rien de bien passionnant pour nous faire grimper au rideau. George gagne un super voyage tout frais payés à Atlantic City et il va donc en profiter pour se laisser un peu aller et faire la fête avec ses amis de la banlieue j'ai nommé Noah, Fred, Alex et Tom. Une bien belle brochette de personnages tous plus gayisé les uns que les autres. Je me demande si Suburgatory est une série faite pour l'excision mais j'ai bien peur que ce soit le cas. Les pauvres femmes qui ne demande que des hommes et qui se retrouvent avec des hommes émasculés, tous plus féminisés les uns que les autres. Oui, je pousse un vrai coup de gueule car j'en ai marre de voir cette série se moquer toujours plus des hommes. Je veux bien qu'elle soit un tantinet féministe, je veux bien qu'il y ait quelques blagues gays (comme celles de l'épisode précédent par exemple et qui étaient très bonnes) mais il ne faut pas faire graviter toute la série autour de ça.

Toute la partie avec George et ses "amis" était donc horrible. J'ai passé un mauvais moment. Et ce malgré quelques avancées prévues par la série pour l'histoire entre George et Dallas. Bien évidemment, toutes les portes sont grandes ouvertes mais il ne se passe pas grand chose. Petit à petit l'épisode construit une histoire, qui se veut simple et sympathique mais tous les gags où presque peinent à faire rire. Suburgatory offre donc un épisode totalement émasculé, proche de ce que je peux détesté dans la série. Alors il faut aller chercher le bon vers Tessa qui elle, est intéressant. Sa relation avec son petit ami était marrante et même si ABC fait une pub pour l'abstinence sexuelle (pauvre Tessa, elle doit être tellement frustrée de ne pas avoir sortie les préservatifs XL de sa "Love Box", gentiment offerte par sa meilleure amie et voisine - toujours aussi cinglée à ce que je vois - ). C'était les seuls bons moments de la série (en tout cas pour moi). Je n'ai pas trouvé le reste spécialement drôle.
vlcsnap-2012-01-19-21h39m36s121.pngNotamment la scène avec Amanda et ses premières règles. Rien que d'avoir des images de règles dans ma tête ça fait mal, alors maintenant voir ce genre de choses en images en en faisant un gag pas drôle qui plus est, mon dieu. Si on avait parlé de règles en métal, ça aurait été plus fun au moins (je me demande d'ailleurs si les i,Robot femme dans le film éponyme ont des règles en métal…). Trèves de plaisanterie avec mes blagues encore moins drôles que celles de Suburgatory. C'est vous dire le niveau. Mais il y a quand même Dalia pour sauver le tout quand elle prononce 13 en "Three-teen". J'ai bien ri, et j'en ri encore en l'imaginant le dire. Et puis aussi le fait que George se sent regardé au début de l'épisode car en banlieue, tout le monde regarde tout le monde. Bref, aller, on passe au prochain épisode car je vais me dire que celui ci n'était q'un petit passage à vide.

Note : 3.5/10. En bref, mouais… J'ai pas ri (enfin, pas totalement).

Commenter cet article

julien 19/01/2012 22:31


perso j'ai trouvé cet épisode dans la moyenne de la série, pas très élevé! le niveau est souvent au raz des pâquerettes (hou la vieille expression)  on frise souvent le ridicule c'est le cas
quand on met ensemble des personnages aussi cinglés!  ca fait un truc surréaliste et indigeste!   mais ca reste leger et parfois tres frais alors...