Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Switched at Birth. Saison 1. Episode 12.

11 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-11-19h03m59s49.png

 

Switched At Birth // Saison 1. Episode 12. The Tempest.


Après un retour sympathique dans déplacer des montagnes, ce nouvel épisode reste dans la lignée de l'épisode précédent avec certains moments assez bons et notamment grâce à Emmett, Bay et la mère du premier. Je retiens surtout le face à face entre Emmett et sa mère, qui est assez prenant et touchant. Le fait que tout se passe dans le silence dans le langage des signes permet de capter l'entière attention des spectateurs. C'est terriblement efficace et surtout ça arrive à réellement prendre aux tripes. Peu de séries du genre sont capables d'une telle réussite. Sean Berdy incarne Emmett avec beaucoup de légèreté, sans jamais être dans le sur-jeu. C'est un des meilleurs éléments de la série. "The Tempest" est également là pour ajouter du piment à la relation entre lui et Bay. Forcément, quand Kathryn découvre que sa fille sort avec Emmett (elle ne savait pas) et se demande plein de choses. Petit à petit ce couple fait son trou dans la série avec plus ou moins de réussite. En tout cas, je déteste pas.

C'est déjà le principe à mon avis. Il reste tout de même quelques gros couacs dans la manière de présenter les choses. Mais rien de dramatique. Par ailleurs, Regina et Bay vont manger chez Emmett et sa mère Amanda. L'idée, bien que judicieuse, arrive très vite à ne pas vraiment prendre le téléspectateur comme elle le devrait. Du coup, les scènes sont pas excellentes. Mais cela reste tout de même de bons moments. Du côté de Daphne, elle tente toujours de se faire une place au beau milieu de cette famille. L'utilisation de l'actrice dans l'épisode était assez sereine, on en fait pas trop pour éviter de trop nous émouvoir. Je ne suis pas contre, mais la série est trop gentille. J'ai envie de voir une Daphne qui oserait vraiment se rebeller. On voit clairement que Switched At Birth n'a rien d'une bitchy comme Pretty Little Liars (et encore cette dernière a bien du mal à donner de l'envergure à son truc). Petit à petit l'épisode nous développe donc des histoires entre les personnages, mais c'est aussi autour des garçons que l'intérêt peut être vu.
vlcsnap-2012-01-11-19h04m11s175.pngNotamment avec Wilke qui va monter un business de fausses cartes d'identité avec Toby afin de pouvoir financer un super clip pour le groupe de musique. Forcément, on sait pertinemment que tout ne vas pas se passer comme prévu, et l'arrestation d'Emmett en guise de cliffangher est certainement là pour nous le rappeler. Au final, ce nouvel épisode Switched at Birth n'était pas ennuyeux mais il manquait tout simplement un truc pour remuer tout ça. C'était vraiment trop bon trop con, trop de bons sentiments et donc… on vague dans un océan d'émotions que l'on ne comprend pas forcément et que l'on a pas forcément envie de comprendre. Il y a également des intrigues qui se développent au fur et à mesure de l'épisode afin de nous intéresser à la suite des aventures des personnages. Cela reste même parfois assez faiblard.

Note : 5.5/10. En bref, il y a de bons moments et d'autres un peu moins. Switched at Birth connait une certaine latence.

Commenter cet article