Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switch. Saison 1. Episodes 2 et 3.

30 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-10-30-22h22m12s121.png

 

Switch // Saison 1. Episodes 2 et 3. Two / Three.


Alors que le premier épisode de cette nouvelle série de sorcières tentait de mettre en place une ambiance et des personnages, le second épisode prend un peu plus de temps pour parler de son univers et surtout des ses personnages. Et le troisième en oublierait presque la magie pour nous parler d'aventures en aventures d'autres choses encore que de sorcellerie. Durant ces deux épisodes, j'ai découvert qu'elle était mon personnage préféré et mon dévolu s'est jeté sur la FAG HAG de la bande : Jude. Elle est tout simplement parfaite. Sa relation avec Aaron se dessine petit à petit. J'aime bien cette amitié. Elle est efficace et l'humour est constant. Tout ce que fait Jude durant ces deux épisodes apporte son lot de bonnes répliques et de moments plus comiques. C'est aussi ce dont Switch avait besoin. Même si je suis certain que beaucoup de gens vont détester toute l'histoire de Jude dans le second épisode (le fait qu'elle aimerait bien avoir un nouveau patron parce que le précédent ne tolérait pas le fait qu'elle arrive bourrée à son travail), ils vont surement se réconcilier avec le troisième épisode (quand Jude tente de se faire une place dans la haute couture).

Jude impose donc un certain ton à son histoire que je trouve charmant. Et puis comme je le disais, Aaron est également là lui aussi pour nous offrir quelques bonnes répliques cinglantes et efficaces. Alors que durant le premier épisode, la série usait un peu trop de la magie comme d'une sorte de gimmick récurrent (constante des mêmes gestes et des mêmes rituels), ce second épisode change un peu la donne et offre quelque chose de différent à la série. Quelques scènes ressemblent beaucoup à ce que l'on a déjà pu voir dans le premier épisode, mais globalement, c'était déjà bien plus joyeux et potable. Car l'intrigue est bien plus remplie et l'on a pas l'horripilante patronne de Stella. L'ambiance du cercle d'amies sorcières est cependant là pour rattacher un peu les bouts de ficelles ici ou là. Car si dans le premier épisode tout était assez relié, dans les deux épisodes suivants, on peut déplorer que le contraire arrive (en un peu trop grande quantité à mon goût malheureusement). Durant le second épisode, j'ai assez bien aimé la situation entre Hannah et Stella. C'était assez gamin mais cela permet de voir que la série ne se prend pas la tête (et je pense que c'est un mal pour un bien).
vlcsnap-2012-10-30-21h46m58s210.pngMine de rien, Switch sait imposer petit à petit un rythme plutôt bon. Puisque de ce second épisode ressort également quelque chose d'assez bien du point de vue de la rencontre entre nos sorcières et les sorcières concurrentes. Cela permet d'ouvrir l'épisode de façon assez intelligente. Je ne m'attendais pas du tout à ce que ce soit un rendez vous de pestes. J'attendais quelque chose de différent donc, mais l'on ne peut pas trop en vouloir à Switch qui est avant tout une comédie de sorcellerie. Alors oui, Switch c'est une série un peu gamine sur les bords et c'est surement son plus grand défaut mais ce n'est pas irritable de mon point de vue. Notamment parce qu'il y a une bonne alchimie entre les actrices (et cela aide plutôt beaucoup dans le processus d'appréciation de la série). Dans le troisième épisode, le meilleur vient de Stella et de Lucy. J'aimais beaucoup leur histoire. On sent que c'est plutôt bien traité pour le moment. Même si Stella était parvenue à nous faire détester sa patronne dans le premier épisode, elle parvient à se rattraper avec quelque chose de bien plus réfléchi et de plus intéressant.

Avoir un couple lesbien traité de façon aussi banale que n'importe quel autre couple en télévision je trouve ça assez impressionnant et rien que pour cela, je ne peux que saluer Switch. Pendant ce temps, Hannah et Grace sont sur le banc de touche durant cet épisode. Ce n'est pas que les personnages n'ont rien à raconter mais uniquement qu'ils ne sont pas nécessaire. C'est dommage de voir que finalement Switch adopte un peu trop le schéma qu'adore les britanniques du un épisode, un personnage. Même si ce n'est pas si marqué, j'ai trouvé que cet épisode était très centré sur Jude par exemple. Mais ce n'est pas grave car au fond j'ai passé un agréable moment (encore meilleur que durant l'épisode précédent). Je peux donc dire que petit à petit Switch s'améliore sans pour autant que cela ne devienne une série particulièrement bonne. Le charme de son casting y est pour beaucoup mais il va falloir rendre le sujet un peu plus corsé et moins doux car pour le moment il ne se passe pas grand chose de méchant et nous sommes dans une série de sorcière (j'aimerais bien que Switch prenne un peu plus exemple sur l'une de ses ainées : Charmed).

Note : 5/10. En bref, deux épisodes plutôt corrects dans leur genre. Ce n'est pas parfait mais l'alchimie des actrices est là et sauve gracieusement le tout d'une fournée plus que discutable.

Commenter cet article