Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sweeps Series. Episode 9. Un Prisoner et un Dexter !

25 Novembre 2009 , Rédigé par Ca Deborde De Potins !


Nouvel épisode de nos Sweeps Series critiques. Episode 9.

The Prisoner (Saison 1, Mini-série, 6 épisodes)
Quand on voit le pitch, on se dit, encore un remake et quand on a vu les 6 épisodes de cette série on adore et même plus. Non pas que le casting soit parfait et les scénarios les plus attrayant possible, mais l'ensemble est tellement bien ficelé et dans un ordre parfait de déroulement qu'on adore cette mini-série. Jim Caviezel montre pour une fois qu'il a du talent plus que sa belle gueule. Ian McKellen est surprenant en Numéro 2, bien mieux que l'acteur de la série originale. Si l'on avait voulu faire un remake, voici ce qu'il fallait en faire. Un rafraîchissement mérité.

Note : 9/10. En bref, une belle re-création, mystérieuse et un duo de cho parfait ! Whoua !

Smallville (Saison 9, Episode 9)
Après un épisode à la Loïs et Clark il y a deux semaines, voici le nouvel épisode de cette saison. Un épisode où Zod nous montre un peu plus ses motivations et ce qu'il veut faire des humains et de la Terre. Dommage. L'épisode nous met en situation directement dans le futur, un futur bordélique et plutôt mal agencé, des histoires abracadabrantesque. L'un des pires épisode de la saison. Si seulement, The CW avait mis la main à la patte et donner un peu plus de son âme bonne enfant, son âme d'ado à la série, on aurait pu voir quelques chose qui ressemble plus à Smalllville qu'à ce ramassit de miettes pour un tout à chacun plus que médiocre. La série avait pourtant moyen de se rattrapé, ici c'est raté.

Note : 5/10. En bref, le futur ? Un épisode sombre et plus que moyen est né. La révélation de la fin ? Espérons que non malgré tout.

Castle 2009 (Saison 2, Episode 9)
On y arrive, mais non. C'est une série qui nous surprendra toujours, elle est toujours là où on ne l'attends pas. A la manière de Bones, cette série se fait discrète à ses débuts (et deviendra peut-être un mastodont qui se vend facilement) et on aime ce côté son charming qu'a ce duo à la Mr Hooch et Mrs Cunningham. Côté narcissique et côté garçon manquée, une série qui sait y faire avec ses acteurs et ce duo fonctionne. Dans ce nouvel épisode, c'est toujours le cas avec une enquête qui va encore une fois mené Castle et ses mystères à survivre.

Note : 9/10. En bref, entre hsitoires flics et ce duo qui cartonne et fonctionne comme jamais, on ne s'ennui pas du tout !

Dexter (Saison 4, Episode 9)
C'est toujours LA série par excellence, qui a su se détaché d'une adaptation d'un livre au début vers ses propres horizons. Après une saison 3 vague et confuse mais correct et toujours aussi bad guy, la saison 4 relève encore une fois le niveau de la série d'un cran au dessus, dépassant toute les saisons déjà écoulées. Ce nouvel épisode spécial Thanksgiving nous en apprend pas tellement plus sur les personnages (sauf Laguerta et son boyfriend... spoilers) et Debra qui découvre un petit détail de l'enquête ou même Massuka qui n'aurait pas du voir ce qu'il a vu. Enfin bref, le plus important c'est Dexter qui passe son temps chez Trinity et découvre enfin son côté hyper méchant et le fait que sa famille n'est pas heureuse et prisonnière de ses mains.

Note : 10/10. En bref, si Thanksgiving était comme ça, on aurait peur assis dans sa chaise. Laissant un doux épisode palpipant et épicé. Une réussite.

Californication (Saison 3, Episode 8)
Oups ! C'est l'épisode complètement fou que l'on attendait. Un peu comme un veaudeville que l'on voit sur scène, ce nouvel épisode nous met l'eau à la bouche. Entre un défilé plus que magnifique de demoiselles et des personnages principaux de la saison, c'est ce qu'il fallait pour nous donner encore plus envie de raccrocher avec la série qui avait perdue de son entrain, comme chacun le sait, la saison dernière. Où est l'intérêt de cet épisode ? Drôle et décalé.

Note : 8/10. En bref, Hank nous rejoue le café théâtre dans un défilé de personnages chez lui. Pas mal du tout ce "one place to play".

Melrose Place 2009 (Saiosn 1, Episode 10)
On rigole vraiment quand on regarde cette série qui n'a pas une once d'envie de se sortir de cette catastrophe scénaristique. Pourquoi avoir fait renaître cette série qui avait une base correct dans les années 90 et des personnages cultes quand on ne sait pas le faire. Les geeks androgine des séries et fans à s'en injecté dans les veines de Melrose Place ont pondus une "bouze". Le seul intérêt ? Il réside dans le retour d'Amanda, qui évite quelque peu la catastrophe et Ella Sims, un personnage qui a du caractère et qui nous fait jouir de nos envies.

Note : 5/10. En bref, il faut vraiment stopper le carnage et le retour d'Amanda laisse présager une lueur presque invisible dans cette bouze signée The CW.

White Collar (Saison 1, Episode 3)
Alors que le début était génial, l'épisode 3 est un peu en dessous, un peu moyen. On aime ou pas, mais le duo de personnage entre l'agent vieille école du FBI et le jeune escroc qui connaît tout sur tout, arrive à tout faire mieux que son "partenaire" du FBI, ... c'est le mieux que l'on peut faire pour sortir de prison. Aimer ou pas n'est pas la question car le charme de la série vous fait tomber mais le scénario de l'épisode est plutôt moyen. Une histoire de bible ou livre de prière sans grande grâce.

Note : 7/10. En bref, une bible et des escrocs à profusion. Un duo qui fonctionne avec un scénario truffé de délicatesse qui nous perdent un peu... la série devra passé son test des 4 épisodes. Apparition de Kirk Acevado (Charlie Francis dans Fringe).




Commenter cet article

Chapterving 07/12/2009 01:45


Je ne sais pas si tu regardes Smallville depuis longtemps et que tu as un tant soi peu le sens de l'analyse approfondie et de la critique argumentée mais ton jugement sur ce neuvième épisode,
véritable apothéose en terme d'écriture, et en tant que couronnement et bilan du premier  fil directeur tissé depuis le début de la saison, (qui avec la saison 8 a complètement redoré le
blason de la série, ce que les téléspectateurs ont bien compris)... est complètement ridicule. C'est probablement, avec "Idol" (l'épisode 8) et "Crossfire" (épisode 6), l'un des meilleurs épisodes
jamais réalisés de toute la série. La saison 9 est pour l'instant la meilleure de toutes (le début ne connaît aucune fausse note), et Smallville a su se renouveler pour devenir une toute autre
série, bien plus mature que jamais, et consciente qu'elle devait grandir avec son public d'origine.

Passe encore, donc, que tu balances des jugements mal écrits, et à peine argumentés, sur les séries, mais à la rigueur, évite de prendre indirectement les gens qui pourraient aimer (et pour de
bonnes raisons) ces épisodes, pour des crétins. 


Ca Deborde De Potins ! 07/12/2009 20:53


Je ne remet pas en cause la qualité générale de la saison. Je regarde la série depuis ses débuts et j'essaye de fournir mon point de vue sur l'épisode que j'ai vu. L'épisode 9 n'est pas le meilleur
de la saison, j'ai personnellement préféré le 8 ou encore Roulet. Dans l'épisode 9 il manque pour moi quelque chose par rapport aux autres épisodes.
Le revérait ma position très certainement sur le prochain épisode. La saison 9 est pour le moment en bonne voie.
Merci de donner votre avis. Rendez-vous à la critique du prochain épisode.