Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 2. Episode 14.

21 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

suburgatory-mr-wolfe.png

 

Suburgatory // Saison 2. Episode 14. T-Ball & Sympathy.


Après avoir beaucoup parlé de Tessa et Ryan, Suburgatory permet cette fois à Tessa d'être la grande conseillière en relations du lycée. J'ai trouvé ça inspiré malgré le côté classique de la chose. Disons que certaines scènes sont assez cocasses comme par exemple la jeune fille en fauteuil roulant qui ne veut pas du tout de conseil mais tout simplement faire pipi. Ce sont des trucs assez simplistes au premier abord mais qui font mouche en termes de comédie. Cette semaine Tessa tente donc d'avoir des solutions pour chacun des personnages qu'elle croise et notamment... Mr Wolfe à qui elle va tenter de donner des conseils alors qu'il est raide dingue du cuisinier de la cantine. Sauf que celui ci couche avec son collègue. En effet, il aimerait bien que la flamme entre lui et le Chef Alan qui vient d'être rejoint par un petit nouveau ("We have a ravioli bar ?"). Cette histoire va de pair avec le côté ultra gay de certaines séquences de la série. Cependant, je dois avouer que le coup de Mr Wolfe en juste corps violet était too much. Je pense en faire des cauchemars. C'est vous dire.

Les conseils de Tessa ne sont pas nécessairement les meilleurs mais en tout cas, derrière cette intrigue à l'allure étrange (et cela se termine encore plus dans la stupeur la plus effrayante alors que l'on surprend Norman Newman nu et peinturluré comme une statuette des Oscars. Oui, car la seule chose qui m'a réellement fait rire dans cette intrigue c'est la référence que Mr Wolfe fait aux Oscars et le fait que le snobbisme de cette cérémonie ("It was the homosexual O.J verdict") lui fait la boycotter depuis que Marissa Tomei a été boudée pour My Cousin Vinny. Mais malheureusement, j'aurais cru que Suburgatory allait quand même un peu plus s'amuser que ça. Il faut alors aller chercher du côté de George qui encore une fois trouve le moyen de faire la paire avec Dallas. Je trouve que ces deux là forment un couple de plus en plus royal. Je ne m'attendais pas à tomber autant sous le charme et pourtant, il opère et plutôt bien pour le moment. J'en n'attendais pas non plus grand chose au départ il faut bien l'avouer.
suburgatory-dallas.pngMais en plus d'être une association improbable, elle fonctionne et bien. J'ai par ailleurs trouvé assez amusant l'intrigue cheveu de Noah. C'était à la hauteur de mes attentes vis à vis de cette petite série, mais en plus de ça, c'était surtout une jolie confrontation finale avec George à la fin de l'épisode. Des répliques inspirées, des références (Louis C.K) qui m'ont beaucoup touché et un ensemble qui prouve qu'il a trouvé son rythme. Finalement, Suburgatory délivre ici un épisode assez classique en somme, pas ce qu'il y a de plus génial (par rapport à une belle brochette d'épisodes précédents) mais suffisamment sympathique pour que je passe un agréable moment. Je ne demande jamais grand chose à une comédie comme Suburgatory si ce n'est de me faire voyager dans son monde à la fois fou et surréaliste. Qui pourrait croire que ce genre d'endroit existe franchement et Tessa au milieu de tout cela est un peu celle qui reste la plus intacte mentalement (pour le moment)..

Note : 5.5/10. En bref, sans être parfait, un épisode plutôt sympa.

Commenter cet article