Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Suburgatory. Saison 2. Episodes 21 et 22.

18 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Suburgatory

vlcsnap-2013-04-18-13h23m31s4.png

 

Suburgatory // Saison 2. Episodes 21 et 22. Apocalypse Meow / Stray Dogs.
SEASON FINALE


Ce que je vais retenir de cette seconde saison de Suburgatory c'est combien la série s'est améliorée en seulement un an. La saison précédente était assez médiocre malgré un assez bon début. Mais les scénaristes ont très bien appris de leurs erreurs et ont alors su exploiter à merveille l'univers de Chatswin sans tomber dans les intrigues ennuyeuses et donnant de l'urticaires (je me souviens encore de la petite amie de George de l'an dernier que j'avais constamment envie de tarter). Ce n'est pas possible de voir Suburgatory autrement qu'avec cette seconde saison. Je conseille vraiment aux gens qui n'ont pas aimé la première saison de la série de se pencher sur le cas de la seconde qui est bien plus drôle, beaucoup plus touchante et attachante et également bien plus intéressante. Ses personnages ont tous trouver un intérêt particulier dans divers intrigues. Comme Tessa qui est finalement enfin sortie avec Ryan. Il était temps, et le bilan que l'on peut faire de cette amourette de lycée c'est la dernière scène que les deux personnages vont partager. Ryan et Tessa sont amoureux l'un de l'autre mais savent que chacun doit aller de son côté car ils ne sont pas fait pour rester leur vie ensemble.

C'était une belle leçon et la créatrice de la série savait pertinemment comment faire pour rendre cette partie de l'histoire de Suburgatory réellement touchante. Durant ces deux épisodes, de la crise de Tessa aux retrouvailles entre Tessa et Ryan (qui va l'amener à perdre da virginité avec lui) était un très joli moment. Mais assez cocasse aussi dans le sens où ils vont coucher ensemble, dans les toilettes du lycée pendant qu'un bal de la pureté bat son plein dans le gymnase. On retrouve donc le côté assez impertinent de Suburgatory et c'est très sincèrement ce que j'attendais de la part de la comédie. Mais au delà de la relation entre Tessa et Ryan, ces deux épisodes reviennent également sur la relation que Tessa entretient avec son père. Elle n'a pas envie d'être la soeur de Dalia (surtout avec ce qu'il s'est passé précédemment avec elle, et la manière dont elle a ruiné sa relation avec Ryan), et elle ne veut pas vivre avec Dallas non plus. Elle veut rester comme avant, avec son père, et puis c'est tout.
vlcsnap-2013-04-18-13h14m23s157.pngSauf que George pendant ce temps a déjà fait son choix. Il veut vivre avec Dallas et s'apprête même à lui faire un cadeau : l'achat d'une belle petite maison coquette qui a tout pour plaire à Dallas. Ce que j'attendais pas du tout c'est la rupture de cet autre couple construit cette année. Dallas et George ont tous les deux été bien plus intéressants ensemble et pas séparés. Du coup, je me demande bien comment évoluera la prochaine saison (car même si rien n'est encore confirmé, la série sera forcément renouvelée). Ce doute dans la tête de Dallas va naitre alors que Steven, son ex mari incarné par Jay Mohr va revenir de Singapour ("Give her the tiny hat") et comprendre que finalement George a toujours appris à l'aimer mais ne l'aime pas vraiment comme elle pourrait aimer George. C'est assez compliqué de voir les deux personnages se séparés. J'ai trouvé très touchante la scène de rupture et je ne m'attendais tellement pas à voir cela que je suis assez ravi du changement.

Mais la série donne aussi des conseils d'éducation (“Being a father isn’t a title you hold like some fighter’s belt. It’s an active job.”) de la part de George qui ne comprend pas comment Steven peut être aussi désintéressé de l'éducation de sa fille. Et être aussi absent de sa vie. George est quelqu'un qui a su lier une relation tellement complice qu'avec sa fille, que le fait qu'elle s'en aille à la fin du 2.21 est vécu comme un choc pour le personnage. Il ne se rend pas compte de ce qu'il fait. Pendant ce temps, Dalia aimerait bien vivre une vie de famille avec sa mère et George. On sait pertinemment qu'elle est complètement obsédée par le père de Tessa. Suburgatory parvient à mettre tout cela en exergue de façon assez originale et singulière. Mais je dois avouer que j'adore ça, tout simplement. Je ne pouvais pas rêver mieux de la part de Suburgatory. Elle m'amuse tellement cette série. Je n'oublie pas non plus la scène finale de "Stray Dogs" où George chante une chanson à Dalia (qui est celle du générique de la série).
vlcsnap-2013-04-18-13h30m13s184.pngCôté musique, le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils ont mis les petits plats dans les grands. Ma préférée reste cette version acoustique de "Toxic" de Britney Spears que l'on entend dans "Stray Dogs". On pourrait également parler de "Halelujah" dans "Apocalypse Meow" mais ce n'est pas ce que j'ai préféré. Les deux épisodes parviennent également à conclure l'histoire de la famille Shay alors que la mère découvre que Lisa et Malik sont tellement amoureux qu'ils se tripotent de partout. J'ai été un peu déçu part l'histoire de Carmen qui à mes yeux traine bien trop en longueur. Ce n'est pas ce que j'aurais voulu voir dans une fin de saison (bien qu'une conclusion s'imposait) ("You just cried down my throat"). Mais je ne suis pas déçu, c'était pile poil ce que je voulais pour que la saison de Suburgatory s'achève. Les deux ou trois déceptions n'entachent pas mon envie d'en voir beaucoup plus, l'an prochain, dans une saison 3.

Note : 8/10. En bref, fin de saison réussie pour Suburgatory.

Pepsi Next - The Next Machine

Commenter cet article