Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sunny Skies. Saison 1. Pilot (Nouvelle Zélande).

9 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-09-12h46m06s31.png

 

Sunny Skies // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Le succès de Camping Paradis en France a surement dû voyager jusqu'en Nouvelle Zélande alors que TV3 lançait Sunny Skies. Cette petite comédie, centrée sur un camping dont deux frères, que tout oppose, vont hériter pendant que la jeune fille qui travaillait là bas depuis plusieurs années n'aura que le droit de garder son boulot. Nous allons donc suivre les aventures de ce camping tout au long du premier épisode. Certains gags rappellent clairement la série de TF1. Je trouve ça dommage que Sunny Skies ne soit pas plus drôle et beaucoup moins vulgaire (le mec qui laisse pendre ses galets à l'air). L'humour est donc bien rôti, comme ce que l'on peut attendre de la part d'un camping. Ni plus, ni moins. Sauf que Sunny Skies n'a aucune vraie valeur ajoutée et c'est bien dommage car je suppose qu'elle aurait pu être beaucoup plus drôle. Mais Sunny Skies tente donc quelque chose, un sujet de beauf que je n'ai jamais encore réussi à trouver sympathique en télévision.

Deux frères héritent d'un camping. Alors que l'un veut rester, l'autre veut vendre à tout prix.
vlcsnap-2013-02-09-12h47m41s213.pngAu casting on retrouve Tammy Davis (Outrageous Fortune) que j'avais pu voir dans le film "Black Sheep" où des hommes avaient des relations sexuelles avec… des moutons (oui, c'était un vrai film d'horreur ce truc, j'en fais encore des cauchemars). Un film néo-zélandais qui m'a donc beaucoup marqué comme vous pouvez le voir. Tammy Davis incarne le bon frère, celui qui est d'accord pour garder le camping en vie comme il est, comme son père voulait qu'il reste. Il y voit même l'occasion de peut être enfin faire sa vie avec une femme (la manager du camping) et de pouvoir faire quelque chose de sa vie également. Pendant ce temps nous avons Oliver Driver (Shorltand Street) que j'avais également pu voir dans le film "Black Sheep" (il ne doit pas y avoir énormément d'acteur sur l'île c'est pour cela). Celui ci c'est le frère arrogant, businessman, qui ne veut pas rester dans un camping alors que sa fortune l'attend ailleurs.

Sunny Skies est donc une fiction maison et très proche du terroir. C'est surement ce que TV3 voulait, une comédie qui soit proche des néo-zélandais sauf que cela ne fonctionne que très mal. Dommage car je pense qu'un jour les scénaristes comprendront que pour faire une bonne comédie nous n'avons pas besoin d'avoir des personnages aussi clichés et ennuyeux. La comparaison avec le Camping Paradis de TF1 ne s'arrête pas au camping mais bel et bien au couple d'homosexuel. Dans les deux séries ce sont des personnages beaufs que l'on n'a pas nécessairement envie de voir aller plus loin. Ainsi, Sunny Skies est une déception mais je m'y attendais déjà avant même de lancer ce pilote. Comment aurais-je pu croire que j'allais aimer cette comédie alors que je n'aime déjà pas celle de TF1. Il manquait quand même quelque chose : la danse de la fin sur une chanson entêtant. Remarque : Sunny Skies dure 20 minutes quand en France un épisode de Camping Paradis dure… 1h40…

Note : 3/10. En bref, Camping Paradis en Nouvelle Zélande.

Commenter cet article