Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 2. Episode 1.

18 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2012-10-18-20h01m49s157

 

Suburgatory // Saison 2. Episode 1. Homecoming.


Comme vous pouvez le constater, je ne tiens pas mes promesse puisque même si j'avais prévu de laisser tomber Suburgatory à l'issue de sa première saison, je suis malgré tout revenu la voir pour ce premier épisode de la seconde saison. La curiosité est un vilain défaut, je le sais, nous le savons tous. Le problème c'est que la série s'était beaucoup trop encroutée l'an dernier et j'avais dans l'espoir de retrouver cette comédie barrée en l'état du pilote dans ce début de saison. Malheureusement, il n'y avait rien de bien passionnant dans cet épisode. La faute à une écriture assez grossière et au manque de bons dialogues. La comédie ouvre donc sur le retour de Tessa à Chatswin après avoir passé son été chez sa grand mère à New York. Elle a pu retrouver ses amis durant un été et passé un bon moment. Sauf que maintenant c'est le retour à la réalité pour elle. Elle a cependant découvert lors de son été que sa mère avait un talent pour la musique ce qui va pousser Tessa à vouloir une guitare et pouvoir chanter la chanson que sa mère avait écrire. Par chance, c'est aussi la chanson du générique de la série. Je crois donc que les producteurs de Suburgatory viennent du futur non ?

Trêve de plaisanterie, j'ai trouvé cette histoire assez ennuyeuse. Le problème cela ne vient pas de Tessa, ni même du côté plutôt touchant des choses qu'elle a pu découvrir sur sa mère mais bien évidemment de l'histoire en elle même. Cela vient plutôt de la manière dont cela a été fait. Rien n'était fait pour rendre cette partie touchante. J'aurais préféré largement que l'on ait une vraie scène entre Tessa et son père. Un moment plus intimiste et touchant. Surtout que Suburgatory pourrait le faire. Il n'y a qu'avec ce duo que c'est possible de le faire. Mais finalement, elle choisie un terrain assez bancal et étrange. Mais ce n'est pas un problème car je me suis dit que le reste de l'épisode allait pouvoir me satisfaire. Je pense notamment à Lisa qui utilise un secret de son frère Ryan comme moyen de pression contre ses parents. Cela avait son petit potentiel mais je ne trouve plus du tout Lisa drôle. Ryan est un bon personnage mais qui n'a jamais été exploité suffisamment bien (je regrette tellement qu'il ne soit plus avec Tessa, c'était surement l'une des rares très bonnes choses de la saison précédente).
vlcsnap-2012-10-18-19h23m50s252.pngC'est sans compter sur Noah et Dallas. C'était assez grossier, et surtout pour Noah (la blague sur le caca cela fonctionne dans les sitcoms animées de Seth McFarlane ou encore dans une série vulgo comme 2 Broke Girls mais pas dans Suburgatory… Je n'attends pas ce genre de choses dans cette série). Finalement, ce premier épisode était assez faible. Je ne sais même pas où veut aller cette saison 2 alors que la première avait une certaine direction. Maintenant que Tessa en a appris plus sur sa mère et qu'elle est prête à aller de l'avant (comme le suggère cet épisode), je pense qu'il n'y a plus grand chose à créer sauf… des histoires d'amour. Mais il ne faut pas que Suburgatory rate celles ci (ce serait bien dommage). Je pense que je vais rester jusqu'à Noël (mais comme vous le savez, je serais surement là pour toute la saison vu comme je suis parti). Il y avait eu de bons épisodes durant la première saison et je pense toujours que le personnage de Tessa a son potentiel si on la laisse se transformer en Jenna de Awkward (malgré le côté copie cela serait top).

Note : 3.5/10. En bref, un retour pas terrible du tout usant encore et toujours des mêmes choses.

Commenter cet article

julien 19/10/2012 10:26


cette série se regarde lorsqu'on a épuisé les série de la semaine et qu'on a rien d'autre a voir! c'est souvent bâclé et ça vole pas très haut mais les personnages sont funs alors c'est jamais
une torture!