Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 1. Episode 4. Don't Call Me Shirley

20 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2011-10-20-23h58m46s94.png

 

Suburgatory // Saison 1. Episode 4. Don't Call Me Shirley.


Je ne vais pas faire la fine bouche, cette comédie est vraiment bonne et malgré les ressemblances assez grossières que je peux trouver à Awkward, finalement celle ci se tient particulièrement bien. Depuis le début de la saison on joue pas mal sur les clichés de la banlieue, et de la vie avec un voisinage plutôt curieux de savoir qui a tondu ta pelouse si tu vois ce que je veux dire. Cela donne donc des épisodes plutôt pertinent du genre de celui ci, qui utilise la comédie de façon plus finaude. Mais Suburgatory au fond c'est une vraie série, plus qu'une comédie, elle raconte ici une histoire, qui se tient de bout en bout. Je suis certain que le succès de cette comédie ce n'est pas vraiment les échos dans la presse qui ont été assez moyens mais plutôt cette brillante sortie entre les deux séries d'ABC qui sont The Middle et Modern Family. Elle offre une alternative assez vivante et étrange (puisque le traitement est pas très classique mais ici super moderne).

Dans cet épisode Tessa est excitée à l'idée qu'un peu d'action arrive dans son quartier quand le "Shirley Temple" de Sheila Shay, et donc comprenez ses poupées sont volées. La chute de l'épisode où l'on découvre que finalement c'était Lisa, la propre ville de Sheila c'était marrant. Mais l'ensemble de cette histoire, reposant sur le principe des poupées volées m'a rendu hilare les trois quart du temps. En effet, c'est bel et bien le genre d'histoire qu'on ne peut voir que dans une série déjantée comme celle ci. Cela ira même jusqu'au principal de l'école, joué par Rex Lee que tout fan d'Entourage connait très bien, et qui est toujours aussi hilarant dans ses diverses démarches. En effet, le personnage trouve toujours le moment de tourner tout ce qui est ridicule en grand moment. C'est très efficace et je suis bien content de voir que la série s'en sort à merveille.
vlcsnap-2011-10-20-23h45m35s114.pngDallas, qui a peur de se faire cambrioler elle aussi demande alors à George si elle et sa fille Dalia peuvent passer la nuit chez lui. Cela va donner un face à face assez drôle entre Tessa et Dalia car on sait très bien que les deux filles ne peuvent pas se faire. Leur petite mise au point dans le lycée afin d'être sûr de ne pas se revoir par la suite était bien mené. En fait les deux actrices sont excellentes et pertinentes à leur niveau, je trouve donc que les scénaristes sont de très bons joueurs. Par ailleurs, et c'est là que tout devient encore plus intéressant, les face à face entre Dallas et George sont juste à mourir de rire. Les deux personnages jouent sur leurs différences à merveille, et comme on dit : les opposés s'attirent. On voit venir la futur relation des deux personnages à des kilomètres et leur fille respective tout faire pour les séparer. Au final ce nouvel épisode était truffé de très bons moments, à la fois de rire mais aussi d'histoire et de scénario. Hâte de voir la suite.

Note : 8/10. En bref, de la comédie succulente.

Commenter cet article