Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 1. Episode 8. Thanksgiving.

24 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2011-11-24-23h25m15s98.png

 

Suburgatory // Saison 1. Episode 8. Thanksgiving.


Parmi les nouveautés sitcom que j'aime le plus en cette nouvelle rentrée, Suburgatory fait partie de celles qui divise la critique. D'un côté on a les clans qui sont presque à porter la série aux nues et d'autres qui la trouve vraiment mauvaise comme tout et qui l'on arrêtée en cours de route. Personnellement, je suis dans aucun de ces deux camps. Ok Suburgatory c'est sympa, mais c'est pas révolutionnaire quand on a vu Awkward cet été sur MTV. C'est un peu la redite, moins bonne d'une bonne série. Suburgatory aurait pu être tellement drôle pourtant mais dans cet épisode elle rate pas mal d'occasion. Elle joue dans le vulgo-racisme, du genre Manhattan qui se transforme en Queens. Je veux pas dire mais la prochaine fois que l'on va à Manhattan dans cette série, par pitié, qu'on enlève ce cliché des blacks qui vendent des faux sacs Chanel, … Quelle horreur quand même. Suburgatory a tellement voulue jouer à ça que Dallas va en rajouter une couche avec son Thanksgiving presque outrancier dans le genre "je me fous des Natives American". Mais tout va bien.

Je suis déçu par cet épisode car il n'a pas réussi à se lancer tout seul, il a falloir faire appel à des subterfuges bien à elle certes mais des subterfuges quand même. Il y a celui de la facilité - le retour de Lisa Shay, dont la mère complètement cinglée va livrer de bons moments, le meilleur restant tout de même Lisa à poil dans son salon pour Thanksgiving devant toute la famille -. Et il y a aussi un peu moins facile avec ce retour à Manhattan qui n'est qu'un prétexte pour que George se fasse taper sur les doigts par sa fille Tessa qui le surprend avec une autre femme. Et cette escapade ne vaut vraiment que pour le duo Tessa / Dallas. Cette dernière ne connaît pas la culture Manhattan-ien et le seul moment que j'ai retenu c'est celui du lancer de pizza au sol. Un grand moment de rire. Sûrement le seul. Surtout quand Jay Mohr est de retour dans un épisode. Son personnage, père de Dalia, ex mari de Dallas, est d'un ridicule. J'aurais presque envie de me re-farcir l'intégrale de Gary Unmarried, c'était quand même mieux que son personnage.
vlcsnap-2011-11-24-22h58m44s62.pngJe sais que je dis pas mal de méchancetés sur cet épisode, mais il n'était pas si mauvais que ça non plus. En effet, Tessa est là pour sauver un peu le décor, sans compter Lisa et Dallas. Le reste des personnage est plutôt mal exploité, comme Ryan par exemple dont le retour aurait pu servir à quelque chose de sympa sauf que ce n'est pas le cas. Je suis donc logiquement déçu. J'ai malgré tout l'intention de regarder la suite de cette sitcom, je ne suis pas dans le déni. J'ai passé un bon moment, mais ça s'arrête là, ah oui, et ri un tout petit peu. Comme quoi, parfois, les comédies les plus bizarres / poufs / banlieue peuvent être drôle - à dire vrai c'est la première du genre en single camera en tout cas -. Au final, Thanksgiving est propice à faire des épisodes travaillés en principe car c'est une fête connue de tous et que les situations cocasses ne manquent pas. Sauf que là, ce n'est pas le cas. Des tous les épisodes de Thanksgiving des sitcoms que j'ai vu pour le moment cette saison, c'est le moins bon.

Note : 5.5/10. En bref, Thanksgiving aurait pu être plus drôle.

Commenter cet article