Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sweeps Series. Episode 14. Glee, Cougar Town, White Collar, Dollhouse !

12 Décembre 2009 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

Dollhouse Summer Glau Eliza Dushku


Suite de nos critiques. Episode 14/15. Attention ! Avant dernier épisode.

Glee // Saison 1. Episode 13. The Sectionals.


C'était la fin de l'intrigue de cette première partie de saison. Les élèves du Glee Club allait-ils pouvoir participer au grand concours de chant ? Et la réponse est oui bien sûr. Alors que Will est désaissi par Sue de la Glee Club, que notre chère Miss TOC prend sa place pour amener les lycéens vers la victoire... bla bla bla. Bon, en gros l'épisode est centré sur ce grand concours et la trahison qui les a gêtés depuis le début, menée de front par Sue Silvester. Si Sue, justement, est virée des Cheerios par le directeur grâce à Mr Shue, on en rit d'avance de cette revanche qui promet d'être violente et très très méchante. "Sue Silvester size it". Enfin bref, si les concoureurs des autres écoles ont voler les chansons de nos chers héros de la série, et bien grâce à Rachel et Finn, qui va finalement découvrir la vérité, Will va vouloir divorcé (spoiler à la fin de l'épisode... je vous laisserait le plaisir de le découvrir). Si cet épisode n'avait pas été fait, il aurait fallu l'inventer. Loin d'être le meilleur de la série, il est néamoins pas mal foutu. De plus, la perf' d'Amber Riley sur And I Am Telling You I'm Not Going est tellement émouvante ou encore Rain on my Parade par Rachel, qui nous a donner des frissons, en bref, un épisode riche en moments forts et en émotions. Loin d'être super comique comme certains, ce côté kitch qu'aime nous faire traverser la série est encore réussit. On soutiendra la série jusqu'à la fin, c'est sûr et certain.

Note : 8/10. En bref, un excellent fall finale. On attend le nouvel épisode qui sera diffusé (seulement !!!!) en avril avec impatience.

Cougar Town // Saison 1. Episodes 7, 8 et 9.


On se demande parfois si Courteney Cox a bien fait d'accepter ce rôle et d'autres fois qu'elle a fait un excellent choix. C'est le branle bas de combat pour trouver la perle qui va faire de cette série notre coup de coeur un jour. Loin de moi l'idée de détester cette série qui nous offre tout de même, car il faut le dire, une fraîcheur dans les sitcoms. Une sitcom très féminine et très maligne dans sa manière de récolter ou plutôt raconter les histoires. Loin de l'excellente Friends, la série arrive à nous séduire. Bon, dans ces 3 nouveaux épisodes qui nous avons tarder à voir malheureusement, on adore surtout la partie du faux coming out du fils de notre chère Cougar. Tellement drôle cette partie. De plus, l'histoire de la discution mère / fils sur le sexe tourne comme toujours dans une sitcom au drame pour sa girlfriend à notre cher ado. Enfin bref, ces 3 épisodes racontent encore des histoires qui nous ferons rire et non plus sourire. Enterrer un sac à main par exemple ? Même si l'on déteste la blonde, amie de notre Cougar, on aime le reste ou on déteste. A votre choix. Nous, on a mis le temps mais on n'est pas déçu.

Note : 7/10. En bref, 3 nouvelles histoires de sexe, drame et humour noir à la manière de Courteney Cox, la reine ? Peut-être, qui sait.

Californication // Saison 3. Episode 10.


Si la série n'existait pas, notre cher Duchovny se sentirait bien seul car dans cette série, il ne faut pas se leurrer, c'est femme sur femme, sexe sur sexe et plan sur plan. Bon, le sujet a traversé les Etats-Unis puritain et a été critiquer pour ça, mais franchement, qui peut me dire que la série est nulle. Difficile de parler de cet épisode sans être ne serait-ce qu'un peu fêtard car Hank et Runkle volant un livre, le livre de Hank, c'est du grand Californication. Toujours à dévier la réalité, à nous sauver ? Pray God !! Si la réjouissance de l'épisode est bel et bien née dans ce grand bordel qu'on appelle série, et bien ce nouvel épisode est encore une fois explosif et nous on adore de plus en plus. Alors que la saison 1 était innovante, la saison 2 inninteressante, la saison 3 est bien explosive.

Note : 8/10. En bref, drôle et purement sexuel, un épisode qui mérite encore une fois le détour. Runkle et Moody, le couple de l'année ?

Dexter // Saison 4. Episode 11. Hello, Dexter Morgan.


On approche à grand pas du season finale et l'intrigue file comme une aiguille. Difficile de passer à côté de chaque détail mais là, la série partie en partie, sans pause. Tellement sous adrénaline que l'épisode, racontant comment notre cher Trinity ou Arthur Mitchell va tenter de retrouver Kyle Butler, ou plutôt Dexter Morgan et vise versa, car Dexter cherche Arthur lui aussi. Bon, on va pas vous mentir en vous disant que l'épisode est tellement prenant qu'on en voudrait encore plus, mais il manque encore une fois de désuetude. L'intrigue avance peut-être trop vite ? Mais bon, les saisons de Dexter ne dure que 12 épisodes. De plus, la petite révélation de Rita à Dexter sur ce fameux baiser met du beurre dans les épinards avec un mari jaloux, ou plutôt l'apparence que veut donner Dexter, car il n'est pas comme tout le monde, on le voit bien. Enfin, la partie où il tente de dérouter la police vers un autre tueur n'est pas vraiment super réjouissante, on aurait préféré que la Miami Metro et Dexter cherchent le même homme et qu'à la fin, la police arrive première. Comment aurait-il alors fait ? Toute la question est là justement. Mais bon, la saison reste toujours pleine de surprise et l'arrivée d'Arthur à la Miami Metro en tant que Visiteur semble vraiment riche en rebondissement. Ce cliffangher nous donne des ulcères.

Note : 9/10. En bref, du grand Dexter sur un plateau d'argent garni de sang humain.

White Collar // Saison 1. Episode 6. All In.


L'intrigue de notre cher Neal Caffrey avance dans ce nouvel épisode, révélant un peu plus sur sur sa relation avec son ex girlfriend. Même si on lui apprend (spoiler à la fin de l'épisode) un grand scoop à la fin de l'épisode, on salive d'avance à chaque réplique de l'épisode. On se demandait au début, avant de voir cette série ce que faisait Tim DeKay dans une série de ce genre et bien, il est tellement à sa place en agent du FBI qu'on ne peut plus rien lui repprocher. Pour le reste, ce nouvel épisode racontant une histoire de domino chinois, un jeu proche du poker où Neal doit justement faire ses preuves pour infiltrer le milieu, mais il est répérer par une femme comme Neal, l'escroc mais désormais, il travail avec le FBI, qui lui a permis de quitter la prison ... voilà en gros l'épisode.

Note : 7/10. En bref, la série reste drôle et simple, ce qu'il nous faut en ce moment du côté des cop show quand celui ci sort du lot.

Dollhouse // Saison 2. Episodes 5 et 6. The Public Eye / The Left Hand.


Et voici le double épisode de Dollhouse diffusé vendredi dernier. En effet, dans ce nouvel épisode en deux parties, marquant le grand retour de la série après sa pause depuis fin octobre, c'était un retour en grande pompe et on peut le dire. Bon, dans ce nouvel épisode le sénateur qui est prêt a exposer Rossum et la Dollhouse comme des exploiteurs d'être humain est le coeur de l'intrigue. Ce que l'on peut dire c'est que l'épisode est vraiment palpitant, même l'un des meilleurs de la série, loin d'une intrigue trop fluide, que subit la série depuis son début de saison. Beaucoup de gens on du mal avec la série, créée par Josh Whedon spécialement pour Eliza Dushku qui était au chômage de rôles récurrents ou même de guests depuis l'échec de Tru Calling en 2006. Si la petite escapade de notre chère Doll nommée Echo, qui se souvient désormais qu'elle a eu plusieurs identitée, qu'elle est donc une des doll de la Dollhouse. Ouf, Eliza arrive à jouer la call girl, on l'adore dans ce rôle qu'on aurait bien vu plus longtemps dans les deux épisodes.

Note : 9/10. En bref, un épisode en deux parties, bien écrit, bien réalisé et bien joué. Les meilleurs épisodes de la série.

Commenter cet article