Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 2. Episode 17.

21 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

suburgatory-season-2-episode-17-tessa.png

 

Suburgatory // Saison 2. Episode 17. Eat, Pray, Eat.


Il se passe pas mal de choses dans cet épisode et pas mal de choses étaient bonnes. Je pense par exemple à l'introduction avec l'anniversaire de George. En effet, George va se voir offrir un cadeau pas tellement intéressant par Dallas alors que celle ci aurait du lui offrir un cadeau qui comptait pour lui. Elle a préféré lui offrir une guitare de Sum 41. Autant dire tout de suite que le pauvre, il n'est pas dans la mouise. Sauf que Tessa sait ce qu'il faut offrir à son père, un cadre pour le premier "blue print" qu'il a fait en école d'architecture. Un joli cadeau très sentimental. Mais ce que j'ai adoré dans cette séquence c'est que tout est spontané. Le téléspectateur n'a pas du tout le temps de réaliser ce qui lui arrive. Au fond, ce n'est pas plus mal mais c'est aussi une bonne chose puisque l'on ne s'ennui pas. Tout de suite nous sommes mis dans le bain de ce qui aura une suite dans l'épisode. Dallas et George s'aiment, c'est un fait, mais Dallas connait-elle vraiment George pour lui avoir offert un cadeau qui ne l'intéresse pas du tout ? Je me pose donc logiquement cette question. Tout n'est pas parfait non plus mais c'était assez touchant de voir comment Suburgatory va se sortir de cette situation.

Enfin, surtout Dallas. De son côté, Noah est toujours raide dingue de Carmen et alors qu'il tente en vain de la séduire une nouvelle fois, il se rend compte qu'elle sort avec son thérapeute (un vieux salaud qui va oser lui faire payer une consultation qu'il va annuler, il n'a pas de toupet, surtout quand Noah vient juste d'avoir le coeur brisé à cause de lui). Personnellement, j'aurais mis un pain à la figure de cette personne. Mais Noah est tellement gentil et maintenant déprimé. Le pauvre, il ne méritait vraiment pas d'être traité de cette façon. Même si cette partie de l'épisode reste une intrigue à ralonge (j'ai cru que Noah et Carmen c'était fini après l'épisode précédent), cela reste agréable de voir que Suburgatory peut encore s'amuser et user jusqu'à l'os un gimmick amusant. Par ailleurs, Tessa et Dalia vont encore une fois faire un pas en avant dans leur relation. On sait pertinemment que les deux jeunes filles ne peuvent pas se voir en peinture et pourtant, il était aussi assez logique de les voir se rapprocher. La petite soirée était amusante même si je trouve que dans l'idée cela aurait été parfait pour surfer sur la vague du Harlem Shake (j'y ai cru deux secondes).
suburgatory-season-2-noah-and-carmen.pngAu delà de ça, c'est aussi le moment pour Dalia de confirmer que sa relation avec Evan ce n'est pas du pipeau. Je trouve cependant un peu too much l'histoire du tatouage (surtout après aussi peu de temps) mais pourquoi pas. Après tout, Suburgatory est connue pour s'amuser de toute façon. Et pour aller là où les autres comédies familiales ne vont pas nécessairement. La seule grande déception de cet épisode reste Jill. J'ai trouvé son histoire très médiocre. Finalement, Suburgatory délivrait ici quelque chose de bien sympathique sans être très étonnant non plus. C'est parfois même dommage qu'après un brillant épisode Suburgatory laisse le soufflé retomber d'un seul coup. Surtout que je suis certain qu'il y avait de quoi aller dans le too much très drôle encore cette semaine, ou dans les dialogues très inspirés et très funs (ce qu'ils ne font pas vraiment dans cet épisode à mon grand regret). Suburgatory a de la chance d'être l'une des comédies les plus adorables de la saison, elle le reste encore. Et j'ai déjà envie de voir la suite.

Note : 6/10. En bref, un agréable petit épisode de Suburgatory.

Commenter cet article